French Tech Next40/120 : connaissez-vous les lauréats de la promotion 2021 ?

09 février 2021 à 12h35
7

Cédric O a dévoilé, lundi, la liste des start-up et entreprises qui composeront la promotion 2021 du Next 40 et du French Tech 120. Avec des entrants et des sortants.

Le programme French Tech Next40/120 promotion 2021, c'est parti ! Après avoir bouclé les candidatures au début du mois de décembre, le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, a dévoilé lundi 8 février l'identité des start-up les plus prometteuses qui vont bénéficier d'un accompagnement de l'État. Toutes sont censées représenter l'avenir de la tech française, certaines nourrissant l'ambition de l'État de disposer de 25 licornes françaises d'ici 2025.

120 start-up qui répondent à des critères d'éligibilité (chiffre d'affaires et/ou croissance)

D'abord, faisons un point pratique qui devrait vous aider si vous n'êtes pas encore familier avec ce programme. Dans les faits, 40 des 120 entreprises sélectionnées forment désormais le Next 40. Cet indice réunit les entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollars (les fameuses licornes), celles qui sont parvenues à réaliser une levée de fonds supérieure à 100 millions d'euros sur les trois dernières années, et celles qui ont généré un certain chiffre d'affaires et une certaine croissance sur les derniers exercices.

À côté de cela, les 80 autres entreprises viendront compléter ce Next40 pour former le programme French Tech 120. Ces entreprises-là pouvaient y prétendre grâce à de plus souples conditions. Il fallait par exemple avoir réalisé au moins une levée de fonds d'un minimum de 20 millions d'euros sur les trois dernières années ou de 10 millions d'euros sur le dernier exercice mais avec une croissance annuelle de 25% du chiffre d'affaires.

Plusieurs entreprises, entre les promotions 2020 et 2021, ont été rétrogradées ou sont carrément sorties du French Tech Next40/120, payant ainsi leur défaut de réponse aux critères d'éligibilité fixés par l'État. Après une année 2020 difficile, Feed (spécialiste des boissons et barres-repas) et Le Slip Français (qui œuvre dans le secteur du prêt-à-porter) font partie des sortants. Le spécialiste du Cloud computing Shadow (Blade), Devialet, Ledger, Vade Secure ou Finalcad font partie des scale-up qui ont « reculé » du Next40 au French Tech 120, et qui devront mettre les bouchées doubles en 2021 pour réintégrer le Next40.

Des représentants générateurs de chiffre d'affaires et d'emplois

Plusieurs entreprises ont fait le chemin inverse, en passant de l'indice FT120 au Next40. C'est le cas de la société Lydia, qui propose des solutions de paiement et qui a généré une levée de fonds de 86 millions de dollars en série B au mois de décembre, derrière laquelle on retrouve notamment le géant chinois Tencent, renforçant son ambition de devenir une méga-application financière européenne. Le média Brut et l'application de covoiturage Heetch ont aussi pris l'ascenseur pour grimper à l'étage Next40. Elles rejoignent quelques-unes des grandes entreprises présentes comme OVHchloud, BlaBlaCar, Doctolib, Voodoo ou Veepee.

Si le programme French Tech Next40/120 a enregistré 33 sortants, c'est qu'il y a eu 33 entrants. Et parmi eux, on retrouve la jeune plateforme sociale Yubo, qui a bouclé un tour de table de 40 millions d'euros en décembre dernier. Skeepers (ex-Avis Vérifiés) et l'entreprise IoT Kinéis ont aussi intégré l'indice.

French Tech Next 40-120
Les start-up lauréates de la promotion 2021 (© La French Tech)

Au total, les pépites du programme ont généré un chiffre d'affaires de 8,85 milliards d'euros en 2020, en croissance de 55% par rapport à la première édition. La promotion 2021 a créé 10 000 emplois sur l'année 2020, en pleine crise pandémique. Et désormais, sept régions françaises sont représentées dans l'indice, contre quatre pour la toute première promotion.

Modifié le 09/02/2021 à 12h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

PunkSpider, le moteur de recherche de vulnérabilités, refait surface
Google enregistre des bénéfices impressionnants sur la recherche et sur YouTube
Pegasus : Macron demande des clarifications aux autorités israéliennes
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Intel serait en pourparlers pour racheter GlobalFoundries, deuxième plus gros fondeur au monde
Xbox : une mise à jour de l'application familiale pour mieux contrôler les dépenses des enfants
PrintNightmare : le patch ne suffit pas, il faut éditer la base de registre...
La Commission européenne repousse son projet de taxe numérique à octobre
Haut de page