Vodafone se désengage de China Mobile

0
00C8000003081106-photo-vodafone.jpg
L'opérateur de téléphonie mobile Vodafone, basé au Royaume-Uni, a annoncé qu'il se désengageait totalement de ses participations dans China Mobile, l'opérateur numéro un de Chine. Vodafone détenait 3,2% de China Mobile. Le produit de la vente sera en partie redistribué aux actionnaires.

Près de 70% du produit net de la vente devrait être redistribué aux actionnaires. Le groupe britannique, premier opérateur mondial en chiffre d'affaires, aurait pu vendre ses actions pour 5,2 milliards d'euros. La partie non-redistribuée devrait être dédiée à la réduction de la dette de Vodafone.

Si cette opération peut sembler étrange à l'heure où China Mobile grossit toujours plus - la valorisation de la participation de Vodafone a doublé depuis 2000 - Vodafone a expliqué vouloir se concentrer sur ses principaux marchés, en Europe, en Afrique et en Inde. Le groupe, qui possède notamment 45% de Verizon Wireless aux Etats-Unis, pourrait se débarrasser dans la foulée de sa participation chez SFR (44%). Vivendi, qui doit toucher le produit de la vente de ses parts dans NBC Universal, pourrait racheter les parts de Vodafone. Vivendi détient déjà le reste de SFR. Selon plusieurs analystes, cette opération pourrait être effective au début de l'année prochaine.

Le partenariat technologique entre Vodafone et China Mobile devrait toutefois être poursuivi.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Firefox 3.6.9, Thunderbird 3.1.3, Safari 5.0.2 : mises à jour en série
HP dévoile le ProLiant MicroServer pour les PME
HDJ-500, un nouveau casque DJ annoncé chez Pioneer
HP : une tablette pour rendre les imprimantes entièrement autonomes ?
Le warez ciblé par un vaste coup de filet
Nikon Coolpix S80 : mise à niveau de routine pour cet ultra compact
La justice suisse condamne la traque des IP
Insolite : imprimer des enveloppes originales à l'aide de Google Earth
Pour la rentrée, Yahoo! mise sur l'internaute française
Google TV : la TV connectée selon Google, en Europe début 2011
Haut de page