Résultats T1 2019 : AMD en hausse sur les ordinateurs, en perte de vitesse sur les serveurs

Par Aymeric GR
le 10 mai 2019 à 19h29
0
AMD logo.jpg

Les bénéfices d'AMD se sont considérablement améliorés depuis le début de la mise sur le marché de ses processeurs Ryzen. La pénurie persistante de processeurs Intel a également permis à AMD de pénétrer des marchés qu'elle n'avait jamais ciblés auparavant.

Malgré des ventes de serveurs au ralenti, le groupe espère continuer à percer en jouant la carte de la qualité et de la régularité.

Chiffre d'affaire de AMD : une premier trimestre positif grâce aux PC portables et de bureau


Selon Mercury Research (une source d'information sur le marché des microprocesseurs et des composants graphiques pour PC), AMD s'en est très bien sorti pour ce premier trimestre 2019. AMD a ainsi gagné un point de pourcentage de part de marché (sur l'ensemble du marché x86) par rapport au trimestre précédent, et 4,7 points de pourcentage de part de marché par rapport au premier trimestre 2018. Cela signifie qu'AMD a augmenté sa part de marché de 1,54 fois, en un an seulement.

Depuis les années 2000, époque à laquelle AMD ne s'occupait que de processeurs pour ordinateurs de bureau et de serveurs, la société a gagné 4,9 points de pourcentage d'année en année pour ses ordinateurs de bureau. C'est moins un peu moins que pour les ordinateurs portables (5,1 points de pourcentage).



La vente de serveurs au ralenti


Début 2019, AMD affirmait qu'elle était en possession d'environ 5% du marché en serveurs, alors que Mercury Research n'enregistrait que 3,2%. Cette fois, AMD déclare que « la part de serveur AMD (hors IoT - Internet of Things) est de 2,9%, en recul de 0,3 point par rapport au trimestre précédent, et en hausse de 1,9 point par rapport à l'année précédente. Les produits EPYC, comparés aux serveurs Xeon DP, sont restés inchangés à environ 5% des parts ».

En d'autres termes, AMD estime détenir 2,9% du marché total des serveurs, mais uniquement 5% du marché des serveurs bi-processeurs. Les ventes de serveurs en dual-socket constituent aujourd'hui un marché moins important que les serveurs single-socket, et AMD doit encore faire ses preuves sur ce segment précis.

Lisa Su, CEO du groupe AMD, espérait atteindre début 2019 son objectif de pénétration du marché des serveurs. L'objectif n'étant pas atteint, le groupe espère néanmoins continuer à mettre sur le marché des produits performants à une cadence régulière, en s'éloignant des marchés sur lesquels Intel détient plus de 90% des parts. Les marchés de l'IA et du machine learning sont tous deux des cibles clés pour AMD, mais rattraper Intel et Nvidia - et en particulier Nvidia - s'avère d'hors et déjà comme une ascension longue voir, périlleuse. Si Navi et Ryzen se lancent sans heurts cet été, la société devrait à priori être bien positionnée pour continuer à acquérir des parts d'ici la fin de l'année.
Modifié le 14/05/2019 à 13h58
Mots-clés : AMD
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
scroll top