Un cofondateur de Wikipédia veut lancer un réseau social financé uniquement par des dons

WT:Social
© WT:Social

Va-t-on assister à une révolution dans le domaine des réseaux sociaux ? Il est trop tôt pour le dire, mais un nouvel outil a récemment vu le jour. WT:Social, créé par un des cofondateurs de Wikipédia, entend concurrencer Facebook et Twitter en abandonnant la quête de publicités, au profit d'une approche centrée sur la qualité, récompensée par les dons des utilisateurs.

Il y a deux ans, Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia, lançait WikiTribune, un site d'information s'appuyant sur des journalistes professionnels, ainsi que sur des contributeurs bénévoles. Le but était notamment de lutter contre la désinformation, grâce à un contenu de qualité et à un financement reposant sur les dons (comme Wikipédia). Mais WikiTribune n'a jamais vraiment décollé.

Une alternative à la dépendance aux annonceurs

Qu'à cela ne tienne, Wales a décidé de faire pivoter son projet. WikiTribune se voit donc désormais renommé en WT:Social. Sa nouvelle vocation est de devenir un véritable réseau social, digne de concurrencer les plateformes en place, via un modèle totalement différent.

Car selon Jimmy Wales, qui s'exprime dans un article publié sur... WikiTribune, à l'heure actuelle, les médias sociaux sont confrontés à un problème de qualité du contenu. Et pour lui, l'explication de ce phénomène est simple : « Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux génèrent des revenus en fonction du temps durant lequel vous restez sur leur site à regarder et à cliquer sur des publicités. L'engagement prévaut sur la qualité ».


Aucune pub, ni vente de données personnelles

Wales a donc souhaité s'affranchir de cette contrainte, en s'inspirant de ce qui se fait sur Wikipédia. WT:Social ne comprendra donc aucune publicité, ne vendra pas de données personnelles et ne se financera que via les dons des utilisateurs. Pour convaincre les inscrits d'apporter une contribution pécuniaire, la plateforme misera donc sur la qualité plutôt que sur la recherche de l'engagement à tout prix.

En conséquence, la timeline de WT:Social ne privilégiera pas les contenus avec le plus de likes ou de commentaires, mais affichera les plus récents en haut. Ses créateurs envisagent néanmoins la possibilité d'inclure un bouton de vote à l'avenir.

Si vous souhaitez rejoindre l'aventure, rendez-vous sur le site de WT:Social. Pour vous inscrire, il vous faudra toutefois passer par une liste d'attente, que vous pourrez cependant contourner en effectuant un don ou en invitant des amis.

Reste à savoir si ce projet rencontrera davantage de succès que son aîné. Aujourd'hui, il paraît difficile de voir ce nouveau réseau social concurrencer les géants du secteur, avec un modèle reposant uniquement sur les dons. Mais il y a 20 ans, qui avait anticipé la place qu'occupe désormais Wikipédia dans le web mondial ?

Source : Engadget
Modifié le 15/11/2019 à 18h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Ford Mustang Mach-E : on vous dira tout… lundi
Après un Single Day exceptionnel, Alibaba s'apprête à entrer en Bourse à Hong Kong
L'ESA voudrait envoyer une sonde de la taille d'une valise étudier un astéroïde
Historique : la Banque européenne d'investissement ne financera plus aucune énergie fossile
Forfait 4G : pourquoi craquer pour le forfait RED 60 Go à 12€/mois ?
Apple iPhone 11 64Go, 128Go et 256Go en promo sur eBay à partir de 729€
Crytek publie son bench Ray-tracing indépendant du matériel : Neon Noir
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations
La Chine fait sa propagande anti-contestations à Hong Kong sur Pornhub
Xbox Scarlett : Phil Spencer promet que Microsoft ne réitérera pas les erreurs de la One
Haut de page