La plateforme PrestaShop signe un partenariat avec Google, une aubaine pour ses marchands

02 décembre 2021 à 14h00
8
PrestaShop Google © PrestaShop Google
© Google / PrestaShop

L'éditeur de sites de e-commerce français PrestaShop a conclu un partenariat avec le géant américain, qui va permettre à ses marchands de bénéficier d'une réelle exposition sur les différents services de Google.

Les actualités s'enchaînent pour PrestaShop. Après être entrée dans le giron de l'éditeur italien MBE Worldwide, l'application française, dont le logiciel est utilisé par plus de 300 000 sites, lance cette semaine un nouveau module, PrestaShop Marketing with Google, qui matérialise son partenariat avec la firme de Mountain View. L'éditeur français permet ainsi à ses marchands d'afficher leurs produits sur Google et d'accroître leur visibilité sur la Toile.

Un affichage des produits sur la galaxie de services de Google

Le nouveau module intègre la suite PrestaShop Essentials, qui rejoint ses autres modules Facebook, Checkout built with PayPal et Metrics, qui aident au paiement sécurisé, à la mesure des performances et au webmarketing. Avec le lancement de PrestaShop Marketing with Google, les 300 000 marchands de l'éditeur vont pouvoir associer plus facilement leur catalogue produit sur Google et ainsi le rendre accessible à des millions d'internautes et prospects, autant de clients potentiels que les commerçants n'auraient pas pu toucher sans ce partenariat.

Concrètement, il est désormais possible, pour les commerçants qui propulsent leur site via PrestaShop, d'afficher leurs produits sur Google en seulement quelques clics, que ce soit sur le moteur de recherche, mais aussi via l'onglet Shopping, sur Google Images, YouTube ou d'autres réseaux.

Pour la plateforme open source, c'est évidemment une formidable opportunité, surtout en cette période de fêtes de fin d'année. « Avec ce nouveau module, PrestaShop continue de mettre le meilleur de la technologie au service des entreprises pour qu'elles déploient facilement leur commerce à plus grande échelle », a réagi le P.-D.G. de PrestaShop, Alexandre Eruimy.

Un partenariat qui va renforcer le développement de PrestaShop en Europe et dans le monde

Les marchands vont accroître leur visibilité en ligne et gagner en clarté et en simplicité, avec une synchronisation de leur catalogue avec Google pour la France et le reste du monde, en tout cas dans les pays où les campagnes Shopping intelligentes de Google sont disponibles.

Ce partenariat, d'envergure, est rarissime entre un acteur français et un géant du numérique. Google, par l'intermédiaire de son directeur marques et retail, François Loviton, s'en félicite : « Nous sommes ravis de ce nouveau partenariat avec PrestaShop, une plateforme e-commerce née en France avec un fort rayonnement international. Nous espérons que cette collaboration permettra de donner aux internautes plus de choix en ligne, d’aider les e-commerçants à toucher plus facilement leurs clients en cette période clé des fêtes de fin d’année et de contribuer ainsi à accélérer la reprise des entreprises de toutes tailles, non seulement en France mais aussi à travers l’Europe et le monde ».

Source : Google / PrestaShop

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Hadory
«&nbsp;Concrètement, il est désormais possible, pour les commerçants qui propulsent leur site via PrestaShop, d’afficher leurs produits sur Google en seulement quelques clics, que ce soit sur le moteur de recherche, mais aussi via l’onglet Shopping, sur Google Images, YouTube ou d’autres réseaux.&nbsp;»<br /> En théorie ça a l’air facile. En pratique je sens que ça va être des champs à remplir de données à droite / à gauche
Popoulo
Même pas. Google s’occupera de tout
Boss_Cotiga
En fait un module «&nbsp;Google Shopping&nbsp;» !? C’est une révolution…<br /> Prestashop, un CMS e-com codé avec les pieds, bloqué à php7.3, maintenu par des «&nbsp;dev&nbsp;» du tiers monde. Même Woo est mieux et pourtant j’ai en horreur WP.<br /> Magento reste la valeur sûr et sinon, il n’est pas compliqué ojd (pour de vrais dev) de coder un e-com sur mesure
LeVendangeurMasque
Franchement le référencement de produit n’avait rien de très compliqué… Et là j’ai juste l’impression qu’on ne fait que renforcer encore un peu plus le quasi monopole de Google.<br /> J’inciterais donc pas beaucoup de commerçant à se lancer là-dedans, parce que le risque de démantèlement de Google se rapproche chaque jour un peu plus…
gymnez
D’accord avec vous
Hadory
on ne fait que renforcer encore un peu plus le quasi monopole de Google<br /> Tu peux enlever «&nbsp;quasi&nbsp;» de ta phrase je pense…<br /> Mais par contre c’est évident que Google ne va pas lancer un service qui avantagera Bing ou autre.<br /> Ils sont là avant tout pour privilégier Shopping qui est un produit assez récent mine de rien et pas super connu des utilisateurs.<br /> En revanche je te suis sur le référencement des fiches produits qui n’avait rien de très compliqué. En dehors de (potentiellement) l’ajout facilité de contenu dédié au moteur de recherche (notations et autres données structurées, gtag…) je ne vois pas ce que ce partenariat amènera de révolutionnaire en terme de SEO…
mrassol
Boss_Cotiga:<br /> l n’est pas compliqué ojd (pour de vrais dev) de coder un e-com sur mesure<br /> Le DEV dans toute sa splendeur : Réinventer la roue … tous les jours , tout le temps …
ar-s
Avec un compte googlemybusiness (gratuit) on peut déjà proposer ses produits, prestashop ou pas… je vois pas trop l’intérêt.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
Amazon arrête de payer ses salariés en échange de commentaires positifs sur les réseaux sociaux
Cookies : après le flop du FLoC, Google tente une nouvelle approche avec Topics
Microsoft : Office et le Cloud tirent les résultats vers le haut
WordPress : 93 thèmes et plugins corrompus mettent en danger plus de 360 000 sites
2021, l'année des semi-conducteurs : le secteur a progressé de plus de 25 % malgré les pénuries
Dans son procès contre Apple, Epic ressort la carte du droit antitrust
Amazon va ouvrir une boutique dans laquelle vous serez habillé... par des algorithmes
Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Spendesk devient la 5e licorne française du mois ; que fait-elle ?
Haut de page