Apple veut racheter Tidal, le service de musique de Jay Z et Beyoncé

01 juillet 2016 à 11h05
0
Apple aurait l'ambition de muscler sa propre plateforme de musique, Apple Music. Le groupe américain souhaiterait ainsi racheter Tidal, le service de streaming musical appartenant à Jay Z et Beyoncé.

Apple négocie actuellement avec les propriétaires du service de streaming Tidal. Le groupe américain aurait l'intention de le racheter afin de l'inclure à son propre outil, Apple Music. Selon le Wall Street Journal, une telle acquisition serait clairement envisageable dans les prochains mois.

Pour rappel, Tidal est né suite au rachat en mars 2015 de la plateforme Aspiro par Jay Z. Pour 56 millions de dollars, l'artiste américain mettait la main sur un outil désormais disponible dans 46 pays. La société ne revendique que 4,2 millions d'abonnés payants, contre 15 pour Apple Music, mais cultive ses liens avec le milieu musical américain et revendique une qualité d'écoute notable (lossless).

Ces discussions n'ont, pour le moment, pas dépassé le stade préliminaire. Par le passé, d'autres groupes tels que Samsung ou Google s'étaient déjà rapprochés de Tidal sans pour autant signer d'accord formel.

08233240-photo-tidal.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top