Amazon : un brevet pour identifier les contenus streaming piratés

27 novembre 2020 à 13h00
13

À l'instar des autres plateformes en streaming telles que Netflix , Disney+ ou Canal Play, le service Prime Video n'échappe pas au piratage. Les contenus accessibles via une souscription à Amazon Prime se retrouvent ainsi disponibles gratuitement sur les sites de streaming.

Pour enrayer le phénomène, la firme de Jeff Bezos redouble ses efforts et, selon Torrent Freak, la société vient de déposer un nouveau brevet auprès du bureau des propriétés intellectuelles des États-Unis.

Que décrit brevet d'Amazon ?

Le document présente un mécanisme capable d'encoder des identifiants dans un fichier de métadonnées. Le dispositif aurait plusieurs utilités, l'une d'entre elles visant à enrayer la diffusion massive de contenus protégés.

Un abonné qui se connecte à Prime Video dispose d'un identifiant unique. Lorsque ce dernier initie la lecture d'une vidéo, Amazon génère automatiquement un fichier de métadonnées unique, rattaché à cet identifiant. Celui-ci est transmis au lecteur vidéo. Ce fichier est ensuite intégré à la vidéo lors du décodage effectué par l'appareil.

Amazon explique qu'il est également possible que la vidéo présente un marqueur unique qu'il est possible d'identifier, même lorsque l'utilisateur effectue un enregistrement avec une caméra HD.

Une altération visible ou non

Cette altération de la vidéo peut être visible ou non à l'œil nu. Amazon prend comme exemple « une fleur en arrière-plan avec une couleur différente ». Elle peut également être tout simplement masquée. Amazon explique : « Non seulement, cela rend plus difficile pour les pirates de détecter, modifier, enlever ou contourner cet overlay, et cela amoindrit également la dégradation de la qualité de la vidéo marquée avec une version de l'identifiant. »

Le document précise qu'il est possible d'appliquer cette technologie à des flux en direct. Par exemple, un pirate peut choisir de capturer et de diffuser en live un contenu restreint à une zone géographique. Dans ce cas, Amazon peut inclure dans ce fichier de méta-données des informations de géolocalisation du pirate.

Enfin, la société ajoute que la technologie permettrait également de reconnaître les ayants-droits d'un média original sans que ce dernier n'ait à appliquer un filigrane.

Source : Torrent Freak

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
14
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

PunkSpider, le moteur de recherche de vulnérabilités, refait surface
Google enregistre des bénéfices impressionnants sur la recherche et sur YouTube
Pegasus : Macron demande des clarifications aux autorités israéliennes
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Intel serait en pourparlers pour racheter GlobalFoundries, deuxième plus gros fondeur au monde
Xbox : une mise à jour de l'application familiale pour mieux contrôler les dépenses des enfants
PrintNightmare : le patch ne suffit pas, il faut éditer la base de registre...
La Commission européenne repousse son projet de taxe numérique à octobre
Haut de page