Apple veut que les apps vous proposent obligatoirement une fonction de désinscription d'ici début 2022

08 octobre 2021 à 10h15
3
App Store © © Unsplash / James Yarema
© Unsplash / James Yarema

Apple continue de déployer des mesures pour protéger la vie privée de ses utilisateurs. À partir du 31 janvier 2022, les développeurs auront l’obligation d’inclure une option permettant de supprimer son compte lorsqu’ils soumettront leur application à la firme de Cupertino.

Annoncée lors de la Worldwide Developer Conference (WWDC) au mois de juin dernier, cette mesure se concrétisera avec la mise à jour des directives de l’App Store.

Les mises à jour également concernées

« Toutes les applications qui permettent la création de comptes doivent également permettre aux utilisateurs d'initier la suppression de leur compte à partir de l'application », écrit la marque à la Pomme. Cela concernera aussi bien les nouvelles applications que les mises à jour. « Nous vous encourageons à examiner toute loi qui pourrait vous obliger à conserver certains types de données et à vous assurer que votre application explique clairement les données qu'elle recueille, la manière dont elle les recueille, toutes les utilisations de ces données, vos politiques de conservation et de suppression des données, et bien d'autres choses encore, comme indiqué dans les lignes directrices », continue l’entreprise. 

Cette fonctionnalité devrait se révéler pratique pour les utilisateurs en leur permettant de ne plus être liés à une entreprise lorsqu’ils suppriment une application. Par ailleurs, elle pourra être intégrée de manière non invasive au sein des plateformes, via un lien menant à un navigateur web par exemple. 

Apple continue sur sa lancée

En outre, Apple a révélé que son outil permettant de signaler des arnaques ou des contenus offensants, abusifs et illégaux dans les applications de l’App Store était désormais disponible sur iOS 15 et iPadOS 15, et le serait également sur macOS Monterey. Pour l’heure toutefois, il n’est présent qu’en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis, mais il sera déployé prochainement dans d’autres régions du monde. 

Avec ces fonctions, Cupertino continue dans la lignée de ce qui a été initié sur iOS 14 avec, notamment, l’App Tracking Transparency ainsi que l’ajout dans l’App Store d’informations sur les données récoltées par chaque application. L’entreprise n’hésite d’ailleurs pas à sévir lorsque des développeurs ne respectent pas sa politique. Au début de l’année, elle a ainsi commencé à refuser des mises à jour de logiciels utilisant un SDK spécifique qui permet de récolter des données sans le consentement des utilisateurs. 

Modifié le 08/10/2021 à 10h15
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
LeToi
Supprimer un compte, il y a énormément de sites qui ne le permettent même pas via un navigateur, alors ajouter cette option sur l’application ça va être galère !
Jean66
«&nbsp;proposent obligatoirement&nbsp;»<br /> Que c’est doux .<br /> Ils obligent sinon sanction
g-m1n1
Bonne nouvelle.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Haut de page