Sur l'App Store, avec iOS 15, Apple compte enfin vous demander la permission de vous "traquer"

04 septembre 2021 à 14h45
24
App Store tracking publicitées © iGen
© iGen

Une autorisation pour vous traquer, c'est ce qu'Apple va vous demander lors du premier passage sur l'App Store.

Alors qu'une plainte avait été déposée en début d'année à ce propos, Apple va finalement demander l'autorisation pour personnaliser les publicités de l'App Store, entre autres.

Tout commence par une plainte de la CNIL

S'il y a bien un pays où l'on n'aime pas se laisser faire, c'est sans doute le nôtre. En mars 2021, la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) a reçu une plainte déposée par France Digitale, une organisation regroupant pas moins de 1800 start-ups et investisseurs du numérique. La raison est simple : selon eux, les publicités personnalisées activées par défaut sont un manquement aux réglementations en vigueur, dont le RGPD (Règlement général sur la protection des données).

Le Directeur Général de France Digitale pointait alors du doigt l'inégalité entre les start-ups françaises, à qui il est imposé de respecter les droits des données personnelles , et le géant Apple qui semblait pouvoir passer outre. De son côté, la firme de Cupertino expliquait respecter ces lois en ne ciblant pas chaque personne individuellement, mais des groupes de 5000 personnes ou plus.

Mais finalement, Apple retourne sa veste

Mais la finalité est là : il semble que la plainte déposée auprès de la CNIL a au moins eu pour conséquence de faire réfléchir Apple. Si nous ne savons pas à quel point tout ceci a eu un impact sur le fonctionnement des publicités personnalisées au sein de l'App Store, d'Apple News et de l'application Bourse, il faut noter que les choses ont récemment changé.

Popup publicité personnalisée Apple © iGen
© iGen

Les bêta testeuses et testeurs d'iOS 15 et d'iPadOS 15 ont donc pu découvrir qu'à partir de maintenant, le lancement de l'App Store affiche une fenêtre pop-up concernant les publicités personnalisées. En plus d'expliquer leur fonctionnement et leur intérêt, tout en insistant sur le fait qu'Apple protège les données, cette notification propose deux actions : soit activer les publicités personnalisées, soit les désactiver. Il n'y a donc plus de choix fait par défaut.

Cette petite bataille pour notre confidentialité semble donc être pour l'heure remportée par les consommatrices et consommateurs, dans un monde où la protection de la vie privée devient de plus en plus importante sur internet.

Source : iGen

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
[MàJ] Après sa fusion avec OnePlus, OPPO va supprimer près de 20 % de ses effectifs
Altice rachète l'opérateur Coriolis Telecom
Haut de page