Amazon s'apprête à livrer en 1 heure en France

Thomas Pontiroli
11 mai 2016 à 15h48
0

Les deux pieds dans le plat. La date officielle n’est pas connue mais selon le JDN, Amazon va bien lancer son service de livraison en 1 h en France, en se reposant sur un entrepôt dans Paris.


Alors que la plupart des e-commerçants ne livrent pas le lendemain, et encore moins le jour-même, Amazon jette un pavé dans la marre en proposant bientôt en France la livraison en 1 heure ! Prime Now, c'est le nom de ce service, est déjà proposé aux États-Unis. Par de faux espoirs cependant : il se limite aux produits vendus par Amazon - et pas par les vendeurs sur la place de marché. Il sera aussi dans un premier temps limité à Paris.


Selon le JDN, l'américain a préparé un entrepôt au sein même de la ville, dans le 18e arrondissement, afin de pouvoir affréter les coursiers plus rapidement. Jusqu'alors, l'e-marchand se reposait sur ses entrepôts géants aux portes des villes. Comme le rappelle notre confrère, Prime Now a déjà essaimé 25 grandes villes aux États-Unis depuis son lancement fin 2014, et trois villes au Royaume-Uni - la capitale européenne du e-commerce.

  • Bénéficiez de nos codes promo Amazon et bons plans exclusifs (codes réduction, promotions et cashback).

Une stratégie globale



Les dernières rumeurs voulaient plutôt qu'Amazon étende à la France son service Fresh (produits frais), mais il serait d'abord testé au Royaume-Uni. Selon plusieurs distributeurs consultés par le JDN, ce service serait bel et bien dans les « starting-blocks » dans l'Hexagone. Amazon aurait déjà creusé la piste de Rungis, et a par ailleurs triplé son offre de produits frais en un an. Pour l'américain, l'enjeu serait de dégager des marges de rentabilité.


03E8000008440502-photo-amazon-prime-now.jpg
En s'attaquant à la livraison le dimanche et en 1 h, Amazon place la barre à un niveau inatteignable pour la plupart des concurrents - Crédit : Amazon.


Si la livraison instantanée est pensée comme une nouvelle brique de l'offre payante Premium, ce n'est pas pour rien : Amazon tente de rendre captifs de plus en plus de consommateurs, en rendant ce service plus attrayant. Conçu comme un outil de fidélisation, il permettrait aussi à l'américain de générer des revenus récurrents.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top