Le Commissaire européen au Marché intérieur exclut toute interdiction de TikTok en Europe

TikTok application © Pixabay
© Pixabay

S'il dit comprendre les inquiétudes de Donald Trump, Thierry Breton a tenu à être rassurant sur le devenir de l'application de partage de vidéos sur le Vieux Continent.

Aux États-Unis, l'avenir de TikTok s'inscrit en pointillé et est menacé si dans les semaines qui arrivent, le groupe ByteDance ne parvient pas à conclure un accord avec une entreprise américaine pour le rachat de ses activités en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Comme ce fut le cas avec Huawei, on peut se demander si la volonté de l'administration Trump ne peut pas se propager jusqu'en Europe. Dans une interview donnée à nos confrères de Politico mardi, Thierry Breton a fait preuve de mesure, même s'il rejoint le pensionnaire de la Maison-Blanche sur certains points.

Pas d'interdiction souhaitée par la Commission européenne

Le commissaire au Marché intérieur affirme comprendre les inquiétudes de Donald Trump s'agissant notamment des données ponctionnées par l'application chinoise qui, rappelons-le, est accusée par Donald Trump de stocker les données des utilisateurs américains pour les transmettre, ensuite, au renseignement de l'empire du Milieu. Une affirmation jusqu'ici pas encore prouvée.

« L'administration Trump a raison de vouloir garder la main sur les données américaines » indique Thierry Breton, qui tempère tout de même ses propos au moment d'évoquer une éventuelle exclusion de TikTok de l'Union européenne. « Je ne souhaite interdire aucune application », a-t-il affirmé.

TikTok a fait le premier pas

Plus globalement, sur la question des données, l'ancien ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie estime que les données des citoyens européens « devraient être stockées en Europe », tout en se défendant, ici, d'adopter une attitude protectionniste.

TikTok a en tout cas fait un geste envers les pays de la zone récemment en annonçant, le 6 août, un investissement de 420 millions d'euros assorti de l'intention de construire son premier centre de données sur le sol de l'UE, en Irlande, avec l'année 2022 en ligne de mire pour son début d'exploitation.

Source : Politico

Modifié le 03/09/2020 à 08h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

OnePlus devient une sous-marque d'Oppo, la fusion présagée enfin concrétisée
L'app Messages sur Android propose le chiffrement de bout en bout, voici comment l'activer
Les fiches techniques des Honor 50 SE 5G fuitent quelques heures avant leur présentation
Google prévoirait une nouvelle base de charge sans-fil pour ses smartphones, plus rapide et ventilée
realme lance ses Watch 2 et Watch 2 Pro, des montres connectées premier prix
Le realme GT se lance en France : Snapdragon 888, écran OLED 120 Hz, petit prix, le nouveau flagship killer ?
NightWatch : un dock pour transformer votre Apple Watch en un
Apple Watch Series 7 : nouveau design, mais les capteurs de température et de glucose ne sont pas prêts
Samsung contraint d'arrêter la production de Galaxy S21 FE à cause de la pénurie mondiale de puces
realme dévoilera sa tablette, son PC portable et le realme GT lors d'une conférence demain 15 juin
Haut de page