Données personnelles : la CNIL saisie d'une plainte contre Apple

09 mars 2021 à 14h50
7
Apple

L'association France Digitale reproche au constructeur de proposer par défaut de la publicité ciblée dans ses services sans demander le consentement des utilisateurs.

Les règles d'Apple en matière de suivi publicitaire font de plus en plus grincer des dents chez les éditeurs d'applications et de services en ligne.

France Digitale accuse Apple de ne pas respecter le RGPD dans ses services

La plainte déposée par France Digitale en est une nouvelle preuve. L'association défendant les intérêts de nombreuses start-up vient de déposer une plainte auprès de la CNIL contre le constructeur américain.

Elle lui reproche de proposer par défaut des publicités ciblées dans l'ensemble de ses services. Par exemple, il n'est pas rare de se voir proposer une application dans l'App Store, affichée dans un bandeau publicitaire et sélectionnée en fonction de ses derniers téléchargements.

Si l'option est débrayable dans les réglages de confidentialité d'iOS, Apple l'active au démarrage de l'appareil et ne demande donc pas au préalable le consentement de l'utilisateur, ce qui constitue une violation du RGPD pour France Digitale.

« Il y a deux poids et deux mesures : nos start-up françaises respectent le droit des données personnelles et l’entreprise avec la première capitalisation boursière mondiale pourrait, elle, en survoler les principes les plus élémentaires ? » s'interroge Nicolas Brien, Directeur général de France Digitale dans les colonnes du Monde.

Apple attaquée sur tous les fronts pour ses pratiques anticoncurrentielles présumées

Apple a rapidement réagi à cette plainte et, sans surprise, rejette en bloc les arguments avancés par l'association : « Les allégations de la plainte sont notoirement fausses et constituent une piètre tentative par ceux qui tracent les utilisateurs de détourner l’attention et de tromper les régulateurs ».

Le constructeur ajoute également que le suivi actuel ne cible que des groupes d'utilisateurs classés selon leurs centres d'intérêt et qu'il respectera l'App Tracking Transparency (ATT) de la même manière que l'ensemble des éditeurs tiers.

L'ATT est un nouveau système de suivi publicitaire qui exigera le consentement de l'utilisateur via un pop-up s'affichant au premier lancement de l'application. De nombreux éditeurs et acteurs du monde de la pub sont vent debout contre ce nouveau dispositif, notamment Facebook qui craint une chute drastique de ses revenus publicitaires après qu'une large majorité d'utilisateurs sous iOS refusent le suivi publicitaire.

Cette nouvelle plainte contre Apple et ses pratiques commerciales s'ajoute à une longue liste. On peut citer dans le désordre le conflit qui l'oppose à Epic Games aux États-Unis, mais aussi la plainte déposée devant la Commission européenne par Spotify au sujet de la commission prélevée par Apple de 30%, un montant jugé disproportionné par les deux acteurs.

La Pomme est aussi dans le viseur du régulateur européen au sujet d'Apple Pay . La Commission mène une enquête sur la limitation de l'accès à la puce NFC de l'iPhone , qui interdit toute autre méthode de paiement mobile que celle proposée par le constructeur. L'acte d'accusation devrait d'ailleurs être publié dans les tout prochains jours.

Source : Le Monde

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
bafue
Qu’il crée leur store !!<br /> Les gars se font plein de tunes a travers une plateforme qui ne leur appartiens pas ,et en plus il gueule que c’est trop chère …<br /> Quand a l’ATT que du bonheur pour les utilisateurs …
TofVW
«&nbsp;France Digitale&nbsp;»… On leur dit ce que signifie leur nom, ou on les laisse comme ça?
HAL1
À noter aussi qu’Apple, qui impose des règles aux autres qu’elle n’a aucune obligation de suivre elle-même, se défend aussi en affirmant que ses propres applications suivent les règles de l’encadrement du suivi publicitaire.<br /> Et… comment dire ?.. Ce n’est pas comme si Apple avait eu l’habitude de privilégier ses propres applications dans les recherches de l’App Store avant d’être découverte. Ou si elle avait sorti une mise à jour furtive d’iOS pour tenter de camoufler des batteries inadaptées en ralentissant les performances d’iPhone déjà vendus, avant d’être prise la main dans le sac et devoir faire amende honorable. Ou si elle avait fait écouter à des sociétés tierces les conversations d’utilisateurs enregistrées via Siri, sans rien leur dire, avant de changer ses pratiques.<br /> Il est évident que des entreprises comme Amazon, Apple, Facebook, Google ou Microsoft n’abusent jamais de leur position vis-à-vis de leurs concurrents plus petits. Elles savent parfaitement s’auto-réguler. D’ailleurs, elles font des produits trop cool, donc c’est tout dire.
Metaphore54
je ressent une certaine aigreur. Le sujet est le RGPD, pour ce qui est d’épic, si ils font tomber Apple les autres tomberont ensuite comme un château de carte.
_Dorsoduro
bien justement ils ont leur store. Epic Games Store | Official Site<br /> Au cas ou que tu ne l’aurais pas compris. Le problème s’est que Apple interdit les autres stores. il prélève leur dîme à TOUTES les TRANSACTIONS.<br /> Exemple concret les abonnés Netflix paient 30% tout les mois à Apple pour regarder leur film avec l’appli. Elle est ou la plus valu d’Apple la dedans ?! c’est juste du raquette. Ps les fournisseurs d’internet devraient eux aussi réclamer 30% aussi à toutes les transactions financières. bin oui sa passe par leur infra non?!
Sans_Plot
Surement un jeu de mot voulu de la part de l’association
Arobase40
Et dire que les fanboys de la pomme prétendaient que Apple ne trackait pas ses clients contrairement à Google…<br /> Au final, ils sont non seulement des pigeons en payant des produits surcotés, mais ils sont aussi les produits d’Apple, donc double peine !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Crypto.com piraté, des centaines de comptes touchés et plusieurs millions de dollars dans la nature
La Croix-Rouge se fait voler les données de plus de 500 000 personnes hautement vulnérables
Rends l'argent ! Cacophonie et négociations après un vol de 3 millions de dollars en crypto
Norton casse les prix de ses antivirus ! Pourquoi se décider à les installer ?
Pegasus utilisé par la police israélienne pour surveiller les citoyens ?
Cybercriminalité : Europol coupe le câble de VPNLab.net
Snapchat Quick Add : rendez facilement l'ajout d'amis plus sûr pour vos ados
Une promotion de 60% sur les abonnements antivirus Bitdefender !
Thales piraté par le groupe LockBit 2.0 ; deux dossiers diffusés, des outils et du code
Selon une agence d'audit, les problèmes de piratage de crypto-monnaie sont liés à la centralisation
Haut de page