Réseaux sociaux : les USA demandent toujours plus d'informations pour l'obtention de visas

Alexandre Boero Contributeur
04 juin 2019 à 06h29
0
passeport-pixabay.png
Pixabay

Le ministère des Affaires étrangères américain va exiger des ressortissants étrangers qu'ils fournissent des informations encore plus poussées, dans le but de sécuriser davantage les entrées dans le pays.

Chaque année, les États-Unis accueillent 15 millions de visiteurs ou travailleurs étrangers sous visa. On pourrait se dire que ça n'a l'air de rien pour le premier PIB mondial, mais en réalité, la question est centrale pour un État qui fait de la sécurité intérieure un enjeu majeur. Afin de maintenir celle-ci à un niveau d'excellence, les USA vont bientôt réclamer de nouvelles informations aux demandeurs de visa.

Si vous êtes présent(e) sur les réseaux sociaux, dites-le !


Les ressortissants étrangers qui souhaitent obtenir un visa américain devront bientôt renseigner leurs comptes de réseaux sociaux des cinq dernières années, mais aussi leur numéro de téléphone ainsi que leur adresse électronique, comme l'a annoncé le département d'État américain, équivalent du ministère des Affaires étrangères.

« Le ministère a adapté son formulaire de demande de visas, pour obtenir des informations complémentaires de la part des demandeurs », a-t-il précisé. La mesure, annoncée dès 2017, a logiquement mis un peu de temps à se mettre en place. Elle devrait toutefois épargner les représentants d'État et certains diplomates, protégés par le droit international.

Un examen poussé des réseaux sociaux pour prévenir de tout acte hostile


Si jusqu'à présent, ces détails étaient réclamés aux demandeurs s'étant, par exemple, rendus dans des zones où la présence d'organisations terroristes était établie, ils sont aujourd'hui élargis à tous, les autorités américaines considérant que la menace pouvait provenir de n'importe quel pays et de n'importe quel individu. Un examen approfondi des réseaux sociaux du candidat à l'entrée aux USA pourrait ainsi permettre de prévenir tout acte hostile au pays.

Ces informations sont déjà réclamées pour celles et ceux qui font une demande ESTA (Electronic System for Travel Authorization), qui fait office d'autorisation préalable à l'embarquement au sein d'un avion ou d'un navire à destination des États-Unis, en lieu et place du visa, pour les séjours de moins de 90 jours. Le formulaire ESTA demande notamment de signaler les plateformes et identifiants des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présent.

Source : AP News
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
scroll top