L'application française Yubo, créée pour élargir votre cercle d'amis, lève 40 millions d'euros

Yubo, l'application française destinée aux 13 – 25 ans, annonce
une nouvelle levée de fonds en série C, à hauteur de plus de 40 millions de dollars. L'application, créée en 2015, connaît un certain succès outre-Atlantique et revendique 40 millions d'utilisateurs.

En moins d'un an, Yubo a levé 60 millions de dollars provenant d'investisseurs internationaux et a su profiter du confinement. Dans certaines zones géographiques, en plus d'un nombre croissant d'utilisateurs, le temps passé sur les lives a augmenté de 400 % en une année.

Yubo, l'appli du swipe, des lives et des rencontres amicales entre ados

Un petit rappel s'impose si vous ne connaissez rien à Yubo, une application qui cible explicitement la génération Z. Lancée en 2015 par trois français, Yubo propose différentes fonctionnalités.

La première permet de « swiper » des profils – à l'image de Tinder, à laquelle elle a parfois été comparée – présentant l'âge, le prénom, et des photos d'un utilisateur. Après avoir swipé un profil et si on a été swipé en retour, il est possible d'échanger des messages privés.

La seconde fonctionnalité phare de l'application concerne les lives vidéo réalisés via un smartphone, façon Periscope ou lives Instagram . Ceux-ci sont publics, donc accessibles à tous les utilisateurs. Il est possible de créer des directs partagés, avec plusieurs autres utilisateurs, et un chat permet à la communauté Yubo de rejoindre et commenter les vidéos, en provenance du monde entier.

Soulignons que les profils de personnes mineures et majeures sont distinguées dans l'application. Ainsi on ne peut pas « swiper » des adultes si l'on est adolescent et inversement.

Malgré cette précaution, Yubo a écopé d'une mauvaise réputation d'application de rencontre amoureuse et fait l'objet de critiques (échange de contenu à caractère pornographique, misogynie, etc.). Pour se défendre, les responsables de l'application continuent de souligner « la mise en place de fonctionnalités innovantes telles que la vérification de l'âge et la modération en temps réel ».

Nouvelle levée de fonds et lancement en Asie ?

Selon l'entreprise, le résultat de cette nouvelle levée de fonds, menée par des investisseurs comme Village Global, s'élève à 47,5 millions de dollars. Une année fructueuse pour Yubo donc, qui aura levé un total de 60 millions de dollars en une année.

Côté chiffres, l'application assure que plus de 100 000 lives seraient lancés chaque jour sur Yubo. Toutefois si l'entreprise est française, le marché hexagonal reste minoritaire – à hauteur de 5 % de l'ensemble des utilisateurs – notamment face à un marché Américain qui concentre l'essentiel des utilisateurs.

L'utilisation de Yubo connaît d'ailleurs une croissance conséquente en Amérique du sud, où le nombre de lives lancés a augmenté à hauteur de 1 200 % au cours de l'été 2020.

Désormais, c'est vers l'Asie que tend à se tourner l'application : le Japon, Taïwan, la Corée du Sud et l'Asie du Sud en particulier, avec l'ambition
d'ouvrir « des bureaux dans chaque région clé ». L'objectif affiché de l'entreprise est aussi de renforcer sa présence aux Etats-Unis avec l'ouverture de bureaux à New York.

Source : Yubo

Modifié le 19/11/2020 à 14h28
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Chrome sur iOS permet de verrouiller ses onglets de navigation privée avec Face ID
Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)
Haut de page