Acer perfectionne son Triton 500 et muscle son Nitro 5

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
03 avril 2020 à 14h00
0
Predator-Triton-500_PT515-52_JumpStart_RGB-key-backlit_right facing.jpg
© Acer

Hier, parallèlement à ASUS, Gigabyte, MSI ou encore Razer, Acer a également profité de l'officialisation des nouveaux composants basse consommation d'Intel et NVIDIA, pour mettre à jour deux de ses laptops gaming : les Predator Triton 500 et Nitro 5.

La chose n'a rien d'une surprise, Acer emboîte le pas de ses concurrents en proposant une mise à jour essentiellement matérielle pour ses Predator Triton 500 (nous avions eu l'occasion de tester le modèle 2019) et Nitro 5. Le premier se destine aux joueurs les plus exigeants, tandis que le second reste fidèle à son positionnement de machine abordable. L'un comme l'autre profitent désormais de processeurs Intel de 10e génération et de cartes graphiques RTX MaxQ. Seul le Triton 500 profite toutefois des modèles SUPER, officialisés ce 2 avril par NVIDIA.


Acer Predator Triton 500 : Acer reste solide sur ses acquis

D'un point de vue strictement esthétique, Acer ne fait que peu évoluer la recette pour le modèle 2020 de son Triton 500. L'appareil conserve le châssis compact que nous avions apprécié l'année dernière, mais y intègre des composants de nouvelle génération. Aux commandes, un Core i7 de 10e génération et une RTX 2080 SUPER MaxQ dans la mouture la plus performante de l'appareil.

Predator-Triton-500_PT515-52_Gaming-logo_RGB-key-backlit_678x452.jpg
© Acer

Acer mise aussi sur un écran 300 Hz (contre 144 Hz « seulement » l'an dernier) et sur le support du Wi-Fi 6 grâce à une puce AX1650i. Le clavier conserve son rétroéclairage RGB configurable, tandis que le système de refroidissement a été en grande partie revu, assure Acer, qui évoque 33 % de capacité de refroidissement en plus par rapport au modèle 2019. Il faudra bien cela pour refroidir les nouveaux processeurs d'Intel.

Le Triton 500 cuvée 2020 sera disponible en mai prochain au tarif de départ de 2 199 euros.


Acer Predator Nitro 5 : un appareil abordable doté d'un meilleur écran

Avec le Nitro 5, Acer veut avant tout conserver le bon rapport équipement/prix de ce modèle. La firme mise ainsi sur des composants moins performants, mais plus accessibles et proposera plus d'options de configuration tout en intégrant, du moins on l'espère, un meilleur écran à l'appareil.

Acer-Nitro-5_AN515-55_left facing rear.jpg
© Acer

Les acheteurs du modèle 2020 pourront ainsi choisir entre les GTX 1650, GTX 1650 Ti et RTX 2060, tout en profitant au maximum d'un Core i7-10750H (6 cores/12 threads et jusqu'à 5 GHz de fréquences), de 1 To de HDD (deux slots M.2 PCIe pour SSD sont toutefois disponibles) et de 32 Go de RAM (DDR4) sur le modèle le plus coûteux de ce nouveau Nitro 5.

Acer-Nitro-5_AN515-55_front facing.jpg
© Acer

Côté écran nous devrions profiter d'une meilleure colorimétrie que l'an dernier. Acer proposera ici des dalles 1080p IPS 120 Hz ou 144 Hz, avec 3 ms de temps de réponse et une luminance (correcte sans plus) de 300 nits. La marque taïwanaise assure là aussi avoir repensé le système de refroidissement pour qu'il soit 25 % plus efficace que sur le Nitro 5 2019. L'appareil profitera en outre, lui aussi, d'une puce Wi-Fi 6 (AX201) et d'un contrôleur Ethernet Killer E2600.

Le Nitro 5 2020 sera disponible en France dès ce mois de mai, à partir de 999 euros.

Source : AnandTech
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top