Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
24 novembre 2020 à 17h16
31
MacBook Air
© Apple

On le voyait venir gros comme une maison, désormais ça se confirme, Apple miserait bien dès l'année prochaine sur des MacBook animés par des processeurs ARM de son cru. Rien de surprenant à cela : si la rumeur dit vrai, les puces A14 seraient plus performantes que certaines puces hexa-core à basse consommation d'Intel.

Intel peut se le tenir pour dit, Apple compte bien lui fausser compagnie sur PC portable... tout du moins en partie et à compter de l'année prochaine, selon Ming Chi Kuo. Cette rumeur, qui plane maintenant depuis des années, semble sur le point de se concrétiser alors que les prochaines puces A14 d'Apple exploiteront la nouvelle gravure en 5 nm de TSMC. Une transition technologique qui devrait se conjuguer à un boost de performance suffisant pour amorcer (enfin) la migration d'Apple vers des MacBook sous architecture ARM.


Apple miserait aussi sur des ordinateurs de bureau ARM

D'après l'analyste, d'ordinaire bien renseigné, Apple lancerait dès 2021 plusieurs MacBook sous architecture ARM. Si la chose se confirme, il pourrait s'agir du plus gros changement apporté par Apple à ses gammes d'ordinateurs portables depuis des années. Et si Apple se lance bien sur cette voie, il y a par ailleurs fort à parier que les performances de ses prochaines puces « A » soient effectivement à la hauteur.

Plus surprenant, Ming Chi Kuo estime que la firme de Cupertino travaillerait aussi sur des ordinateurs de bureau équipés de processeurs ARM. Apple ferait alors office de précurseur puisque rares sont les marques à s'être penchées sur la question d'ordinateurs fixes sous ARM, et pour cause, ces puces riment la plupart du temps avec mobilité de par leur grande efficacité énergétique. Comme le note The Verge, il serait néanmoins intéressant de savoir ce qu'Apple pourrait faire avec une puce de type « A14X » sur un iMac, fonctionnant sur secteur et doté d'un système de dissipation actif (contrairement aux iPad Pro, par exemple).


Des processeurs moins coûteux... mais des coûts cachés

Le passage sous architecture ARM permettrait à Apple de dépenser moins pour obtenir des stocks de processeurs, puisque ces derniers seront notamment conçus en interne (pour une fabrication sous-traitée chez TSMC), mais ne rimerait pas pour autant avec une baisse de prix des appareils au final.

En troquant Intel et ses processeurs x86 pour des puces ARM de son cru, Apple devrait en effet faire une croix sur les contrôleurs USB et Thunderbolt 3 fournis directement par Intel, entre autres.

Autre élément à prendre en compte, Apple devrait réadapter macOS à une nouvelle architecture de processeurs. De quoi engendrer des dépenses supplémentaires sur le plan logiciel.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
31
17
pabloz
Quand on voit les performances d’un iPad Pro, on est pas inquiet de se coté là… Par contre, comment assurer de façon efficace la rétro-compatibilité avec les programmes fait pour les puces Intel… à voir…
os2
s’ils mettent quelques cpu sur la carte ça peut finir par être un minimum performant…<br /> le peu de pro qu’apple a encore… veulent t’ils encore subir une nième migration?
os2
un beau joujour quand tu as pas trop de besoin logiciel
Daeneroc
Si les programmes devront être émulés ca risque de la foutre mal niveau perf … Quand on voit les performances de la surface pro x … ca passe pour une tablette mais alors pour un macbook
jaceneliot
Comme le note The Verge, il serait néanmoins intéressant de savoir ce qu’Apple pourrait faire avec une puce de type « A14X » sur un iMac, fonctionnant sur secteur et doté d’un système de dissipation actif (contrairement aux iPad Pro, par exemple).<br /> Question stupide au possible. Vous connaissez les enjeux écologiques ? Vous savez le problème n°1 de l’humanité, à savoir la consommation d’énergie ? Si tous les ordinateurs pouvaient diminuer leur consommation de moitié, on serait sur la bonne voie.
ultrabill
« Prévus » et « confirmé » par une rumeur. C’est beau le journalisme totale <br /> Est-ce qu’Apple fera la même erreur que Microsoft sur l’unique canal de diffusion des logiciels ?
xylf
Apple n’en est pas à son premier changement d’architecture, MacOS X était au départ sur PowerPC avant de passer au x86_64. Et cette transition s’est plutôt bien réalisée. Et maintenant transition sur de l’ARM… je pense sincérement qu’en interne le portage de MacOS sur diverse architectures n’a jamais cessé. Quant au à la rétrocompatibilité, il faut voir à quel niveau sont programmés les softs sur Mac. 3 options, bas niveau, nécessite de nouvelle version compilée pour la nouvelle architecture ou pour les plus ancienne, un émulateur qui tient la route; haut niveau pas de portage nécessaire.
KrakenTrald
Déjà vu, testé, validé par Apple ce type de « changement » … apparemment vous avez soit oublier ou pas connu le processeur PowerPC d’IBM qui était sur tous les MACs ( bon j’avoue cela fait un moment ).<br /> Apple est passé de PowerPC ( architecture RISC) à Intel (architecture CISC) … émulation obligatoire du coup mais « presque » transparente, après les sociétés se remettent au développement/adaptation avec une transition « en douceur » !!<br /> Le processeur est pour la grande majorité des utilisateurs, à peine utilisé, d’autre part il est possible d’y intégrer des instructions spécialisées ou encore intégrer ou adosser des puces ou des coeurs spécialisés ( Crypto, decodage de compression etc. )<br /> Même pour les gamers ce qui va compter c’est la carte graphique … regardons nos smartphones !! <br /> Je suis pas du tout un Fan de Apple mais il y a le pragmatisme qui est je pense est pas mal de la part d’Apple !!<br /> Au pire vu le cout des puces ils en collent 4 des A14x dans un seul composant en mettant cela en 5 nm et voili voila mdrrr … en 2024 TSMC sera en 2nm …<br /> Tom’s Hardware : actualités matériels et jeux vidéo – 14 Jun 19<br /> TSMC promet une gravure en 2 nm fonctionnelle en 2024<br /> Les ingénieurs déjà à l’œuvre.<br /> Entre cette information et la montée en puissance de AMD … il faudrait plus s’inquiéter pour Intel que Apple …
KrakenTrald
Yes tu as été plus rapide … je rajouterais avec mon commentaire et le tiens est que Apple contrairement à Android à du code bien optimisé car tout est en natif … pas autant de surcouches …
ultrabill
T’as l’air d’oublier pourquoi Apple est passé sur PPC à l’x86 : les performances. IBM stagnait et les CPU promis ne sont jamais arrivés. Ici, la logique d’un passage à ARM est purement financière, elle consiste à se séparer d’un SPOF.<br /> Quand Apple est passé sur x86 il y a eu une forte pression des pros pour pouvoir faire tourner Windows sur les Mac Intel. BootCamp est né. Est-ce qu’Apple est prête à dire à ces mêmes pros, qu’elle malmène déjà depuis un moment, « jetez votre Windows par la fenêtre » ?
xylf
Interet de windows sur un Mac? A part le gaming, un pro qui a besoin d’un produit Apple, alors Apple suffit à lui même, un besoin de windows, tu pourras toujours virtualiser ou prendre un PC pour ça.
ultrabill
L’interêt d’avoir accès à la logithèque de Windows, comme des logiciels métier qui n’ont été développés que pour cet OS. Utiliser du matériel dont les drivers n’existent pas sous Mac. Développer des applis Windows. Et comme tu le dit il y a les jeux. Bref c’est le même intérêt qu’avoir Windows sur un PC.<br /> Sans compter le fait de connaître les 2 environnements desktop majeurs, histoire de ne pas rester bêtement enfermé dans l’un ou l’autre. Mais ça doit être difficile à concevoir quand on pense que « un pro qui a besoin d’un produit Apple alors Apple suffit à lui-même ».<br /> La virtualisation… bon, au moins t’as de l’humour
TheDidouille
Si on peut se passer de Windows, c’est tout bon (encore . Il est bien plus simple de porter sous ARM et de profiter des bénéfice de cette plateforme que de gérer des changement d’API (en passant de celle d’iOS à Mac OSX par exemple).<br /> Très bon choix de la part d’Apple.
Sans-culottes
Je ne suis pas du tout un fan d’Apple mais je trouve qu’elle fait bien.<br /> Disons que je trouve qu’Intel est aux UCT ce que Microsoft est aux SE (pour les ordinateurs de bureau – Wintel).<br /> Toutes les deux ont un retard, qu’elles combleront un jour? dans tout ce qui touche la portabilité (tablettes, smartphone, etc.).<br /> Or il me semble que ce qu’une compagnie comme Apple veut, c’est de voir les mêmes UCT partout. Sur les ordinateurs de bureau, les portables, les tablettes, les smartphones, les montres, etc.<br /> Et Apple est bien partie pour ça. Intel, tout comme Microsoft, dorment depuis des années. Elles semblent mal dirigées et ne pas être capable de regarder vers l’avenir.<br /> Chez Apple il semble y avoir UN patron qui décide. Chez Intel / Microsoft on dirait que c’est plus une guerre de « chefs ».
fat_clubic
Ils ont déjà abandonné les logiciels 32 bits. Ils vont juste demander à tous les développeurs de recompiler pour ARM.
fat_clubic
Virtualiser sur un processeur différent ? Ça n’a pas de sens.
xylf
Avoir des besoin de logiciels métiers comme tu dis sur deux plateformes différentes pour un même intervenant, c’est vraiment un manque de bol et j’espère, rare. Généralement quand tu es pro tu te tourne vers celle qui t’offre les outils dont tu as besoin. Avoir besoin de quelque chose de propre a Win et Mac à la fois… c’est moche :-/
xylf
Ca existe pourtant. Par contre niveau perf, c’est pas top surtout pour du soft gourmand d’origine. cf. QEMU
ultrabill
xylf:<br /> Avoir des besoin de logiciels métiers comme tu dis sur deux plateformes différentes pour un même intervenant, c’est vraiment un manque de bol et j’espère, rare.<br /> Visiblement t’as pas idée à quel point c’est répandu.<br /> xylf:<br /> Généralement quand tu es pro tu te tourne vers celle qui t’offre les outils dont tu as besoin. Avoir besoin de quelque chose de propre a Win et Mac à la fois… c’est moche :-/<br /> Dans ce cas dis mois, qu’est-ce qui t’offre le plus d’outils entre :<br /> Un PC + Windows / Linux<br /> Un Mac + macOS / Windows / Linux<br /> J’anticipe une réaction : un hackintosh c’est pour les bricoleurs.<br /> En extrapolant je me dis que tu trouves inutile l’idée même du dual boot. Je me trompe ?
sas-seb
L’intérêt pour Apple de créer lui même ses propres processeurs est de maîtriser la gamme de ses produits de A à Z.<br /> Un ordinateur de bureau Mac sous ARM. Ok, mais avec ventilation passive, cela va de soit, sinon aucun intérêt. Oui, il y aura des économies sur les factures d’électricité, tant mieux !<br /> Maintenant, imaginez un iPhone ou un iPad que vous posez sur une docking station de bureau (avec ou sans écran intégré), et le transforme en Mac mini ou iMac ARM ! <br /> Alors là, Apple révolutionnerait complètement le monde informatique !
juju251
sas-seb:<br /> Maintenant, imaginez un iPhone ou un iPad que vous posez sur une docking station de bureau (avec ou sans écran intégré), et le transforme en Mac mini ou iMac ARM ! <br /> Alors là, Apple révolutionnerait complètement le monde informatique !<br /> Ben tiens.<br /> Microsoft Continuum, ça ne te dit rien ?<br /> Alors, oui, je sais, les Lumia ont été arrêtés et Windows 10 Mobile aussi, mais cela n’empêche que ça a existé (et fonctionné) et MS n’a pas attendu Apple pour sortir une fonctionnalité de ce genre.
bmustang
apple a bien raison de s’éloigner d’intel qui n’a produit que des processeurs avec des failles de plus en plus dangereuses.
KrakenTrald
De souvenir c’était aussi financier, bien sur Apple avait super bien négocier … Mais je rajouterais des autres points :<br /> Apple souhaite maitrisé la chaine de bout en bout … là ça serait parfait et aussi c’est mieux pour sa bourse bien entendu<br /> Windows bascule aussi de plus en plus vers ARM … donc Pro aussi … sachant que le cout de l’électricité fait toujours parti des facteurs de calculs des Sociétés.<br /> Petit cadeau un article de 2016 sur le même sujet <br /> MacGeneration<br /> Pourquoi la transition vers des Mac ARM est inévitable<br /> Plus de dix ans sans transition. Quand on connait l’histoire du Mac, on sait qu’Apple fait de temps en temps des choix radicaux pour ses ordinateurs : des Mac 68k au PowerPC, du PowerPC aux puces Intel… Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle transition...<br />
ultrabill
Je suis absolument d’accord sur l’intérêt de la maîtrise de la chaîne de production et pour les finances d’Apple… en revanche pour celles des clients aucun changement, on l’a vu avec les PC portables sous Snapdragon ou la Surface Pro X par exemple.<br /> Windows CE et NT supportent la plateforme ARM, j’entends pas là qu’il n’y a rien de nouveau techniquement pour Microsoft. Ce n’est pas la prétendue moindre consommation électrique qui jouera en la faveur de cette plateforme mais uniquement une offre commerciale attrayante : moindre coût d’acquisition, compatibilité à 100% + performances au moins égales avec l’existant. Et ça vaux pour Microsoft comme pour Apple évidement.<br /> Exemple flagrant :<br /> Les iPad ne sont pas vendus comme étant des Mac. Ça a marché.<br /> Les SurfaceRT été vendus comme étant des PC. Echec.<br />
ultrabill
Comme Meltdown et Spectre par exemple ?
xylf
Le hackintosh, dans le monde pro… mouais paye ton support et ta fiabilité…<br /> T’extrapole mal, j’ai du dualboot, mais c’est personnel rien de pro. Et en pro, je prefere un une station de travail qui remplit sa fonction, pas de multisystem etc… et le tripleboot, serieusement?
ultrabill
xylf:<br /> Le hackintosh, dans le monde pro… mouais paye ton support et ta fiabilité…<br /> Hum, j’ai dit « j’anticipe une réaction », c’est à dire la tienne. Content de voir qu’on a la même considération sur le sujet, j’ai mal anticipé.<br /> xylf:<br /> T’extrapole mal, j’ai du dualboot, mais c’est personnel rien de pro. Et en pro, je prefere un une station de travail qui remplit sa fonction, pas de multisystem etc… et le tripleboot, serieusement?<br /> En quoi faut-il se contenter d’un seul OS pour le boulot, mais en avoir personnellement plusieurs est acceptable ? Je ne vois vraiment, mais vraiment pas le rapport; le multiboot n’est pas réservé aux lobbyistes.<br /> Dual, triple ou decaboot qu’est-ce que ça peux faire tant que ça répond à un besoin ? C’est pas le tiens, c’est tout.
orionb1
Apple court lentement, mais surement vers une maitrise verticale de plus en plus poussée, au minimum sur les composants stratégiques. Et ils ont les moyens pour le faire.
pocketalex
@Daeneroc<br /> Tu as parfaitement raison, mais vois-tu, Apple n’est pas microsoft<br /> Des PCs sous ARM, il en existe très peu. La surface X et quelques modèles chez Dell et Hp, qui ne se vendent pas, et c’est tout<br /> Quel développeur de l’univers PC va se bouger le cul pour recompiler ses softs pour 4 machines mal vendues ? Personne.<br /> Le succès des PC sous ARM va être une longue marche difficile …<br /> Chez Apple c’est différent. Les produits se vendent, donc les développeurs sont attirés, et la boucle est bouclée. Apple a déjà effectue plusieurs transitions techno, avec succès, et le succès de l’iPad, encore aujourd’hui, est la preuve si il le fallait qu’il n’y a pas vraiment d’inquiétude à avoir dans ce domaine<br /> La phase « émulation » ne devrait pas être aussi douloureuse qu’elle l’est avec les Surface X, il n’y a pas grandes craintes à avoir
pocketalex
« Windows CE et NT supportent la plateforme ARM, j’entends pas là qu’il n’y a rien de nouveau techniquement pour Microsoft. Ce n’est pas la prétendue moindre consommation électrique qui jouera en la faveur de cette plateforme mais uniquement une offre commerciale attrayante : moindre coût d’acquisition, compatibilité à 100% + performances au moins égales avec l’existant. »<br /> Malheureusement, on en est loin. L’offre en PC ARM est totalement incompréhensible.<br /> Le gain : moins de consommation, plus d’autonomie, et la connectivité « always » (via la 4G) est ridicule<br /> La contrepartie est catastrophique pour l’utilisateur : prix délirants (1000€ environ un PC sous ARM), les performances à l’émulation sont dramatiques, les performances sans émulation sont à peine convenables, mais comme il n’existe quasiment aucun logiciel compilé en ARM …<br /> Au final, l’utilisateur paie très cher une machine d’une lenteur horripilante … quel intérêt ?<br /> « Et ça vaux pour Microsoft comme pour Apple évidement. »<br /> Là où Apple va la jouer différemment, c’est déjà pour commencer des CPU qui ne seront pas des CPU de smartphone mais des modèles taillés sur mesure pour une utilisation desktop, des optimisations logicielles et matérielles permettant de vrais gains pour certaines taches, une communauté de développeurs qui va vraiment suivre (déjé prouvé par le passé pour les anciennes transition techno, mais aussi lors de l’arrivée de l’iPad), donc un vrai intérêt pour les utilisateurs<br /> Ils ont tout ce qu’il faut pour gagner leur pari, mais à leur décharge, ils font les choses intelligemment, et pas n’importe comment comme Microsoft
ultrabill
Je te suit à 90%, le truc qui me chagrine c’est ça :<br /> pocketalex:<br /> une communauté de développeurs qui va vraiment suivre (déjé prouvé par le passé pour les anciennes transition techno, mais aussi lors de l’arrivée de l’iPad)<br /> et ça<br /> pocketalex:<br /> Ils ont tout ce qu’il faut pour gagner leur pari, mais à leur décharge, ils font les choses intelligemment, et pas n’importe comment comme Microsoft<br /> Contrairement aux développeurs sous Windows, les développeurs Apple se font imposer la technologie. Apple ne fait que des passages en force successifs.<br /> Alors c’est vrai que pour l’utilisateur le résultat est là, mais à quel prix / coût.<br /> L’intelligence d’Apple c’est qu’elle utilise ses propres technologies pour montrer l’exemple, là où Microsoft sort des trucs mais semble s’en foutre royalement. UWP est l’exemple type des bonnes idées (surtout le côté multiplateformes) mais laissé à l’abandon.<br /> Bref, oui ça devrait mieux marcher pour Apple parce qu’elle ne laissera pas le choix aux développeurs.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Attention à cette fausse app MSI Afterburner, elle peut vous voler vos données
Sites de téléchargement : c'est terminé pour les films et séries piratés par le groupe EVO
Vous en rêviez ? Le PalmPilot revient en émulateur sur Internet Archive
Twitter : en interne, la restauration de 62 000 comptes bloqués est appelée le
Nouveau scandale chez Uber, accusé d'espionner ses chauffeurs
Portal avec du ray tracing, ça arrive très vite !
Rachat de Salto : Molotov dément les rumeurs
L'après Black Friday, c'est un écran PC gaming ViewSonic 2K 144 Hz en promo
Fissures et démontage : le chantier du réacteur de fusion ITER va prendre beaucoup de retard
Après le Black Friday, la Xbox Series S n'a toujours pas remonté de prix !
Haut de page