Le gang de l’électroménager sanctionné à hauteur de 190 M€ pour entente illégale

Alexandre Boero Contributeur
09 décembre 2018 à 15h55
0
électroménager indesit couv.jpg

L'Autorité de la concurrence a annoncé, jeudi, avoir lourdement sanctionné six fabricants d'électroménager, accusés d'une entente sur des hausses de prix. La note est salée.

Six fabricants, BSH, Candy Hoover, Eberhardt Frères, Indesit et Whirlpool, ont été sanctionnés d'une très forte amende pour un montant total de 189 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence, pour s'être, entre autres, concertés sur des hausses de prix, comme l'annonce l'autorité administrative indépendante française dans un communiqué de presse publié le 6 décembre.

Cette décision fait suite à des informations transmises par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les pratiques menées par les fabricants, qui concentraient à eux six environ 70% de parts de marché en France en 2012.

Une entente sur les « produits blancs »

Les six fabricants, BSH (Bosch Siemens, Viva, Neff), Candy Hoover (Candy, Hoover, Rosières), Eberhardt Frères (Liebherr), Electrolux (Electrolux, Arthur Martin, AEG), Indesit (Indesit, Ariston, Scholtes) et Whirlpool, condamnés à cette très lourde amende, ont été épinglés pour s'être concertés à deux reprises : entre 2006 et 2009, puis entre mai 2008 et septembre 2009, sur ce que l'on appelle les « produits blancs », à savoir les réfrigérateurs, congélateurs, lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle, tables de cuisson, cuisinières.

Sur la première période (entre septembre 2006 et janvier 2007, puis entre fin mai 2008 et avril 2009), les entreprises s'étaient réunies plusieurs fois pour discuter de hausses à appliquer sur les « prix de vente conseillés » aux distributeurs tels que Darty, Conforama, grandes surfaces, magasins de proximité, vente à distance, cuisinistes etc.

Les fabricants ne contestent pas, Whirlpool lourdement sanctionné

Les fabricants avaient instauré des « règles de prix » selon l'Autorité de la concurrence, qui consistaient à appliquer des hausses de prix pour certains produits (par exemple, pour les produits dont le prix de vente conseillé se situe entre 200 et 400 euros : une hausse de 30 euros). Mécaniquement, le prix facturé aux distributeurs était ajusté, à la hausse évidemment. Entre mai et septembre 2009, les fabricants s'étaient mis d'accord sur une modification des conditions commerciales appliquées aux cuisinistes pour les modèles d'exposition. Cette seconde pratique avait pour but de diminuer le coût des contrats d'exposition de leurs produits.

Les sociétés mises en cause n'ont pas contesté les faits devant l'Autorité de la concurrence. Elles ont tout de même donc pu obtenir une réduction de la sanction. Ces pratiques ont en tout cas été susceptibles d'affecter les prix imposés aux consommateurs. Pour l'ensemble de leur œuvre, BHS a été condamné à régler une amende de 23 millions d'euros, Candy Hoover 15 millions d'euros, Eberhardt Frères 1 million d'euro, Electolux 48 millions d'euros, Indesit 46 millions d'euros (mais le groupe a depuis été avalé par Whirlpool, groupe lui-même condamné à 56 millions d'euros, qui devrait payer une facture double).
23 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top