Ça y est, la certification Wi-Fi 6 est officielle, mais que veut-elle dire ?

3
Wi-Fi 6

La Wi-Fi Alliance a officiellement publié sa nouvelle norme sans fil, baptisée Wi-Fi 6. Concrètement, celle-ci promet un débit plus important, mais également moins de latence et de congestion, grâce au recours à de nouvelles techniques. Décryptage.

La Wi-Fi Alliance est un organisme chargé d'éditer les différents standards IEEE 802.11, plus connus sous le nom de « Wi-Fi ». Cette semaine, le consortium a publié sa nouvelle norme, 802.11ax, dont le nom a été simplifié en « Wi-Fi 6 ». Voici quelques-unes des améliorations permises par cette certification.

Plus de connexions, plus de débit

En premier lieu, l'arrivée du Wi-Fi 6 s'accompagne bien sûr d'une augmentation du débit. En théorie, celui-ci peut désormais atteindre 10 Gb/s, soit 40 % de plus que le précédent standard, le Wi-Fi 5 (802.11ac).

Mais ce n'est pas tout. La nouvelle norme doit également permettre d'augmenter la capacité de la bande passante d'un réseau. Et ce, notamment grâce au recours à la technique de modulation d'amplitude en quadrature 1024 QAM. Sans rentrer dans les détails, cette méthode permet de fournir davantage de bits par information transmise, par rapport au Wi-Fi 5 qui reposait sur 256 QAM.

Dans le même ordre d'idées, le Wi-Fi 6 fait appel à la technologie MU-MIMO (Multi-User, Multiple-Input, Multiple-Output). Celle-ci permet de connecter davantage d'appareils en même temps, en offrant ainsi davantage de débit par utilisateur. En réalité, le MU-MIMO apparaissait déjà dans le standard précédent, mais uniquement en descendant. À présent, il pourra également être utilisé en débit montant.

Moins de latence

Enfin, la nouvelle certification de la Wi-Fi Alliance emploie un mécanisme appelé OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access), qui permet de partager chaque canal de fréquence en plusieurs sous-canaux. Bénéfice de cette technique : offrir la possibilité de connecter un grand nombre d'appareils, en réduisant la latence pour chacun. Un avantage bienvenu pour les lieux regroupant de nombreux visiteurs, comme les aéroports ou les hôtels.

Si le Wi-Fi 6 n'a été officialisé que cette semaine, certains constructeurs ont toutefois pris de l'avance, en s'appuyant sur le projet de certification, révélé en fin d'année dernière. Ainsi, le Galaxy Note 10 de Samsung serait le premier smartphone certifié Wi-Fi 6. Mais d'autres devraient bientôt suivre, à commencer par l'iPhone 11.

Source : Tom's Hardware
Modifié le 17/09/2019 à 15h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Call of Duty : Modern Warfare en bundle avec les GPU NVIDIA GeForce RTX !
Emmanuel Macron va annoncer son plan pour favoriser le financement des start-up françaises
On en sait plus sur la GoPro Hero 8 Black, futur fer de lance de la marque
🔥 Huawei Mate 20 Pro à 469,50€ au lieu de 499€
En janvier, Google a payé 40 millions de dollars à Fossil. On sait maintenant pourquoi
Le Volocopter, taxi volant tout-électrique, a volé au dessus de Stuttgart
Asus annonce le ROG Swift PG65UQ, son premier écran gamer de 65 pouces
Microsoft annonce son événement Surface pour le 2 octobre : à quoi s'attendre ?
RGPD : une société, déboutée, réclamait auprès d'Orange des informations sur des contrefacteurs présumés
En Californie, il est possible d'échanger sa vieille voiture contre un vélo électrique
Haut de page