Steve Jobs s'est éteint il y a 10 ans, quel héritage pour cette icône de la technologie ?

05 octobre 2021 à 17h01
59
Steve Jobs © Matthew Yohe
© Matthew Yohe

Personnage emblématique de l'univers de la tech, ce dixième anniversaire de sa disparition est l'occasion pour nous de revenir sur les dix transformations apportées par le co-fondateur d'Apple.

Le 5 octobre 2011, Steve Jobs succombait à un cancer du pancréas. Après près de 20 années passées au total à la tête d'Apple, l'homme a bouleversé plusieurs industries qui continuent à profiter de ses innovations mais aussi de ses obsessions.

L'ordinateur pour le grand public

Steve Jobs n'a pas inventé l'ordinateur personnel mais la sortie du Macintosh en 1984 a été un tournant pour l'entrée de l'ordinateur dans les foyers du monde. La souris et l'interface graphique, récupérées chez Xerox avec le consentement des dirigeants d'alors, ont permis au grand public de se familiariser avec l'informatique.

Macintosh 1984 © Apple
© Apple

Microsoft récupéra ensuite les meilleures idées de son concurrent pour lancer Windows et démocratiser plus encore le PC pour la famille et l'entreprise. Steve Job ne pardonna pas cet affront à Bill Gates et les deux hommes ont été fâchés pendant plus d'une décennie.

Le souci du design

Steve Jobs aimait bien plus être entouré d'artistes que d'ingénieurs et a passé sa vie à tenter de se rapprocher de « la perfection ». La rencontre avec Jonathan Ive – jeune designer prêt pourtant à quitter Apple quelques semaines plus tard – lors de son grand retour dans les années 90 sera un tournant pour la marque comme pour l'industrie.

PowerMac G4 Cube © Apple
© Apple

Que l'on aime ou non les orientations esthétiques prises par Apple, certains objets comme l'iPod, l'iMac transparent et coloré ou encore le PowerMac G4 Cube ont marqué les esprits et ont imposé l'idée qu'un objet technologique ne devait pas seulement être fonctionnel mais aussi être beau et désirable.

Le phénomène iPod

Au début des années 2000, l'industrie du disque prenait de plein fouet la vague du piratage. De son côté, Steve Jobs proposa avec l'iPod un moyen simple et ergonomique d'emporter "1000 chansons dans sa poche".

iPod Apple

Honni par les fans historiques de la marque durant les premiers mois de son existence, le baladeur fut probablement le produit le plus important de la deuxième ère Steve Jobs avec près de 275 millions d'exemplaires vendus au total entre 2001 et 2010 et près de 55% du chiffres d'affaires total de la marque au plus fort de son succès.

iTunes Store : la boutique qui transforma l'industrie du disque

L'iTunes Store fut l'un des grands coups de génie de Steve Jobs. Dès 2003, Apple proposa une boutique simple d'emploi à l'ensemble des maisons de disque qui pouvaient proposer l'ensemble de leur catalogue aux plusieurs millions de possesseurs d'iPod dans le monde.

Les majors ont dû manger leur chapeau, avec une tarification imposée par Steve Jobs pour garantir la qualité de l'expérience utilisateur, mais l'iTunes Store s'est vite révélé une cash machine pour l'ensemble de l'industrie musicale comme pour le constructeur californien. Depuis les maisons de disque ont poursuivi leur transformation numérique, avec l'adoption des services de streaming par abonnement, dont Apple Music et ses plus de 60 millions d'abonnés.

iPhone : pour beaucoup le premier smartphone

Comme pour le PC, il n'est pas vrai de dire que Steve Jobs a inventé le smartphone tel que nous le connaissons. Il a toutefois trouvé le format et les usages qui ont fait d'un objet complexe réservé aux fans de technologie un appareil indispensable à sa vie quotidienne.

Steve Jobs - Apple iPhone

L'écran tactile multitouch a été une révolution ergonomique qui a bouleversé le monde de la téléphonie. 10 ans après son décès, l'iPhone représente toujours 60% du chiffre d'affaires de la marque et 2 milliards de mobiles, toutes marques confondues.

L'App Store : il y a une app pour tout

Steve Jobs était au lancement de l'iPhone particulièrement hostile à la possibilité d'installer des applications sur son dernier né. Pas question de sacrifier la sécurité d'iPhone OS. Pourtant les webapps vantées par le président d'Apple n'auront jamais les faveurs des premiers utilisateurs et Steve Jobs devra se résoudre à proposer des outils de développement et une plateforme commerciale pour les distribuer : l'App Store.

App Store © Pexels
© Pexels

Le magasin deviendra rapidement l'une des machines à cash de l'entreprise mais aussi un phénomène culturel mondial avec la création d'applications comme Instagram , Snapchat ou encore WhatsApp pour ne citer que ces trois là parmi des dizaines de logiciels désormais incontournables.

iPad : la tablette prend enfin vie

Longtemps rêvée par les fans de SF, la tablette tactile est devenue une réalité le 27 janvier 2010 lors de la conférence MacWorld. Steve Jobs passa une heure, assis dans un fauteuil, à vanter les mérites de son nouvel appareil à la fois pour consommer du contenu mais aussi lire des livres et des journaux.

Steve Jobs iPad © Matt Buchanan
© Matt Buchanan

L'iPad est aujourd'hui la tablette la plus vendue, loin devant ses concurrentes. L'appareil en lui même a évolué rapidement et permet désormais de créer et de travailler et a même remplacé l'ordinateur personnel dans un grand nombre de foyers.

Pixar : un tournant pour le cinéma d'animation

Un peu éloigné, quoique, du monde des nouvelles technologies, Steve Jobs a aussi marqué Hollywood de son empreinte avec l'acquisition en 1986 de Lucasfilm Computer Division, détenue par George Lucas, et qui deviendra vite Pixar Animation Studios.

Toy Story 4 © Disney / Pixar
© Disney / Pixar

Personne ne croyait au succès d'un long-métrage d'animation en images de synthèse jusqu'à la sortie en 1995 de Toy Story. Les films suivants du studio sauvèrent Disney de la déroute dans les années 2000 avant que ce dernier ne rachète Pixar pour plus de 7 milliards de dollars. Aujourd'hui le cinéma d'animation ne jure que par la 3D, pour le meilleur comme pour le pire.

Les keynotes : des grands shows à l'américaine

Quand on pense à Steve Jobs, c'est l'image d'une de ses fameuses keynotes qui nous vient rapidement à l'esprit. L'homme a toujours pensé ses annonces en terme de spectacle et autant de coups d'éclat qui ont marqué les esprits.

Steve Jobs © Tom Coates
© Tom Coates

On pourrait citer facilement 10 grands moments de Steve Jobs sur scène mais c'est probablement la présentation de l'iPhone qui restera la keynote la plus marquante de sa présidence. Aujourd'hui les keynotes d'Apple sont plus corsetées, plus aseptisées diront certains avec raison, mais restent des évènements attendus chaque année qui tiennent plus du grand show son et lumière que de la simple présentation produit.

La technologie accessible à tous

C'est peut-être l'héritage le plus important laissé par Steve Jobs après sa mort. La technologie est aujourd'hui partout. Elle est dans les poches, les maisons mais aussi dans les voitures ou encore au poignet.

Autrefois difficiement compréhensible par le grand public, le smartphone ou la tablette sont des objets dans les mains des enfants comme des grand-parents. Tout le monde ou presque sait aujourd'hui manipuler ces appareils et accéder à un contenu ou une information. Et le perfectionnisme obessionnel de Steve Jobs y est, un peu, pour quelque chose.

Modifié le 05/10/2021 à 18h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
59
26
bennukem
Un bien bel hommage pour un mec connu pour être une raclure (oui).<br /> Apple c’est plus qu’un seul mec quand même. Connu comme le loup blanc pour piquer les idées. Il a du bien rincer ses équipes
benben99
C’était un radin, qui malrgé une fortune évalué en centaines de millions de dollars n’a jamais donné un seul sou à une organisation de charité.<br /> J’ai beaucoupl plus de respect pour Bill Gates, Zuckerberg etc.
Francis7
Merci pour ce moment de nostalgie.<br /> Et puis Steeve Jobs mérite cet hommage. C’est quelqu’un qui est parti de rien et qui a gravit tous les sommets malgré les embuches.<br /> Je me souviens que le grand public ne croyait pas du tout à l’iPad d’autant plus qu’il ne lisait pas les fichiers en Adobe Flash alors que c’était à la mode sur Internet.<br /> Par contre effectivement, le iPod a été un véritable succès. On entendait parler que de cela, on ne voyait que cela dans les pubs, à la télé, et absolument partout. Je lui préférais quand même mon HDD de 20 Go qui faisait à la fois baladeur et disque dur externe.
Arnaud_MZA
Et je rappel qu’il avait même été viré de Apple pour son comportement envers les employés.<br /> Par contre les autres sont pas forcements mieux pour ce qui est de dont à des organisation de charité, Bill Gates par exemple a sa propre organisation avec qui il fait des magouilles pour payer moins d’impôts, d’un côte il donne, d’un autre il reprends etc…
benben99
Oui, Bill Gates n’est pas blanc comme neige, mais il a quand même donné environ 50 milliards de dollars à la charité. Je peux donc lui pardonner les autres magouilles …<br /> Steve jobs lui… il a du flair pour la techno, mais dans la vie de tous les jours plusieurs gens le décrive comme une ordure. Par exemple il a renié la paternité de sa fille pendant plusieurs années… sans compter ce que tu dis sur son comportement avec les employés.
luck61
«&nbsp;Steve Jobs s’est éteint&nbsp;» donc on peut le rallumer ? faut pas avoir peur de dire «&nbsp;Steve Jobs est mort&nbsp;» au moins les choses sont clairs
Proutie66
Juste histoire de :<br /> Steve jobs était tellement visionnaire, qu’il a dabord refusé son traitement contre le cancer.<br /> Je respecte l’homme, cette terrible et méchante maladie, mais en terme de «&nbsp;pif&nbsp;», il l’a pas trop sur ce coup.<br /> Forbes<br /> Steve Jobs' Cancer Treatment Regrets<br /> Steve Jobs' "magical thinking" may have defined his business brilliance, but it could have been his downfall in his fight against cancer.<br />
Biggs
Coquille à corriger : « Le 5 octobre 2021, Steve Jobs succombait à un cancer du pancréas ». L’année de la disparition de Jobs c’est 2011, bien sûr.
boboss29200
ça devient voici ou gala dans les commentaires… Juger le travail d’un homme qui aura marqué la fin du 20e siecle et par conséquent notre présent actuel, juste sur des ragots de comportements… Avant Apple, et l’Apple 2 qui est la collaboration de Steve Wozniak et de Jobs, l’ordinateur individuel n’existait pas. Ils ont ainsi créé un marché qui a pu permettre à des sociétés comme Microsoft ou Adobe (le postcript, Illustator, Pagemaker, plus tard Quark Xpress, donc la PAO ca a été sur mac au départ) de s’épanouir. Ils ont permis à des technologies comme la souris ou l’interface graphique d’être accessible au grand public, redéfini ce que doit être un smartphone etc. Steve Jobs c’est aussi le gars qui a permis à une société comme Pixar de devenir ce qu’elle est aujourd’hui par exemple. C’était un visionnaire, un mec qui croyait en ses produits, qui avait une vision de l’avenir que peu ont eu. Et son grand talent est d’avoir su s’entourer des bonnes personnes quand il y a eu le projet du mac par exemple (Alan Kay etc…), il a évidement eu plusieurs échecs , mais toujours il a su rebondir. Dans le privé c’était parait-il un gros con (n’ayons pas peur des mots), mais cela a-t-il un rapport avec son héritage ? N’oublions pas que le mac a introduit l’interface graphique que Xerox avait inventé, et qui a été vendu (et non volé comme aiment le dire les détracteurs) à Apple à son époque (ainsi que d’autres technos de la firme) comme le langage objet, avec des échanges d’actions (qui doivent valoir des milliards aujourd’hui pour Xerox, sympa le prétendu vol). Jobs était un homme d’affaire, pas un bisounours, et d’ailleurs sa société, parti d’un garage créé par un hippie crasseux (Jobs) et un geek un peu asocial (wozniak) est aujourd’hui la plus grande capitalisation boursière… Qu’on apprécie ou pas l’homme, on ne peut pas nier que c’est une des grandes figures de notre époque. On parle souvent de Gates ou de Zuckerberg dans le monde de la tech. Citez-moi des réalisations de Gates ou de Zuckerberg connues et qui ont changé le quotidien ? A part Windows, la suite Office et Facebook ? De jobs je peux citer le Mac, Pixar, L’Imac, l’Ipod, l’Iphone, l’Ipad, et la liste est bien longue. Certains vont me dire ouais mais c’est pas lui qui l’a fait tout seul, parce que vous croyez que Walt Disney a dessiné Bambi et Blanche-Neige de A à Z ? Que Gates à programmé Windows et Word tout seul dans son coin ? ou que Zuckerberg administre et programme toutes les trucs de Facebook tout seul ?
Palou
Bien vu l’aveugle, je remonte ça à la Team
Palou
@boboss29200 La tablette existait déjà avant Jobs, demande à Moïse <br /> image488×519 78.5 KB
pocketalex
"ça devient voici ou gala dans les commentaires… "<br /> C’est tout le souci des espaces commentaires … chacun peut s’exprimer. Des fois c’est un espace d’échange riche et utile, et des fois c’est le café du commerce niveau Voici/Gala comme tu le dis<br /> Malheureusement, on est pas mal dans le second cas, de ce que je lis<br /> Je reviens des sites dédiés au Mac, c’est pas forcément mieux : peu d’aigris ou de haters, ouf, mais des témoignages parfois pathos à fond.<br /> Alors oui, c’est bien de lui rendre hommage, c’était un type passionnant, visionnaire, exigeant, et mine de rien le fondateur et dirigeant d’une petite PME qui est devenue une des plus grosses multinationale à ce jour, mais il faut aussi raison garder, on ne parle pas d’un compositeur de génie ou d’un peintre, ou d’un homme politique type Churchill ou Mandela, mais tout simplement d’un «&nbsp;industriel&nbsp;». Un industriel de génie, certes, mais un industriel tout de même.<br /> L’iPhone, c’est un appareil vendu entre les aspirateurs et les fous micro-onde. C’est bien si le design est travaillé, et si l’interface est «&nbsp;cool&nbsp;», c’est bien si il rend service tous les jours, mais cela reste de l’électroménager.<br /> Des fois la notion de proportions échappe un peu à certains. Ok, ce sont des gens passionnés, je l’ai été aussi, adolescent.
drozdi
à retenir, qu’il faut se méfier des pseudo-médecines par ex.
SlashDot2k19
On peut pas lui enlever qu’il a réussi le tour de force de relancer de façon magistrale Apple qui a la fin des années 90 était à 2 doigts de disparaître.
tfpsly
boboss29200:<br /> l’Apple 2 qui est la collaboration de Steve Wozniak et de Jobs<br /> Ah non : les Apple I et II ne sont que le fruit du travail de Wozniak. Jobs n’a rien apporté; sa seule idée a été de faire du fric en les vendant. Techniquement Jobs est un zéro pointé.<br /> The company’s first product is the Apple I, a computer designed and hand-built entirely by Wozniak.<br /> … The Apple II, also invented by Wozniak, was introduced on April 16, 1977 …<br /> SlashDot2k19:<br /> On peut pas lui enlever qu’il a réussi le tour de force de relancer de façon magistrale Apple qui a la fin des années 90 était à 2 doigts de disparaître.<br /> Tout à fait : si Jobs ne savait rien faire de ses doigts, il avait par contre un excellent pif pour savoir quelle techno était prête et quand elle allait tout exploser. Très bon visionnaire et vendeur. Et aussi très bon filtre qualité (en gros gueulard) : si un produit lui était présenté dans un état pas lançable/encore bugué, ça bardait…
Hulk69
franchement on a le même type de gars avec Elon Musk. Un gars adulé mais quand on regarde plus près…
MattS32
Pffff, ce «&nbsp;Dieu&nbsp;» n’est qu’un usurpateur. C’est Jobs le créateur.
boboss29200
Mais dans une entreprise il n’y a pas que le créatif. Wozniak n’avait aucune notion du potentiel commercial de sa création et c’est Jobs qui a voulu vendre le produit, créant ainsi une nouvelle industrie (Bon tout ne s’est pas fait en un claquement de doigts, il a fallu réunir des fond, Mark Markula était le mécène de la boite au tout début). Suivra plus tard Ibm et son pc, etc…Sans Jobs, pas d’Apple, pas d’Apple pas de micro-informatique abordable, pas de IBM qui se lance dans ce marché, pas de Microsoft, donc pas de Excel etc… Sans Jobs pas de Next, sans Next pas de Nextstep, donc pas d’Albert Lee qui invente le WEB au CERN en 1991 ,l’effet papillon en gros… ça parait normal aujourd’hui d’utiliser une ordinateur, mas fut une époque où il y avait des pionniers qui inventaient le marché chaque jours. Jobs était un visionnaire et un homme d’affaire, passionné d’électronique et d’informatique (il a d’ailleurs bossé chez HP et Atari…). Certes c’était pas un génie de la programmation mais un excellent chef d’orchestre qui savait anticiper les besoins et les créer. Comme beaucoup de grand patron qui savent sortir de superbes produits… Pas sur que Elon Musk assemble ses Tesla lui-même non plus. Il faut lire la bio de Isaacson, qui est assez intéressante pour comprendre le personnage, et voir toutes les grandes étapes des produits. C’est un bon témoignage de l’histoire de l’informatique des années 70 à 2010 (on parle beaucoup de Bill Gates et Microsoft, Bill Gates était un grand admirateur de Jobs). On y a apprend plusieurs petites anecdotes sur les produits qu’on utilises tous aujourd’hui (sans l’entêtement de Jobs l’iphone n’aurait été qu’un baladeur MP3 qui fait aussi téléphone par exemple). Il y a eu pas mal de génies dans l’histoire de l’informatique, et chacun à son niveau a contribué à construire le monde d’aujourd’hui. Et Jobs en fait parti c’est indéniable. Beaucoup sont partis, paix à leur âme, mais certains noms restent.
guile
Lui n’avait pas de fondation, mais ne s’en cachait pas. Alors que les autres s’inventent une image de bienfaiteurs, complètement fausse.
MattS32
boboss29200:<br /> créant ainsi une nouvelle industrie<br /> Certes. Mais tu donnes l’impression, que tout ça n’aurait pas existé sans lui. Ce qui est bien entendu totalement faux. Ça aurait peut-être pas pris le même chemin, ça aurait peut-être pris quelques mois ou années de plus pour démarrer, mais l’ordinateur personnel aurait existé sans Jobs (pour rappel, le TRS-80 et le PET sont sortis la même année que l’Apple II… et avant eux, les micro-ordinateurs existaient déjà dans le monde professionnel depuis une dizaine d’années), des logiciels comme Word et Excel auraient existé sans Jobs, et Microsoft également (et pour cause, Microsoft a été fondée AVANT Apple !), le Web aurait existé sans Jobs (ce n’est pas parce que ça a été développé initialement sur des machines Next que le besoin a été créé par ces machines, ni que ça n’aurait pas pu être développé sur d’autres machines si le CERN avait eu autre chose…), etc…<br /> Sinon à ce compte là tu peux aussi dire qu’on doit toute la technologie d’aujourd’hui au grand père paternel de Jobs qui a forcé son père à aller faire ses études aux USA plutôt qu’en Syrie… Sans ça, pas de Steve Jobs. Ou encore que c’est grâce à son grand père maternel, qui voulait pas que sa fille se marie à un musulman…
tfpsly
boboss29200:<br /> Wozniak n’avait aucune notion du potentiel commercial de sa création<br /> Bah oui Wozniak n’était qu’un gros con de nerd… Ce n’est pas parce qu’il était plus intéressé par propager la micro informatique façon open source en avance qu’il ne se rendait pas compte de l’importance de sa machine. Pas pour rien qu’il en distribuait gratuitement les plans.<br /> L’Apple I n’a été construit qu’à 63 exemplaires, pas de quoi populariser la micro-informatique.<br /> L’Apple II est arrivé en même temps que les PET2001 et TRS-80 et d’autres. S’il n’avait pas été là, il y en aurait eu d’autres à la place.<br /> boboss29200:<br /> Suivra plus tard Ibm et son pc, etc…Sans Jobs, pas d’Apple, pas d’Apple pas de micro-informatique abordable, pas de IBM qui se lance dans ce marché, pas de Microsoft, donc pas de Excel etc… Sans… sans… sans<br /> C’est une lecture très bizarre de l’histoire ça… L’Apple de Jobs s’est au contraire dirigé vers une hausse des prix. C’est au contraire les compatibles PC comme l’Amstrad 1512 et les Tandys qui ont inventé la micro informatique abordable pour tous (et pas juste pour les nerds du début, dont j’ai été) et l’ont imposé. Pas pour rien que les PCs ont pris le marché et que Apple s’est effondré et a risqué la banqueroute des années plus tard.<br /> boboss29200:<br /> Jobs a d’ailleurs bossé chez HP et Atari…<br /> Ou-là, terrain miné encore! Il a pris le boulot, il n’y a pas bossé! La nuit il faisait venir son pote Wozniak qui faisait son boulot à sa place… Jobs est une tanche en tech.<br /> boboss29200:<br /> sans l’entêtement de Jobs l’iphone n’aurait été qu’un baladeur MP3 qui fait aussi téléphone<br /> Oui ça c’est ce que je soulignais quand je disais :<br /> tfpsly:<br /> si Jobs ne savait rien faire de ses doigts, il avait par contre un excellent pif pour savoir quelle techno était prête et quand elle allait tout exploser. Très bon visionnaire et vendeur. Et aussi très bon filtre qualité (en gros gueulard) : si un produit lui était présenté dans un état pas lançable/encore bugué, ça bardait…<br />
boboss29200
Je te cite l’histoire telle qu’elle est… Surement qu’il y aurait eu des variantes, mais dans ce schéma, Jobs y est pour quelque chose dans ces évènements… Même le fait qu’il se fasse virer et créé autre chose à eu un impact positif sur ces créations (Next, Pixar qui a fini par fusionner avec Disney, etc…).
boboss29200
Lis la Bio de Wozniak (très intéressante au passage) et il n’avait aucune envie de vendre son Apple I c’est lui qui le dit. Sinon concernant Amstrad etc, c’est vrai ce que tu dis , Apple était hors de prix, je ne le nie pas, mais ils ont créé le marché. D’ailleurs c’est pour ça qu’IBM créera plus tard son PC, sans trop y croire au début, afin de proposer quelquechose. Après l’histoire, bien heureusement, à tourner en faveur du pc. Apple était bien trop innacessible pour le quidam, et bien trop fermé. Mais les faits sont là. Tous simplement. Bref, qu’on l’aime ou qu’on le déteste, Jobs était un personnage qui a marqué l’histoire de l’informatique. Avec comme credo de rendre l’informatique aussi simple à utiliser qu’un micro-onde. Il y est d’ailleurs parvenu avec l’Ipad par exemple qui est utilisable par tous sans connaissance particulière.
MattS32
boboss29200:<br /> Jobs y est pour quelque chose dans ces évènements<br /> Non. Ce n’est pas parce que des événements s’enchainent qu’il y a un lien de cause à effet.<br /> Si demain j’installe Windows 11 sur mon PC et que dans la foulée je me lance sur ce PC dans le développement d’un nouveau logiciel qui dans 5 ans va révolutionner le marché et dans 10 ans faire de MattS38 Inc la première capitalisation boursière mondiale, ça ne voudra pas pour autant dire que Windows 11 est à l’origine de tout ça…<br /> boboss29200:<br /> mais ils ont créé le marché<br /> Pas plus que Commodore ou Radio Shack qui ont lancé des ordinateurs personnels à peu de choses près en même temps que l’Apple II. Le TRS-80 s’est d’ailleurs vendu plus que l’Apple II pendant la période durant laquelle il a été commercialisé (l’Apple II a été commercialisé beaucoup plus longtemps, donc sur la durée il est passé devant, mais fin 70-début 80 le TRS-80 se vendait plus).
tfpsly
boboss29200:<br /> il n’avait aucune envie de vendre son Apple I<br /> Je ne disais pas le contraire…<br /> boboss29200:<br /> mais ils [Apple] ont créé le marché. D’ailleurs c’est pour ça qu’IBM créera plus tard son PC, sans trop y croire au début, afin de proposer quelquechose.<br /> C’est une vision trop simpliste. IBM avait déjà essayé de rentrer dans le marché du micro ordinateur auparavant, mais avait échout; là où HP et son HP-15 et d’autres avaient eu un peu de succès.<br /> As the 1980s opened, their market share in the growing minicomputer market failed to keep up with competitors, while other manufacturers were beginning to see impressive profits in the microcomputer space. The market for personal computers was dominated at the time by Tandy, Commodore and Apple, whose machines sold for several hundred dollars each and had become very popular. The microcomputer market was large enough for IBM’s attention, with $15 billion in sales by 1979 and projected annual growth of more than 40% during the early 1980s. Other large technology companies had entered it, such as Hewlett-Packard, Texas Instruments and Data General, and some large IBM customers were buying Apples.<br /> …<br /> IBM had previously produced microcomputers, such as 1975’s IBM 5100, but targeted them towards businesses; the 5100 had a price tag as high as $20,000. Their entry into the home computer market needed to be competitively priced.<br /> MattS32:<br /> Le TRS-80 s’est d’ailleurs vendu plus que l’Apple II pendant la période durant laquelle il a été commercialisé<br /> Oui bon exemple, les micros à base de Z80 et 6502 étaient nombreux à l’époque.
WinterOfTheWolf
il n’est pas vrai de dire que Steve Jobs a inventé le smartphone tel que nous le connaissons.<br /> Si si, c’est vrai.<br /> Faire un hommage à Steve et remettre en question sa plus grosse révolution qui a radicalement transformé le monde, je trouve ça un peu gonflé.<br /> Le «&nbsp;smartphone&nbsp;» existait déjà. Le smartphone tel qu’on le connait aujourd’hui est bien né avec l’Iphone.
tfpsly
WinterOfTheWolf:<br /> Faire un hommage à Steve et remettre en question sa plus grosse révolution qui a radicalement transformé le monde, je trouve ça un peu gonflé.<br /> Le « smartphone » existait déjà. Le smartphone tel qu’on le connait aujourd’hui est bien né avec l’Iphone.<br /> Et c’est Steve Jobs lui-même qui l’a inventé? Pas toute l’équipe dirigée par Tony Fadell et Sott Forstall avec le design de Jonathan Ive, et en coopération avec Cingular Wireless (AT&amp;T Mobility) ? Non c’est juste Steve Jobs qui en a eu l’idée tout seul, et qui a sûrement tout monté soudé et programmé aussi.<br /> Bon apparemment il faut reconnaître que Steve a insisté pour un design plus petit, moins tablette que ce que l’équipe imaginait au départ. Et qu’il a voulu un écran tactile, idée venant du Newton MessagePad de 1993. Mais non il ne l’a pas inventé.
Palou
boboss29200:<br /> pas d’Albert Lee qui invente le WEB au CERN en 1991<br /> en 1989
MattS32
WinterOfTheWolf:<br /> Le « smartphone » existait déjà. Le smartphone tel qu’on le connait aujourd’hui est bien né avec l’Iphone.<br /> Il y a moins de distance entre un smartphone de 2005 sous Windows Mobile et un smartphone d’aujourd’hui qu’entre un téléphone portable et un smartphone de 2005.<br /> L’iPhone est idéalisé, voir sacralisé par certains, mais ce n’était même pas un vrai smartphone à l’époque, c’était un feature phone avec un joli écran. En 2007 on ne pouvait pas installer une seule application tierce sur un iPhone, il n’y avait pas de GPS, on ne pouvait pas l’utiliser comme support de stockage pour autre chose que de la musique (et dans un sens seulement, on ne pouvait pas récupérer la musique stockée dessus…), on ne pouvait même pas changer le fond d’écran ou mettre une sonnerie personnalisée, il ne gérait ni la 3G ni les MMS, et encore moins le mode modem… 2 ans plus tôt sur mon smartphone Windows Mobile, j’installais des jeux, je suivais mes comptes, je servais de «&nbsp;relais&nbsp;» à mes amis ayant des téléphones classiques pour leur envoyer les sonneries et fonds d’écran de leur choix par MMS en les transférant à partir de mon PC, et en vacances je pouvais l’utiliser comme modem pour mon ordinateur portable…<br /> Et en janvier 2007, le LG Prada avait déjà presque tout d’un smartphone moderne dans son format : un écran tactile recouvrant toute sa face avant, des applications diverses et variées, un navigateur Internet, un GPS (fonctionnalité que n’avait pas le premier iPhone…), une suite bureautique (au moins capable de lire des fichiers Excel et Word, mais je crois qu’il n’était pas encore capable de les éditer… mais des smartphones Windows du début des années 2000 le permettaient).<br /> L’iPhone n’avait que deux véritables nouveautés : l’écran tactile multi-touch et un navigateur web offrant le même rendu qu’un navigateur web d’ordinateur. Mais à côté de ça, il était terriblement limité par rapport aux autres smartphones du marché… Et ces deux nouveautés, elles seraient inévitablement arrivées sur les smartphones des autres marques. L’iPhone poussait aussi plus loin que les autres dans la direction du tout tactile. Mais cette voie était déjà explorée par les autres constructeurs aussi (il y avait notamment dans le SVM de janvier 2007 un concept Nokia dont SVM disait «&nbsp;Ultraplat, et dont l’écran tactile recouvre toute la surface : le clavier peut ainsi disparaître pour laisser place à une vidéo, par exemple&nbsp;»).<br /> L’iPhone a indéniablement été un coup de maître dans la démocratisation du smartphone, grâce à la puissance marketing de la marque Apple, extrêmement populaire après le succès de l’iPod, mais les smartphones tels qu’on les connait aujourd’hui existeraient sans l’iPhone. Et l’iPhone d’aujourd’hui a bien plus repris aux autres smartphones que l’inverse, l’iPhone serait ce qu’on appelle aujourd’hui un «&nbsp;feature phone&nbsp;» si Jobs était resté sur sa vision des choses… Et je parle même pas de la vision «&nbsp;totalitaire&nbsp;» qu’avait Apple au niveau des abonnements associés à l’iPhone, puisqu’à la base, c’était un opérateur partenaire par pays, et il n’avait le droit de vendre l’iPhone qu’avec des forfaits spécifiques, sur lesquels Apple prenait 30% de commission…
WinterOfTheWolf
MattS32:<br /> L’iPhone n’avait que deux véritables nouveautés : l’écran tactile multi-touch et un navigateur web offrant le même rendu qu’un navigateur web d’ordinateur.<br /> C’est justement les deux choses qui ont changés la face du monde.<br /> Mais c’est vrai, il n’y avait que ça après tout…
Comcom1
lol les autres ne font que s’acheter une bonne image auprès du public pour faire bien d’où le fait que toutes les stars s’occupent d’une association x ou y, parce que ça fait bien
boboss29200
Je me suis même trompé dans le nom mea culpa, Albert Lee est un guitariste, je voulais parler de Tim Berner-Lee
MattS32
Changé la face du monde, rien que ça Décidément, dix ans après, le RDF est toujours aussi puissant.<br /> Tu imagines vraiment qu’avec l’arrivée de technologie permettant de faire ça, personne d’autre qu’Apple n’y aurait pensé ? Comme je l’ai dit, le SVM de janvier 2007 montrait un concept de Nokia qui exploitait aussi un tel écran par exemple…<br /> Mais forcément, l’avantage qu’avait Apple, c’est qu’avec le tarif + les 30% sur les abonnements, elle pouvait se permettre de lancer un truc avec des technologies pas encore accessibles à des appareils moins chers… Mais c’est pas pour autant que ça ne serait pas arrivé… Ça aurait juste mis un peu plus longtemps, le temps que ça soit moins cher…<br /> Et puis surtout, regarde un smartphone aujourd’hui. Chez énormément d’utilisateurs, le navigateur est une application plus ou moins accessoire, les gens passent beaucoup plus de temps sur des applications tierces installées sur leur smartphone : réseaux sociaux, jeux, streaming… Or la position de Jobs au lancement de l’iPhone, c’était pas d’applications tierces (alors que les smartphones concurrents étaient ouverts aux applications tierces depuis des années…). Il a fallu le jailbreak de l’iPhone pour lui ouvrir les yeux et lui faire comprendre qu’un appareil aussi fermé était d’une stupidité sans nom… Jobs voulait un smartphone centré sur le web (t’avais même un espace d’hébergement web offert avec .mac/MobileMe, espace qui a finalement disparu avec l’arrivé d’iCloud), mais ce sont finalement les applications qui ont gagné.
WinterOfTheWolf
MattS32:<br /> Changé la face du monde, rien que ça<br /> Faut ouvrir les yeux hein.<br /> Aujourd’hui le monde tourne autour de gens qui scrutent des sites Web sous forme d’App et règlent tous les détails de leur vie à base de multitouch.<br /> MattS32:<br /> Tu imagines vraiment qu’avec l’arrivée de technologie permettant de faire ça, personne d’autre qu’Apple n’y aurait pensé ? Comme je l’ai dit, le SVM de janvier 2007 montrait un concept de Nokia qui exploitait aussi un tel écran par exemple…<br /> On s’en fiche un peu de ce que moi ou toi on imagine, moi je te parle d’histoire et toi tu me parles de fantasme et de conditionnel.
MattS32
WinterOfTheWolf:<br /> Aujourd’hui le monde tourne autour de gens qui scrutent des sites Web sous forme d’App et règlent tous les détails de leur vie à base de multitouch.<br /> Justement, non. Des sites web et des app, ce n’est pas la même chose (même si aujourd’hui on utilise en partie les mêmes langages et framework pour développer les deux, les applis ne sont tout de même pas de simples raccourcis vers un site web).<br /> C’est justement la grosse différence qu’il y avait entre l’iPhone et les autres smartphones au lancement de l’iPhone : là où tous les autres smartphones reposaient sur le principe d’installer des applications, Jobs prônait le tout web, sans rien d’installé sur le téléphone en dehors des applications livrées avec (ce qui, je le répète, est aujourd’hui tout juste digne de l’appellation feature phone…).<br /> Et le modèle qui a gagné, c’est celui des applications natives, pas celui donnant l’exclusivité aux web apps.<br /> Jobs s’était complètement planté là-dessus, et il l’a compris quand très vite des bidouilleurs de talent ont dézingué les sécurités de l’iPhone et développé un vrai SDK permettant de créer des applications natives. Tous les autres fabricants de smartphones avaient compris ça bien avant lui…<br /> Et encore une fois, tout ça, on y serait arrivé aussi sans Jobs. C’est pas parce qu’Apple a été un peu en avance que personne d’autre ne l’aurait fait (et les concepts qui circulaient AVANT l’iPhone le prouvent). Donc non, Apple n’a pas changé la face du monde.<br /> Faut arrêter de croire que quand quelqu’un est le premier à faire quelque chose, alors il aurait forcément été le seul à le faire et personne d’autre n’y aurait jamais pensé. L’histoire est très riche en exemples montrant que des techniques et des technologies sont apparues à plusieurs endroits différents, il n’y a aucune raison que ça ne continue pas comme ça avec les technologies modernes (et d’ailleurs, en y faisant attention, on constate que c’est bel et bien toujours le cas…). On sait par exemple que l’art pariétal est apparu en plusieurs endroits du globe à des époques similaires. On sait que les mayas, les égyptiens et certains peuples d’Asie ont tous inventé les pyramides. On sait qu’au moins 3 constructeurs différents ont travaillé en parallèle sur le «&nbsp;premier&nbsp;» ordinateur personnel grand public, et en ont lancé leur vision à quelques semaines d’intervalle à peine… Etc, etc, etc…<br /> Pour le cas de l’iPhone, je rappellerai qu’avant même sa présentation, Google avait déjà racheté Android pour en faire un OS pour smartphones. Peut-on imaginer un seul instant que Google, LE géant du web à l’époque, n’aurait pas pensé sans Apple à faire un OS donnant un accès facile et complet au web ? Un peu de sérieux voyons… Ils n’avaient à priori pas prévu de l’orienter à ce point vers le tactile dans les premières versions. Mais ça serait arrivé, vu que tous les constructeurs planchaient là-dessus (et, encore une fois, le concept de Nokia dans le SVM de janvier 2007 le montre bien, tout comme le LG Prada lancé ce même mois de janvier 2007).<br /> Tiens on peut aussi ajouter, puisque tu parles de face du monde qui tourne largement autour de gens qui scrutent des sites Web sous forme d’App qu’une bonne partie de ce qui est scrutée aujourd’hui par ces gens, ce sont d’autres gens qui se filment… Filmer, c’est un truc que l’iPhone ne permettait pas à son lancement. Contrairement à tous les concurrents… Il a fallu attendre la 3ème génération d’iPhone pour qu’il filme, la 4ème pour qu’il «&nbsp;selfie filme&nbsp;»…
marco3522
N’oublions pas que le rêve de Jobs était de mettre la technologie dans les mains de tout le monde. Il y est parvenu. Par ailleurs, pour lui un outil ne devait pas juste être simple à utiliser (ce que la plupart des boîtes oublient déjà aujourd’hui) mais en plus il devait être agréable à utiliser. D’où son niveau d’exigence.
Fred_TiTi
Il a oublié de nous laisser le mode d’emploi pour maîtriser cette technologie
pecore
Exactement et aujourd’hui encore c’est le crédo d’Apple et en grande partie la raison de son succès. Les gens ont déjà assez de raisons de se prendre la tête en temps normal alors ils sont près à payer un peu plus cher pour des objets qui leur simplifient la vie. Ce n’est pas plus compliqué que ça.
benben99
en quoi c est faux que gates a donne cinquante milliards? a moins que tu sois un complotiste
benben99
il y a les apple fans qui pensent que steve jobs a invente les ordinateurs, le telephone et l electricite, et les autres qui savent qu’il a juste pomper des idees ailleurs
WinterOfTheWolf
T’es un grand malade toi, tu crois que je vais m’amuser à lire ton pavé osef ?<br /> J’ai bien compris que tu refusais la réalité et que tu avais une dent contre Apple, tu faisais sans doute partie des gens qui à la sortie de l’Iphone ou de l’Ipod ont balancé un «&nbsp;Pffff, ça se vendra jamais&nbsp;».
tfpsly
WinterOfTheWolf:<br /> T’es un grand malade toi, tu crois que je vais m’amuser à lire ton pavé osef ?<br /> J’ai bien compris que tu refusais la réalité et que tu avais une dent contre Apple<br /> Donc tu racontes n’importe quoi et refuse de lire les réponses argumentées le démontrant… Bah reste dans tes convictions quasi-mystiques si tu ne veux pas lire sa réponse.
MattS32
benben99:<br /> il y a les apple fans qui pensent que steve jobs a invente les ordinateurs, le telephone et l electricite, et les autres qui savent qu’il a juste pomper des idees ailleurs<br /> Tout a fait. Et il ne s’en cachait d’ailleurs pas, rappelant notamment à l’occasion la célèbre phrase de Picasso : «&nbsp;Les bons artistes copient. Les artistes géniaux volent.&nbsp;»<br /> WinterOfTheWolf:<br /> J’ai bien compris que tu refusais la réalité<br /> C’est toi qui, comme beaucoup, et empêtré dans le RDF.<br /> WinterOfTheWolf:<br /> que tu avais une dent contre Apple, tu faisais sans doute partie des gens qui à la sortie de l’Iphone ou de l’Ipod ont balancé un « Pffff, ça se vendra jamais ».<br /> Tu as donc absolument rien compris J’ai été un early adopter de l’iPod, avant même qu’il soit compatible Windows, j’ai abandonné Windows Mobile pour iOS à l’arrivée de l’iPhone 3G (clairement, j’aurais jamais pris le EDGE, qui m’aurait fait trop perdre par rapport à ce que je pouvais faire avec mon smartphone Windows Mobile…), j’ai également tourné sur Mac pendant plusieurs année (et c’est même sur Mac que j’ai découvert l’informatique) et, même si je ne suis plus client d’Apple aujourd’hui, j’en suis par contre toujours actionnaire. Voilà pour la dent contre Apple
Njbx
Bref, Apple sait faire engager la conversation …
arbor111
Meilleur commentaire
DrCarter95
RIP Steve Jobs.<br /> Vraiment dommage qu’il soit mort, il nous aurait sorti encore pleins de choses incroyables en quelques années.<br /> C’est toujours un gâchis énorme quand un génie s’en va…
boboss29200
Oui et les premières versions prototypes d’android étaient avec un clavier, écran non tactile etc… un blackberry-like. L’iphone a tout redefini les bases d’un smartphone. On n’est pas à comparer qui est le meilleur, juste que ça a révolutionné l’industrie, et simplifié l’usage au fil du temps. maintenant tout le monde a un smartphone et l’utilise aussi simplement qu’une cafetiere ou une radio.<br /> Des prototypes du premier smartphone Android circulent sur eBay - actusmartphone.fr<br /> Que tu le veuilles ou non, l’écran multitouch c’est Apple qui l’a fait le premier, après tu peux faire toutes les uchronies que tu veux, les faits sont là, le premier Smartphone avec écran tactile multitouch c’est l’Iphone… Comme le premier ordi grand public abordable avec interface graphique et souris c’est le Mac, la première vraie tablette tactile grand public c’est l’ipad, toujours avec Jobs aux commandes… Qu’on l’aime ou pas Steve Jobs est un acteur majeur de la révolution informatique de 1976 à 2011… Et son aura plane encore sur les produits Apple…
boboss29200
«&nbsp;2 ans plus tôt sur mon smartphone Windows Mobile, j’installais des jeux, je suivais mes comptes, je servais de « relais » à mes amis ayant des téléphones classiques pour leur envoyer les sonneries et fonds d’écran de leur choix par MMS en les transférant à partir de mon PC, et en vacances je pouvais l’utiliser comme modem pour mon ordinateur portable…&nbsp;»<br /> et on voit le succès qu’à eu windows phone… c’est dire la vision de Microsoft… L’Iphone premier du nom n’était pas parfait, j’ai d’ailleurs trouvé intéressant l’Iphone qu’à partir du 5s. Mais là n’est pas le débat, le talent de Jobs c’était justement de prendre une techno (souris, interface graphique, mp3, Ecran tactile) et d’en faire un produit simplifié (dans le sens noble du terme, autrement dit abordable et simple à utiliser), et de le rendre populaire voire indispensable et ancré dans son époque… Qui se souvient des pc Dell ou compaq de 1998 ? Par contre on se souvient de l’Imac… Qui se souvient du Zune de Microsoft (2005 non ?), ou de la multitude de lecteurs mp3 sorties débuts dss années 2000 ? personne, par contre l’Ipod est une icone. Qui se souvient des premiers smartphones Android de HTC (qui étaient excellents) personne… Par contre l’Iphone est iconique malgré ses grandes limitations pendant ses 6 ou 7 premières années, car c’était un produit d’une grande simplicité (trop même pour les grands bidouilleurs, mais idéal pour Mme Michu et son mari), etc…
tfpsly
boboss29200:<br /> L’iphone a tout redefini les bases d’un smartphone. On n’est pas à comparer qui est le meilleur, juste que ça a révolutionné l’industrie<br /> iPhone : 2007<br /> LG KE850 : 2006 - "It is the first mobile phone with a capacitive touchscreen"<br /> image660×1038 110 KB<br /> Après, LG n’a jamais eu la puissance marketing de Apple. Plusieurs de leurs téléphones ont été excellents et assez novateur (le premier à avoir un écran approchant une couverture de 80% de sa surface? Le LG G2) mais ils n’ont jamais su vendre.
Palou
boboss29200:<br /> Comme le premier ordi grand public abordable avec interface graphique et souris c’est le Mac<br /> le Mac en 84, le Xerox Alto en 73 donc pas le premier <br /> de plus, le Mac n’était pas si abordable que ça en 84
boboss29200
Que tu le veuilles ou non, Steve Jobs est un personnage phare et iconique de l’histoire de la révolution informatique… Il a osé sans se soucier des avis, parfois s’est planté. Je cite que des faits historiques… Oui peut-être qu’une autre boite aurait sortie un équivalent du mac, peut-être que les technos du Xerox Parc auraient un jour pu sortir dans un autre produit, qu’un équivalent de l’Iphone serait peut être un jour sorti etc… On n’est sait rien, les faits sont là. Premier Pc avec interface graphique et abordable : le mac, premier smartphone avec écran multitouch, l’iphone, quand toute l’industrie musicale se faisait sucer la moelle par le piratage, sortie de l’Ipod et de l’Itunes Store pour harmoniser la consommation de musique en ligne, etc… Et toujours Jobs aux commandes. Le gars c’était certes pas un programmeur de génie, mais il a su mener sa barque, Apple, dans la bonne direction, et faire de chacun de leurs produits des icones d’une époque… C’est ainsi, on peut pas refaire l’histoire, et sincèrement, je suis heureux d’avoir connu toutes ces révolutions, même d’une manière indirecte (j’avais 6 ans à la sortie du mac… mais 15 ans plus tard j’ai pu utiliser des pc ou mac très facilement grace à des mecs qui ont eu une vision de l’informatique moderne qui était un vrai farwest au départ). C’est en ça que Jobs est un mythe, car il a eu réussi à rendre cette technologie très facilement manipulable. Ce n’est pas le seul, je ne dis pas ça, mais c’est celui qui savait le mieux vendre et présenter ces technologies à tout le monde. Cite moi une personne de l’histoire de l’informatique qui a réussi à rendre sexy un lecteur mp3 ou un téléphone ?
boboss29200
Le xerox Alto n’était pas un ordinateur accessible et grand public. Si on va par là, la souris a été inventé dans les années 60 aussi, et Internet aussi. Est-ce que ça en fait des technologies utilisées à l’époque ? Non. Le premier vrai usage d’une souris pour le grand public, désolé mais c’est le mac. Avant il y a eu des machines qui utilisaient souris et interface graphique, mais trop cher, mal goupillé etc… Ce n’est pas le premier qui invente un produit qui est admirable, mais plutot celui qui arrive à le rendre simple d’utilisation et abordable, non ? Bien des technos ont été inventés bien avant d’être accessible au grand public. Et si le mac n’était certes pas aussi abordable qu’un pc carrefour premier prix aujourd’hui, il l’était beaucoup plus que l’Alto que tu cites, et surtout beaucoup plus intéressant pour le grand public. Rappelle-toi du prix du premier graveur CD grand public, ou du lecteur DVD ? Pour le mac c’est pareil, il a bien fallu que la technologie utilisées baisse. Même les Amiga ou les Atari coutaient très cher à leur sortie (dans les 10 000 Francs, soit environs 2600 euros aujourd’hui avec l’inflation)… Ce qui fait que cet ordinateur est mythique, c’est surtout qu’il a défini ce que serait les ordinateurs personnels : interface graphique (tous les ordis en ont une maintenant, même si il y a un terminal pour lancer des commandes avancées), souris (ou trackpad).
tfpsly
boboss29200:<br /> Le xerox Alto n’était pas un ordinateur accessible et grand public. Si on va par là, la souris a été inventé dans les années 60 aussi, et Internet aussi. Est-ce que ça en fait des technologies utilisées à l’époque ? Non. Le premier vrai usage d’une souris pour le grand public, désolé mais c’est le mac. Avant il y a eu des machines qui utilisaient souris et interface graphique, mais trop cher, mal goupillé etc…<br /> Ordis utilisant une souris :<br /> 1973 Xerox Alto<br /> 1980 Diser Lilith<br /> 1982 Xerox 8018, Sun-1<br /> 1982 PC avec la Logitech P4, première souris de Logitech. Ms Word supporte la souris<br /> 1983 Ms Mouse, première souris de Microsoft<br /> 1984 Mac, première souris de Apple, mais 2500$ de l’époque, plus de 6200$ de nos jours, pas du tout «&nbsp;ordi grand public abordable&nbsp;» (pour citer ton précédent message).<br /> En comparaison, l’Amstrad 1512 sorti pas beaucoup plus tard avec une souris et GEM Desktop coûtait seulement 500$ de l’époque; un Atari ST 800$.
MattS32
boboss29200:<br /> On n’est sait rien, les faits sont là.<br /> On ne sait pas si ça serait arrivé sans Jobs. Mais on ne sait pas non plus si ça ne serait pas arrivé sans Jobs. Pourtant tu prends la deuxième solution pour acquis…<br /> Or la logique voudrait quand même que l’hypothèse la plus crédible soit quand même que ça serait arrivé aussi sans Jobs. Parce que toutes ces technologies, ce n’est ni Apple ni Jobs qui les ont développées. Il y a donc fort à parier que ceux qui les ont développées les auraient vendues à d’autres industriels, ou peut-être auraient fini par les industrialiser eux même : ils n’ont pas vocation à développer des technologies pour ne rien en faire de concret.<br /> Et surtout, là où tu exagères vraiment, c’est quand tu attribues même à Jobs certaines technologies simplement parce que celui qui les a créées utilisait un produit Apple. Là c’est totalement délirant… Comme je le disait, à ce compte là, le vrai génie, c’est pas Jobs, c’est son grand père biologique maternelle, sans le racisme duquel Jobs n’aurait jamais connu un tel parcours…<br /> Ça n’a aucun sens. Par exemple en Berners-Lee (qui, soit dit en passant, à une éthique et des convictions qui sont radicalement opposées à celles de Jobs) au eu l’idée du web, c’est pas le fait de travailler sur une station Next qui lui a donné l’idée. C’est sa volonté de partager l’information qui lui a donné l’idée. Il aurait eu une station Sun, ça aurait été pareil. Sauf qu’il n’y aurait alors absolument personne pour prétendre que sans Bechtolsheim le web n’existerait pas. Parce que Bechtolsheim n’a pas de RDF autour de lui.<br /> boboss29200:<br /> Cite moi une personne de l’histoire de l’informatique qui a réussi à rendre sexy un lecteur mp3 ou un téléphone ?<br /> L’iPod était et l’iPhone étaient en très grande partie sexy à cause de la pomme sur leur dos (et au marketing qui allait avec) bien plus que pour leurs qualités intrinsèques…
boboss29200
Excuse moi de ne citer que les faits historiques… IBM ne s’est intéressé à la micro-informatique uniquement car c’était un marché immergeant grace entre autre au succés de l’Apple 2. Ils étaient les maitres du monde informatique à l’époque, pourquoi changer ? Xerox avait tous les ingés et les technos d’aujourd’hui en balbutiement dans ces locaux (port eternet, interface graphique, etc…), mais ils étaient les rois de la photocopie, pourquoi changer ? Sans vision tu peux avoir les meilleurs technolgies du monde, il faut arriever encore à les rendre sexy, intéressante pour mr tout le monde. Sinon Berners-Lee a pu créer le web car NextStep avait les outils le permettant, car le matos était adapté à cet instant par le CERN qui aurait pu utiliser un pc avec windows bien moins cher, mais non, surement pas au point àce moment là. Et encore une fois Next c’était une vision de Jobs. Un échec commercial, mais technologiquement c’était visionnaire également. Et pourtant Nextstep (et plus tard MacOs X) c’est un bricolage de Unix… Je n’adule en rien Jobs en citant ces faits. ça s’est passé ainsi, et je dis juste que c’est la raison pour laquelle Jobs est si légendaire… Surement que ça se serait passé différement sans les même acteurs, mais on ne peut pas refaire l’histoire. Beaucoup de grands ingénieurs de Xerox (qui ont breveté pas mal de technos) ont rejoints Apple plus tard car c’est la boite qui avait l’aura à ce moment pour développer ces technos. Microsoft ne s’est-il pas inspiré du mac pour créer windows par exemple ? La Pao (révolution de la presse quand même) et l’essor d’Adobe n’a-t-il pas débuté avec le mac ? Rien que pour ça, va visiter le musée de l’imprimerie à Nantes et demande au gars qui fait la visite ce qu’il pense du mac et ce que ça a apporté au monde. Le post-script aurait pu sortir sur toutes les machines sorties plus tôt mais non, car personne ne croyait en cette technologie, à l’instar d’un Xerox ou d’un IBM, trop sur d’eux. Comme le disait mon prof de vidéo, «&nbsp;l’important n’est pas d’avoir du matériel, c’est que les autres en ait&nbsp;». Jobs c’était ça, une vision du monde, une idée et trouver les gens pour la réaliser. Dans sa bio, on apprend par exemple que l’Ipad est né d’une vision que ne permettait pas à l’instant où il a était conceptualisé de sortir une tablette aussi avancée, ce projet à donné l’Iphone car les smartphones de l’époque étaient austères et compliqués, et l’ipad est sorti quand le projet était mure. Vision, toujours une vision de l’informatique à venir.<br /> Zuckerberg n’a en rien inventé les réseaux sociaux, et pourtant l’histoire retiendra son nom car il a créé une entreprise pérenne qu’utilise (peut importe la manière) des milliards de personnes. Est-ce aduler Zuckerberg que de le reconnaitre ? A ceux qui affirment que Jobs c’était juste un branleur opportuniste, je les invite à lire sa biographie officielle, de revoir quelques Keynotes iconiques en se replongeant dans le contexte de l’époque (évidemment un ado de 14 ans, la présentation de l’Iphone ou du mac ne fait pas rêver aujourd’hui vu que ce sont des produits de grande consommation, mais quand il n’y avait rien de tel, l’effet était whaou). Pense ce que tu veux de Jobs (en bien, en mal, en neutre), mais ne pas admettre qu’il est un acteur essentiel de la révolution informatique est une forme de négationnisme borné <br /> MattS32:<br /> L’iPod était et l’iPhone étaient en très grande partie sexy à cause de la pomme sur leur dos (et au marketing qui allait avec) bien plus que pour leurs qualités intrinsèques…<br /> Du Apple Bashing primaire un esprit éclairé citerait Itunes, l’écosytème fiable (j’ai déjà acheté des morceaux sur Virgin à l’époque bon courage pour t’y retrouver), le modèle économique plus stable pour les majors que le piratage sauvage de Napster sur des clés MP3 lowcost à l’interface hasardeuse (j’en ai eu des lecteurs MP3 bon marché, bon courage pour faire des playlists par exemple) . Pour l’Iphone ce n’est pas pour rien si android un an plus tard est sorti avec une interface tactile car ils avaient trouvé le truc qui allait définir un système d’exploitation de smartphone. De ma propre expérience, j’ai toujours trouvé android en avance sur ios (depuis le début), mais les fait sont là, les premiers c’était encore une fois Apple, sous la direction de Jobs. Idem concernant les tablettes. A la présentation de l’Ipad tout le monde se demandait c’est quoi ce truc (moi le premier), quelques mois après une multitudes de tablettes android innondent le marché… Avoue que la vision était plutôt bonne. D’ailleurs les tablettes android n’ont pas beaucoup survécus contrairement à l’Ipad qui est un produit mature aujourd’hui. Après je ne suis pas dans le débat windows ou mac, ios ou android, c’est autre chose et chacun ses arguments et utilisations.
boboss29200
Des succès grand public en effet les machines que tu cites, hormis le pc et son interface DOS (dont la souris ne devait fonctionner que sur Word), contrairement au Mac, qui a démocratisé la souris sur toutes les utilisations de l’ordinateur, en plus de l’interface graphique (qui existait déja sur Alto ou même le Lisa d’Apple). Mais là on est dans le détail, je cite juste en quoi Jobs est mémorable dans l’aventure informatique. Oui le mac a toujours était une machine. Quand je bossais en PAO, 2001/2002, j’étais sur un Powermac G4 qui coutait plus de 30 000 francs (50 000 avec la suite logicielle), alors que je faisait pareil chez moi sur mon PC assemblé dans les 4000 francs (et la suite Adobe Crackée, certes…). Mais abordable dans les usages, le moindre PC dans les années 80 c’était au minimum 10 000 francs (je m’en souviens car je rêvais d’en avoir un…), mais hors du budget que mes parents voulait bien m’offrir en cadeau.
tfpsly
boboss29200:<br /> Des succès grand public en effet les machines que tu cites<br /> Y’a du PC dans le tas, donc oui.<br /> boboss29200:<br /> Oui le mac a toujours était une machine.<br /> Oui le mac est une machine, et? Il manque des mots là <br /> boboss29200:<br /> le moindre PC dans les années 80 c’était au minimum 10 000 francs<br /> Faux, je viens de te donner dans mon précédent message le prix de lancement de l’Amstrad PC1512 en 1986 - 500$. Et ce pour le PC, l’écran, clavier, souris, MsDos 3.2, Dos+ 1.2 (qui était multitâche, une rareté à l’époque) et GEM Destop (en 640x200 16 couleurs grâce à la sortie Super-CGA). Wiki :<br /> En France, ce compatible PC a été le premier à être vendu à moins de 10 000 F, écran compris, quand la moyenne de ses concurrents était supérieure à 20 000 F.<br />
boboss29200
hihi oui je voulais dire une machine Chère ce qui n’a pas était toujours en sa faveur, bien au contraire, mais encore une fois, c’est la machine qui a posé les bases de ce que sera plus tard windows par exemple et autres dérivés en popularisant le concept des icônes et du bureau.<br /> Mea Culpa pour Amstrad, en effet en cherchant on pouvait trouver des machines, mais Wikipedia le cite lui-même, la moyenne des concurrents était dans les 20 000 francs, pas loin du mac finalement (et 20 000 francs ou même 10 000 francs en 85 c’était une fortune). L’informatique grand public ne s’est réellement démocratisé que vers fin 90 avec l’émergence des pc pas trop chers et surtout des usages de plus en plus simplifiés et intéressants pour les particuliers. Je me souviens que je bavais sur des pc coutant minimum 10 000 francs, et la légende de l’époque c’était de dire, oui mais dans 2 ans, il sera dépassé. Ce qui était un grand frein pour s’équiper aussi
ar-s
Autant j’aime pas apple et Jobs autant j’ai du respect pour Steve Wozniak.<br /> Pas une ligne sur lui… Même si vous parlez de Jobs, vous parlez surtout d’apple.<br /> Jobs était un bon commercial, avec parfois de bonnes idées… Mais les bonnes idées sont du vents sans des gars comme Wozniak pour les matérialiser.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

AliExpress détaille sa logistique monstre, mise en place pour son célèbre
Pourquoi le marché des jeux d'argents en ligne est-il en pleine ébulition ?
Leak Twitch :
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Plus de la moitié des produits étudiés par la DGCCRF après des achats sur des marketplaces présentent des anomalies
WhatsApp commence à activer le chiffrement des sauvegardes
Les ingénieurs de Shopify partent en guerre contre... les robots acheteurs de baskets
Suite à une faille sur GitKraken, les plateformes GitHub, GitLab et BitBucket révoquent massivement des clés SSH
Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une enquête confirme qu'Amazon fait des copies de produits sous sa propre marque
Haut de page