Après 4 ans de développement, le jeu The Sandbox lance son metaverse Alpha

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
20 novembre 2021 à 13h00
13
The Sandbox
© Animoca Brands

Sandbox, des studios Animoca Brands, va connaître des nouveaux records en lançant son metaverse nommé Alpha. Aujourd’hui, il est possible d’acheter des terres virtuelles parmi les centaines de milliers de parcelles que comprend la map.

Le metaverse en question ne sera accessible que pour 5000 joueurs et joueuses, du 29 novembre jusqu’au 20 décembre.

140 000 terrains virtuels à acheter

Après un partenariat exclusif avec la plateforme Binance, les développeurs de Sandbox lancent une opération pour montrer à une poignée de joueurs les capacités de son metaverse. Le projet est en gestation depuis quatre ans. Il consiste à laisser entrer 5 000 joueurs et joueuses sur la plateforme et à leur donner un total de 1 000 SAND, le token du jeu. L’opération durera seulement trois semaines, avant qu’une version définitive du metaverse soit définitivement implantée.

Sur le jeu Sandbox, vous pouvez déjà acheter une parcelle de terrain parmi les 140 000 proposées sur la gigantesque map. Les joueurs peuvent acheter et construire sur les terrains et aussi acheter des personnages, des objets et des améliorations sous forme de NFT. Avec toutes ces transactions, la plateforme Sandbox a échangé plus de 120 millions d’euros depuis 2019, et ces chiffres n’ont fait que monter depuis que Mark Zuckerberg a présenté au monde son concept de metaverse.

Le succès du jeu Sandbox a commencé dès 2012, date où le jeu est lancé en version 2D sur mobile. Son intégration dans la blockchain Ethereum a propulsé le titre dans la galaxie crypto avec la création de son propre jeton ERC-20 (SAND) qui est aujourd’hui l’un des tokens les plus utilisés des acheteurs de NFT.

Devenir le voisin de Snoop Dogg

Le modèle commercial de Sandbox est basé sur le play-to-earn, et vous permet de gagner des jetons en jouant à des milliers de mini-jeux sur la map. Vous avez également la possibilité de créer votre propre jeu et de gagner des compétitions. La valeur du jeton SAND a pris +8,000 % ces derniers mois grâce à l'essor de ces activités.

À toutes les personnes qui voudraient investir dans l’univers Sandbox en achetant du terrain ou des NFT, le P.-D.G. d’Animoca Brands recommande d'abord la prudence. Et pour cause, une parcelle de terrain sur Sandbox revient au prix d’1 ETH, ce qui correspond aujourd'hui à 4 000 euros. Récemment, le rappeur Snoop Dogg a déjà fait construire un immense manoir sur la carte. La fête des voisins risque d’être mémorable.

Binance
  • Très complète
  • Grand choix d'outils de trading
  • De nombreux services annexes

Binance offre des outils de trading et de gestion de risque très élaborés et solides, ainsi qu'une multitude de services et produits qui parfois peuvent être dangereux pour des profils débutants. Si nous recommandons sans hésiter cette plateforme, nous conseillons d’éviter certains produits très risqués afin d'éviter des expériences d'investissement un peu amères. Le service client, irréprochable en 2020, s'est dégradé en 2021 ce qui peut occasionner des problèmes notamment pour les débutants.

Binance offre des outils de trading et de gestion de risque très élaborés et solides, ainsi qu'une multitude de services et produits qui parfois peuvent être dangereux pour des profils débutants. Si nous recommandons sans hésiter cette plateforme, nous conseillons d’éviter certains produits très risqués afin d'éviter des expériences d'investissement un peu amères. Le service client, irréprochable en 2020, s'est dégradé en 2021 ce qui peut occasionner des problèmes notamment pour les débutants.

Source : CoinTelegraph

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
Acario
C’est donc ça l’avenir …<br /> Bientôt des jobs spécialement dédiés pour farmer ces tokens.
oudiny
Beurk
grayha
Et ou est le probleme ? Je suis bien content de pouvoir enfin rentabiliser mes milliers d’heures passé a jouer au jeux video. Le metaverse a clairement un avenir radieux et les haters auront tord une fois de plus.
crush56
Faut travailler la subtilité par contre
arthur6703
Il fut un temps où l’argent servait à acheter de la nourriture. Maintenant ça sert à acheter des terres virtuelles sur une planète virtuelle, en espérant qu’un jour ça devienne utile à quelqu’un qui rachètera cette terre virtuelle avec de l’argent virtuelle, en ayant consommé énormément d’énergie réelle au passage pour toutes ces petites opérations futiles.<br /> Mais bon à part ça tout va bien, en 2050 il n’y aura plus de pollution, l’énergie sera propre renouvelable et illimitée
Eths25
Tu penses qu’un gars qui va bosser au mazout tous les jours pollue moins qu’un gars qui joue dans un monde virtuel?
arthur6703
Un gars non, mais 10K oui, les data centers ne fonctionnent pas sans énergie
pecore
Il y a trois types de personnes qui achètent des terrains virtuels : les investisseurs qui espèrent pouvoir le revendre plus cher lorsque l’effet de mode aura fait gonfler le prix, les gens avec trop d’argent qui cherchent toujours plus de moyens nouveaux pour le dépenser et les gogos qui voudrons faire comme tout le monde et/ou recevoir leur part du gâteau et qui achèterons au prix fort, souvent aux personnes de la première catégorie.
Lilian_Benoit
Sauf que ce n’est pas un metaverse. C’est un verse en 3D sans immersion. Bref de la quincaillerie en boîte autant rester sur roblox ou minecraft. Non celui qu’il faut C’est ready player one
Peggy10Huitres
Qu’est ce que c’est que ces merdes ? Même 2nde Life était 100 fois mieux fait il y’a … 20 ans !
NaN
Sauf qu’une monnaie virtuelle va avoir une utilite contrairement a du streaming qui consomme 10x plus …
LightBeamOverHeaven
T’as besoin de rentabiliser ton temps passé à regarder des films ? À lire des livres ?<br /> Tout ça c’est une niche et ça ne va être populaire que dans les pays émergeants, les farmeurs d’or chinois ou indiens vont se mettre à ces merdes là pour les mêmes raisons qu’ils farmaient les jeux auparavant<br /> D’ailleurs, les jeux pay to earn n’ont pas pour objectif d’être funs, tu lances n’importe quel jeu « pay to earn », qui inclue des NFTs ou d’autres conneries de la blockchain, tu vois que c’est pas du free to play, qu’il faut investir à fond et que t’es traité comme un moins que rien si tu fous pas de l’argent pour faire tourner l’économie du bousin.<br /> Dans un jeu pay to earn, les devs ont tout intérêt à ne pas rendre le gameplay, la boucle de jeu, le farm, amusants, donc on va à l’encontre de ce qu’est censé être un jeu vidéo.<br /> Voilà une vidéo qui en parlera encore mieux que moi et qui explique beaucoup mieux en quoi cette idée du pay to earn est une infâme immondice qui ne fera absolument RIEN de bon pour les gens, pour l’industrie, pour le monde, tout le contraire même.
xryl
C’est « play to earn » (jouer pour gagner de l’argent) et pas « pay to earn » (payer pour gagner de l’argent) qui est un non sens.
LightBeamOverHeaven
À une lettre près t’as bien compris que c’était juste une typo, surtout quand j’envoie une vidéo qui ne l’a pas
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Phishing : comment les hackers utilisent les applications Chromium pour pirater vos comptes
Économisez 50% sur l'achat d'une caméra Blink Outdoor avec une Video Blink Doorbell
Le prix des cartes mères MSI B650 en fuite : bizarrement aucune B650E au menu ?
TikTok fait part de son chiffre d'affaires et d'une progression qui dépasse tout entendement
PS5 : 4K et HDR arrivent sur l'application Disney+
Focal annonce Bathys : un impressionnant casque Hi-Fi sans-fil à réduction de bruit active
Sur Fnac, le PC ultra portable à écran tactile Microsoft Surface Laptop 4 est à -37%
Vivaldi 5.5 dégaine un panneau de tâches et gagne en efficacité
Microsoft Edge passe un nouveau cap dans la sécurité, mettez-le à jour !
Pourquoi STMicroelectronics implante sa nouvelle usine en Italie ?
Haut de page