Shutterstock repense sa rémunération des contributeurs, et ça ne passe pas très bien

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 septembre 2021 à 17h50
1
Shutterstock Logo © © Shutterstock
© Shutterstock

La banque d’images en ligne Shutterstock a récemment dévoilé son nouveau système de rémunération des photographes-contributeurs. À compter du 1er juin, le montant des royalties s'indexera sur le volume de ventes de licences.

Un échelonnement qui s’étale de 15 à 40% du montant des ventes de licences, et qui n’est pas du tout du goût des contributeurs. Une pétition sur Change.org  pour revenir sur cette décision a déjà recueilli 3 500 signatures à l'heure où sont écrites ces lignes.

Shutterstock
  • Photothèque XXL
  • véritable tout-en-un
  • Images, vidéos et morceaux de musique libres de droits

Un nouveau système de rémunération décrié

Avant la récente décision de Shutterstock, chaque contributeur recevait un pourcentage égal du montant de la vente, lequel dépendait du type de contenu ayant trouvé preneur.

Après le 31 mai, tous les contributeurs sans exception seront placés sous ce nouveau régime de palier, qu’ils devront franchir un à un jusqu’au niveau 6 — le plus rémunérateur.

Shutterstock nouveau système rémunération © © Shutterstock
Le nouveau système de rémunération. © Shutterstock

Comme on peut le voir sur ce tableau, le niveau 1 offre une rémunération de 15% du montant des ventes, puis 20%, puis 25%, et ainsi de suite jusqu’au niveau 6 et ses 40%, lequel demande de vendre plus de 25 000 licences. Un pourcentage plus élevé qu’auparavant — les contenus les mieux rémunérés, les vidéos, offrant un pourcentage de 30% seulement.

Alors pourquoi cette grogne au juste ? Le système imaginé par Shutterstock, voulu plus juste, prévoit de réinitialiser le « niveau » de chaque contributeur chaque année. Ainsi, les plus gros vendeurs de la plateforme reviendront à chaque 1er janvier à une rémunération de 15%, et il leur faudra recommencer toute l’ascension du début.

Shutterstock ancien système rémunération © © Shutterstock
L'ancien système offrait une rémunération selon le type de contenu vendu. © Shutterstock

Shutterstock botte en touche

Forcément interrogé par ses contributeurs et par les médias spécialisés comme PetaPixel, Shutterstock n’entend pas repenser son nouveau système.

D’après la plateforme, « le nouveau système est conçu pour s’adapter aux changements du marché tout en créant de nouvelles opportunités pour tous les contributeurs. Il récompense les créateurs pour produire du contenu de qualité, pertinent et en forte demande de la part de nos clients ». Quant au sujet de la réinitialisation des niveaux tous les ans, la banque d’images n’en démord pas : «en réinitialisant les royalties chaque année, nous visons à offrir l’opportunité à nos contributeurs d’être correctement rémunérés pour du contenu qui fonctionne bien à un moment donné, et qui offre plus de revenus potentiels ».

Anticipant une lourde perte dans leurs revenus, les contributeurs les plus fidèles du site s’inquiètent. Mais la plateforme ne l’entend pas de cette oreille. Son nouveau système est le bon ; il permet à de nouveaux artistes d’émerger et de coller davantage à la demande.

Via : PetaPixel

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
N_S
Avant c’etait 36-38 centimes de dollar, maintenant c’est 10 centimes pour tout le monde pratiquement, peu importe le fameux niveau. Moi et centaines autres contributors enlevons notre portfolio et partons sur autres sites.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Une démo jouable pour le remaster de System Shock
Twitter permet maintenant de programmer ses tweets jusqu'à 18 mois à l'avance
Sur YouTube il est désormais possible de découper les vidéos en plusieurs chapitres
La trottinette électrique Xiaomi M365 Pro en chute de prix pour les French Days !
OnePlus : Pete Lau promet que la marque va relancer des smartphones plus abordables
Borderlands: The Handsome Collection est gratuit sur l'Epic Games Store
French Days Amazon et Cdiscount : le top des deals high-tech à saisir ce soir !
PlayStation Plus : Call of Duty WWII et Star Wars Battlefront II offerts aux abonnés
French Days : belle chute de prix pour l'iPad Pro (2nd gen) à 809€
French Days : prix en chute libre sur le Macbook Pro 16
Haut de page