Apple tacle Meta quant au montant des commissions sur les achats virtuels

19 avril 2022 à 09h44
5
Apple vs Meta © Shutterstock.com
Shutterstock.com

Il n’y a pas qu’auprès des créateurs que la commission de 47,5 % imposée par Meta dans son metaverse a du mal à passer.

Critiquée à plusieurs reprises par la maison-mère de Facebook pour les taux prélevés auprès des développeurs pour son App Store, la firme de Cupertino s'est, à son tour, moquée de Meta.

Apple tacle Meta pour ses commissions dans le metaverse

Apple ne prend plus de gants. La semaine dernière, Meta prenait tout le monde de court en annonçant ponctionner les ventes dans son metaverse Horizon Worlds de presque de 50 %. « Nous estimons que c'est un taux assez compétitif sur le marché » avait tenté de justifier l’entreprise pilotée par Zuckerberg dans la foulée. À titre de comparaison, Decentraland et The Sandbox ne conservent respectivement que 2,5 % et 5 % du montant total des ventes.

Tout aussi décriée pour sa commission de 30 % sur sa boutique d’applications, Apple s’est fait tacler à plusieurs reprises par le groupe Meta sur le sujet. Alors forcément, la firme de Cupertino ne s’est pas privée pour faire de même et s’est jetée sur l’occasion pour critiquer la nouvelle politique de l'ex-Facebook.

« Maintenant, Meta cherche à facturer ces mêmes créateurs plus que n’importe quelle autre plateforme. Cette annonce révèle au grand jour son hypocrisie. Elle démontre que si Meta cherche à utiliser gratuitement la plateforme d’Apple, elle facture volontiers les créateurs et les petites entreprises qui utilisent la sienne », a déclaré Fred Sainz, porte-parole d’Apple auprès de Market Watch.

Depuis l'annonce en question, Meta essuie également les critiques des créateurs de NFT. Reste maintenant à savoir si le géant de la tech va changer son fusil d'épaule une fois la phase de test terminée ou s'il campera sur sa position.

Source : Techspot

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Urleur
Quel bande d’escrocs, tous sont dans le même panier de crabe, vivement des amendes record pour eux.
HAL1
Tout aussi décriée pour sa commission de 30 % sur sa boutique d’applications, Apple […]<br /> Toujours cette même affirmation, et toujours aussi fausse. <br /> Apple est critiquée pour son monopole sur la distribution des applications iOS et iPadOS, pas pour le montant de sa commission. Si ce monopole n’existait pas, la Pomme pourrait bien appliquer une commission de 300% sur sa boutique en ligne, personne ne trouverait rien à y redire.<br /> C’est impressionnant comme le narratif d’Apple, qui cherche en permanence justement à amener la discussion sur le montant de la commission pour éviter qu’on parle de sa situation de monopole, parvient à contaminer même un site technologique comme Clubic…<br /> Alors forcément, la firme de Cupertino […] s’est jetée sur l’occasion pour critiquer la nouvelle politique de l’ex-Facebook.« […] Elle démontre que si Meta cherche à utiliser gratuitement la plateforme d’Apple, […] », a déclaré Fred Sainz, porte-parole d’Apple auprès de Market Watch.<br /> Ah bon, Meta « cherche à utiliser gratuitement la plateforme d’Apple » ?! Première nouvelle…<br /> D’une part, la « plateforme d’Apple » n’est pas gratuite (M. Fred Sainz semble oublier que les produits pommés sont vendus et non donnés, et ce à des tarifs fort onéreux qui plus est, et que pour développer pour iOS et iPadOS il faut en posséder) et il est impossible de diffuser une application iOS et iPadOS hors-entreprise sans verser un montant annuel à Apple.<br /> Et, d’autre part, strictement personne n’interdit à la Pomme de refuser les applications gratuites sur sa boutique en ligne, et de ce fait obliger Meta à lui verser une commission pour chaque application téléchargée. Ah, mais on me dit dans l’oreillette que si Facebook, Instagram, WhatsApp et compagnie étaient payantes sur l’App Store, l’iPhone perdrait une grande partie de son attrait auprès des utilisateurs. N’est-ce pas M. Fred Sainz ?<br /> Bref, c’est sûr que quand il s’agit d’hypocrisie, Apple sait très bien de quoi on parle…
bafue
Si la plateforme Apple est trop chère qu’il ne l’utilise pas …ha ba si ,en faite il se fond beaucoup d’argent quand même …En faite il veule juste gagner beaucoup d’argent en se servent du support d’une autre boite mais sans rien payer …Ça me fera toujours rire !!
spip74
Tout le monde crie au loup vis à vis de ce pourcentage de commission et pourtant ça brasse des milliards ! Donc c’est rentable pour les deux parties. tout le monde y trouve son compte.
wackyseb
Moi j’utilise pas Facebook, Instagram, WhatsApp donc peu m’importe qu’elles soient gratuites ou payantes.<br /> Hihi <br /> En tout cas super ton texte. Je plussoie
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le spyware Predator a infecté des smartphones Android en exploitant une faille 0-day
3 bons plans VPN pour assurer votre sécurité en ligne
Ces deux failles critiques ont été exploitées par des hackers d'État
Pwn2Own : Windows 11 et Microsoft Teams hackés, plusieurs fois
Google dépose le bilan en Russie
Ce nouveau hack permet de récupérer vos informations bancaires
Surfshark VPN s'offre enfin une interface sous Linux
Ces 200 applications Android vous espionnent et volent vos données, supprimez-les d'urgence !
Une nouvelle arnaque bancaire par téléphone signalée par la DGCCRF
Ransomware : ce groupe de hackers russes est considéré comme le plus dangereux
Haut de page