Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

15 novembre 2019 à 08h01
0
pornhub-logo.jpg

Le site de vidéos pornographiques encaisse mal la décision du service de paiement américain, prise ce jeudi.

Pornhub accuse le coup. Le YouTube de la pornographie a appris, ce jeudi 14 novembre 2019, la décision de PayPal de ne plus servir de solution de paiement pour rémunérer les créateurs de contenus de l'un des quinze sites web les plus visités au monde (33,5 milliards de visites en 2018). La plateforme canadienne confirme que plus aucun virement ne transite via PayPal.

Pornhub « dévasté »

Sans avoir fourni de justification officielle au moment de prendre sa décision, PayPal a donc coupé les vivres de Pornhub. La vice-présidente de la plateforme de vidéos pornographiques, Corey Price, a vigoureusement réagi à la nouvelle, confirmant la panade dans laquelle se retrouve une partie de sa communauté de contributeurs.


« Nous sommes tous dévastés par la décision de PayPal d'arrêter les versements à plus de 100 000 acteurs qui en dépendent pour vivre ». En conséquence de la fin de la relation entre les deux entités, Pornhub conseille à ses contributeurs rémunérés d'indiquer au plus vite un autre moyen de paiement, comme le virement bancaire, le chèque ou la cryptomonnaie open source Verge, partenaire de la plateforme.

PayPal sort du bois, accusant la plateforme pornographique d'avoir traité des opérations sans sa permission

Après la sortie de la numéro 2 du site web, PayPal a réagi dans un communiqué, en indiquant avoir découvert, après un examen, que Pornhub « traitait certains paiements professionnels via PayPal, sans avoir demandé sa permission » . Et le service de paiement d'indiquer avoir « pris des mesures pour empêcher ces transactions ».

Pour Corey Price, la plateforme est un espace sûr, « prônant des valeurs sexuelles positives », où ses créateurs de contenus « peuvent vendre et partager des contenus originaux, et gagner une grande part des revenus publicitaires générés par leurs vidéos gratuites ».


La rupture de la relation commerciale entre PayPal et Pornhub pose la question de la totale liberté dont bénéficie un service de paiement en ligne, qui peut du jour au lendemain se retirer de certains sites ou plateformes. Un peu comme une banque, qui n'a pas à justifier son refus d'ouvrir un compte bancaire à X ou Y.

Source : Vice
Modifié le 15/11/2019 à 10h07
21
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top