Ça y est, la certification Wi-Fi 6 est officielle, mais que veut-elle dire ?

17 septembre 2019 à 15h42
0
Wi-Fi 6

La Wi-Fi Alliance a officiellement publié sa nouvelle norme sans fil, baptisée Wi-Fi 6. Concrètement, celle-ci promet un débit plus important, mais également moins de latence et de congestion, grâce au recours à de nouvelles techniques. Décryptage.

La Wi-Fi Alliance est un organisme chargé d'éditer les différents standards IEEE 802.11, plus connus sous le nom de « Wi-Fi ». Cette semaine, le consortium a publié sa nouvelle norme, 802.11ax, dont le nom a été simplifié en « Wi-Fi 6 ». Voici quelques-unes des améliorations permises par cette certification.

Plus de connexions, plus de débit

En premier lieu, l'arrivée du Wi-Fi 6 s'accompagne bien sûr d'une augmentation du débit. En théorie, celui-ci peut désormais atteindre 10 Gb/s, soit 40 % de plus que le précédent standard, le Wi-Fi 5 (802.11ac).

Mais ce n'est pas tout. La nouvelle norme doit également permettre d'augmenter la capacité de la bande passante d'un réseau. Et ce, notamment grâce au recours à la technique de modulation d'amplitude en quadrature 1024 QAM. Sans rentrer dans les détails, cette méthode permet de fournir davantage de bits par information transmise, par rapport au Wi-Fi 5 qui reposait sur 256 QAM.

Dans le même ordre d'idées, le Wi-Fi 6 fait appel à la technologie MU-MIMO (Multi-User, Multiple-Input, Multiple-Output). Celle-ci permet de connecter davantage d'appareils en même temps, en offrant ainsi davantage de débit par utilisateur. En réalité, le MU-MIMO apparaissait déjà dans le standard précédent, mais uniquement en descendant. À présent, il pourra également être utilisé en débit montant.

Moins de latence

Enfin, la nouvelle certification de la Wi-Fi Alliance emploie un mécanisme appelé OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access), qui permet de partager chaque canal de fréquence en plusieurs sous-canaux. Bénéfice de cette technique : offrir la possibilité de connecter un grand nombre d'appareils, en réduisant la latence pour chacun. Un avantage bienvenu pour les lieux regroupant de nombreux visiteurs, comme les aéroports ou les hôtels.

Si le Wi-Fi 6 n'a été officialisé que cette semaine, certains constructeurs ont toutefois pris de l'avance, en s'appuyant sur le projet de certification, révélé en fin d'année dernière. Ainsi, le Galaxy Note 10 de Samsung serait le premier smartphone certifié Wi-Fi 6. Mais d'autres devraient bientôt suivre, à commencer par l'iPhone 11.

Source : Tom's Hardware
Modifié le 17/09/2019 à 15h42
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top