Atari va construire un « Las Vegas virtuel » basé sur Ethereum (ETH)

10 mars 2021 à 12h17
5
Atari

L’entreprise de jeu vidéo Atari va lancer le mois prochain un crypto-casino dans le monde virtuel de Decentraland (MANA).

L’application Decentraland, plateforme de réalité virtuelle interactive et open-source, est un peu à la frontière de Minecraft et Sim City, mais avec une touche de blockchain et une crypto-monnaie, le MANA, qui permet d'acheter des LAND, soit des parcelles de terrain virtuelles.

Une ville virtuelle dédiée aux jeux

L’entreprise française Atari entend bien se faire une place au XXIe siècle en s’appuyant sur le secteur de la blockchain et des crypto-monnaies. Rappelons que la société, qui s’est d’abord fait connaître avec des jeux comme PONG, a lancé sa propre crypto-monnaie baptisée Atari Token (ATRI) en octobre 2020.

Depuis, Atari multiplie les initiatives liées aux crypto-monnaies et annonce aujourd'hui le lancement d’un crypto-casino. Cet espace virtuel sera situé sur un terrain loué pour une durée initiale de deux ans sur la plateforme Decentraland, une application décentralisée basée sur Ethereum (ETH).

Le Las Vegas virtuel proposera ainsi des jeux sur le thème d’Atari, dont le « Atari Special », faisant la part belle à l’adresse plutôt qu'à la chance. Les joueurs pourront gagner le token natif de Decentral Games (DG) en jouant avec le token Decentraland (MANA), le stablecoin DAI et l’Atari Token (ATRI).

Selon le communiqué de Decentraland, les détenteurs de tokens DG pourront également participer à la gouvernance et à la prise de décisions liées à la gestion de cette ville virtuelle.

Implication d’Atari dans les crypto-monnaies

Fin 2020, Frédéric Chesnais, P.-D.G. d’Atari, avait déjà présenté le pari de la société sur les crypto-monnaies et les token non fongibles (NFTs) : « Je crois fermement à la blockchain, je pense que cette technologie est là pour de bon », affirmait-il alors.

Selon ses dires, Atari souhaite rendre les objets de collection numériques plus dynamiques et accessibles dans divers jeux et applications. L'entreprise est particulièrement désireuse de cibler le marché en plein essor des tokens non fongibles (NFTs). La société s’est déjà associée au projet de blockchain Enjin (ENJ) afin de lancer plusieurs NFTs.

Ce partenariat doit d'ailleurs permettre à d’autres développeurs de créer des jeux blockchain sous la marque Atari, par le biais d’accords de licence.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
mecatroid
Quelle leçon ! Cette entreprise est passée par toutes les difficultés. Alors, OK, elle n’a plus grand chose à voir d’un point de vue structurelle avec l’entreprise née il y a plusieurs décennies dans la Silicon Valley. Mais la marque Atari est toujours là, et elle est toujours aussi forte, c’est incroyable.<br /> Steve Jobs et Steve Wozniak ont fait parti de la première société, en tant que stagiaires, employé ou contractor. Une partie de cette esprit pionnier semble avec survécu dans la nouvelle société. On se demande bien comment c’est possible, car la nouvelle n’a rien à voir avec l’ancienne (heureusement car la culture de l’ancienne était par certains aspects… comment dire… discutable).<br /> Les projets de la nouvelle société Atari semblent résolument tournés vers le futur, et c’est une bonne chose. Seul bémol à mes yeux, ce n’est plus vraiment un éditeur de jeux vidéos (taille trop petite, budget trop limités) mais ca pourrait bien changer si l’argent recommence à rentrer. A quand un retour d’Atari dans la création de jeux vidéos ?
c_planet
C’est moi où ils sont à deux doigts de verser dans les services escort girl et cocaine ?
newseven
crypto-monnaie ou crypto-casino c’est quoi la différence avec le taux de fluctuation qu’il y a <br /> Un jour je suis sur que les pimps et vendeur de stupéfiants voudront être payer en bitcoin si ce n’est pas déjà fait.<br /> Pornhube pourrait sortir sa propre version de sa cryptomonnaies le Bitporn ou le Ping-Porn .
Cmoi
Je pense que les plus oufs ce sont ceux qui vont rentrer dans le trip.
pecore
La VCS ATARI (donc avant l’ATARI 2600), a été ma première console et les jeux d’arcade ATARI mes premiers émois vidéoludiques. Je suis triste de voir l’évolution, ou plutôt la décadence de cette marque qui prostitue son nom, autrement dit la seule chose de valeur qui lui reste.<br /> Si encore il ne s’agissait que de lancer un énième shitcoin, ce serait déjà triste mais passons. Mais se commettre dans des histoires fumeuses de casino virtuels, c’est vraiment lamentable et triste.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

120 millions de dollars en crypto pour un braquage sans violence de la plateforme décentralisée BadgerDAO
Comment sont choisies les cryptos listées sur Binance ? Son PDG révèle le principal critère de sélection
Un yacht virtuel vendu dans le metaverse pour 650 000 dollars sous forme de NFT
Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle
Venus massivement de Chine, les cryptomineurs posent un gros problème au Kazakhstan
Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022
Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse
Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs
Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021
Le Salvador veut construire la première
Haut de page