Adobe, Twitter et le New York Times partent en guerre contre les fakes

4
Adobe

Comment savoir si la photo ou la vidéo que vous regardez sur Internet est authentique ? Aujourd'hui, il est souvent difficile de répondre catégoriquement à cette question. Mais cela pourrait changer dans les prochaines années, avec l'initiative « Content Authenticity », lancée par un trio d'entreprises américaines majeures : Adobe, Twitter et The New York Times Company.

« Discerner des informations fiables sur Internet est un des plus grands défis auxquels sont confrontés les consommateurs aujourd'hui », déclare Marc Lavallee, responsable R&D de The New York Times Company. C'est pourquoi son entreprise a décidé de s'allier à deux acteurs complémentaires, afin de porter assistance aux utilisateurs dans cette difficile quête.

Un standard d'authenticité des contenus

Le groupe média s'est en effet associé au réseau social Twitter et à l'éditeur de logiciels Adobe, pour lancer l'initiative « Content Authenticity ». D'après le communiqué publié par la dernière entreprise citée, le but poursuivi est de créer un standard applicable à l'ensemble des médias en ligne, quant aux informations relatives à leur création.

L'idée serait donc, d'une part, de permettre aux auteurs de certifier leurs contenus, ce qui pourrait limiter les risques de plagiat. Et d'autre part, les utilisateurs pourraient utiliser la nouvelle norme afin de vérifier l'origine de la photo ou de la vidéo qu'ils consultent. Une façon de lutter contre la propagation de fake news.


Invitation lancée aux entreprises de la tech et des médias

Et Adobe a déjà commencé à développer un outil remplissant cette fonction. L'entreprise en a présenté un prototype, lors de sa conférence annuelle Adobe MAX, intégré dans son logiciel Photoshop et qui offre aux créateurs la possibilité d'ajouter un « chemin d'attribution » à leur contenu.

Il ne s'agit toutefois que d'un premier pas, et les trois sociétés auront besoin de convaincre d'autres acteurs pour établir un standard largement partagé. Elles ont donc lancé un appel à leurs consœurs, dans l'objectif d'organiser un grand sommet réunissant les groupes les plus influents de la tech et des médias.


Si cet événement finit effectivement par se dérouler, les participants ne manqueront pas de questions à traiter. Par exemple : comment se prémunir de fausses informations d'authenticité ? Quels seront les formats concernés ? Et surtout, qui prendra en charge le coût financier associé ? Les fakes en ligne ont donc encore certainement de beaux jours devant eux...

Source : Engadget
Modifié le 05/11/2019 à 16h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La Mi Watch de Xiaomi se lance en Chine : entre spécifications confortables et prix plancher
Facebook et Google vont-ils interdire les pubs politiques avant les élections britanniques ?
Kia dévoile Futuron, un concept de SUV coupé électrique au look très futuriste
Où précommander au meilleur prix le nouveau jeu Pokémon Épée / Bouclier pour Nintendo Switch ?
Télétravail : travailler loin mais travailler plus ?
Précommandez le jeu intriguant, énigmatique Death Stranding sur PS4 à 54,99€
Il est possible de pirater les Google Home et Amazon Echo en simulant une voix via un laser
Chrome dévoile deux failles sévères (déjà corrigées)
Bientôt une clé biométrique chez Yubico, la YubiKey Bio
Casque Gamer PC sans-fil Logitech G533 à 71,99€ au lieu de 89,99€
Haut de page