Play Store : Google va examiner de plus près les apps utilisant la géolocalisation en arrière-plan

20 février 2020 à 17h01
0
géolocalisation

Google souhaite davantage protéger la vie privée de ses utilisateurs. À cet effet, l'entreprise a décidé d'imposer des règles plus strictes aux applications du Play Store souhaitant avoir accès en permanence aux données de localisation. Et celles qui ne recevront pas l'approbation de la firme pourront être retirées du catalogue.

En téléchargeant une application, vous avez certainement remarqué la liste, plus ou moins longue, des autorisations demandées. Et parfois, vous pouvez vous demander si ces prérequis sont tous absolument nécessaires... Google se pose la même question, en particulier au sujet des données de géolocalisation.


Une fonction réellement nécessaire pour l'application ?

En effet, comme annoncé sur son blog à destination des développeurs Android, l'entreprise va prochainement renforcer ses contrôles à l'entrée du Play Store. Dans son viseur : les applications demandant un accès aux données de géolocalisation en arrière-plan. Son idée n'est bien sûr pas de les interdire, mais de vérifier si cette requête est véritablement justifiée.

Pour déterminer si une telle demande est vraiment nécessaire, Google va notamment étudier les éléments suivants :

  • Est-ce que l'accès à la fonction apporte une valeur claire à l'utilisateur ?

  • Les utilisateurs s'attendent-ils à voir l'application accéder à leurs données de localisation en arrière-plan ?

  • Cet élément est-il important pour l'objectif premier de l'application ?

  • Serait-il possible de fournir la même expérience sans la géolocalisation ?

À l'issue de cet examen, l'entreprise décidera d'accorder, ou non, son approbation à l'éditeur. Un sésame qui deviendra indispensable à une mise en ligne sur le Play Store.


Menace d'une suppression du Play Store

Car si le changement s'annonce progressif, il n'en sera pas moins radical à terme. À compter d'avril, Google commencera par mettre à jour ses conditions dans son magasin d'applications. Puis à partir de mai, les développeurs pourront demander des retours, pour savoir si leur utilisation est conforme à la nouvelle politique.

Ensuite, le jalon majeur interviendra cet été. À partir du 3 août 2020, toute nouvelle application souhaitant rejoindre Google Play devra avoir été préalablement examinée et approuvée. Enfin, dès le 2 novembre prochain, les applications déjà en ligne ne répondant pas aux nouvelles exigences commenceront à être supprimées du Play Store.

La firme souhaite donc prendre des mesures plus strictes pour préserver la vie privée des propriétaires de smartphones Android. Reste à voir si sa vision de ce qui est « nécessaire » correspond à celle de ses utilisateurs.

Source : Engadget
Modifié le 20/02/2020 à 17h59
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
scroll top