ASUS Zephyrus Duo : un ZenBook Pro Duo repensé… pour les gamers

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
02 avril 2020 à 09h24
1
ROG Zephyrus Duo GX550.jpg
© ASUS

Mi-février ASUS nous conviait à la présentation de sa nouvelle gamme de laptops gaming. Une cuvée 2020 qui devait nous être dévoilée dans le détail en mars, à l'occasion d'un événement prévu sous le soleil hivernal de Porto. Ça, c'était avant que le Coronavirus ne s'installe en Chine, pour finalement poser ses funestes valises chez nos voisins italiens, puis s'emparer de la France. La suite, vous la connaissez, les grands noms de la Tech ont annulé ou reporté la majeure partie des événements prévus en cette fin d'hiver et au printemps.

C'est donc dans des conditions nettement moins glamour, mais bien plus raisonnables d'un point de vue sanitaire, que le constructeur taïwanais nous faisait le détail de ses nouveautés en matière d'ordinateurs portables gaming. Fini le Portugal, place à une conférence à distance, organisée à la bonne franquette dans les locaux français d'ASUS, en région parisienne. L'occasion pour Clubic de découvrir, avec intérêt, un tout nouveau modèle haut de gamme dont le concept ne vous sera pas étranger.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4948-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le ROG Zephyrus Duo 15 GX550, c'est son nom, affiche la couleur dès son patronyme. Si vous suivez l'actualité ASUS, vous avez certainement déjà la puce à l'oreille. L'appareil reprend en effet l'idée principale d'un certain ZenBook Pro Duo, lancé l'année dernière (et testé par nos soins en octobre). Un ordinateur portable pensé pour les créatifs et doté d'un large écran secondaire, tactile, encastré au-dessus du clavier. Fort bien, mais ASUS ne s'est pas contenté de reprendre à l'identique la recette de cet étonnant produit pour l'adapter aux envies des joueurs... il l'a fait évoluer pour tenter d'un même élan d'améliorer la dissipation thermique de son nouveau laptop gaming haut de gamme — « Un très grand challenge technique » pour ce type d'appareils toujours plus fins, nous confiait-on durant la conférence en ligne — comment ? On vous explique.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4949-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Faire d'une pierre deux coups n'aura jamais été aussi intrigant...

Sur Clubic, nous aimons tester les laptops (mais pas que !). C'est ainsi qu'ASUS nous faisait parvenir il y a quelques semaines son ROG Zephyrus S (GX701GWR). Ce PC portable gaming de 17 pouces, que nous avons passé en revue ici, avait pour particularité de laisser la plaque inférieure de son châssis (sur le dessous de l'ordinateur donc) se rehausser de quelques millimètres lorsqu'on ouvrait le capot, afin de laisser passer plus d'air dans cette enveloppe ultra fine. Le principe ne nous avait pas vraiment puisqu'il avait tendance à déployer une partie fragile de l'appareil tout en se révélant assez peu esthétique.

Avec son Zephyrus Duo (GX550), le fabricant s'y prend de façon nettement plus intelligente. Ici, l'ouverture du capot entraîne en effet l'inclinaison, vers l'utilisateur, de l'écran secondaire intégré juste au-dessus du clavier. L'intérêt est double : rendre nettement plus naturel le recours à ce second écran (qui arrive par conséquent à portée immédiate de doigt), le rendre mieux visible, mais aussi libérer une entrée d'air rêvée et toute proche des composants. Sur le papier, l'idée est intéressante... même si le Zephyrus S avait déjà des prises d'air au-dessus du clavier. Nous n'avons malheureusement pas pu prendre en main l'appareil en jeu pour savoir si cette idée se traduit, effectivement, par une amélioration probante des flux d'air et par conséquent des températures en charge.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4950-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4964-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS annonce pour sa part des flux améliorés de 30% et indiquait en outre avoir troqué (sur cet appareil et ceux de son nouveau lineup) la pâte thermique traditionnelle pour une préparation à base métal liquide. Plus efficace en tant que conducteur de chaleur, ladite substance permet selon ASUS des températures jusqu'à 8 degrés moins élevés qu'avec les anciennes solutions. La chose méritera indiscutablement de plus amples investigations.

Il est en tout cas évident que cette inclinaison de l'écran secondaire change pas mal de choses pour l'utilisateur. Plus qu'un écran de dépannage, ce dernier occupe encore mieux que sur le ZenBook Pro Duo le rôle de moniteur à part entière. Un statut d'autant mieux exploité qu'ASUS semble avoir revu en partie la dimension logicielle de cet écran pas si miniature que ça. Le constructeur indique qu'il est par exemple possible d'afficher différents formats sur le moniteur (2 x 16:9 / 2 x1 8:9 ou 4 x 16:9 en 5,5 pouces) pour garder plusieurs contenus à la fois sous les yeux.

ASUS annonce par ailleurs deux partenariats. Le premier permet un affichage en overlay plus intuitif sur l'écran annexe, le second permet l'émulation, sur cette dalle IPS secondaire tactile (la dalle principale ne l'est pas « cela n'aurait aucun sens pour les gamers », indiquait un représentant de la marque. Nous sommes d'accord), de jeux Android. L'idée ? Vous permettre de jouer à vos titres Android préférés directement sur le deuxième écran du Zephyrus Duo. Une fonctionnalité que nous n'avons pas pu tester, mais qui pourrait s'avérer amusante... à défaut d'être d'un intérêt fracassant. On pourra quoi qu'il en soit saluer les efforts de la firme, qui veut vraiment rendre cet écran aussi modulaire, polyvalent et utile que possible. Espérons par contre qu'ASUS aura le bon goût de fournir un repose-poignet détachable afin d'annuler la gêne occasionnée par un clavier qui déménage tout au bas du châssis.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4951-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Les RTX SUPER arrivent (enfin) sur laptops

Reste que nous n'avons pas abordé la question de ce qui va chauffer dans la carcasse de ce ROG Zephyrus Duo 15. En matière de fiche technique, ASUS fait le choix conventionnel d'Intel et de NVIDIA. Les nouveaux processeurs Intel Core i9-10980HK (sous architecture Comet Lake, toujours gravée en 14 nm) sont ici couplés à de la mémoire vive DDR4 3200 MHz (ASUS dit avoir réussi à obtenir d'Intel un surplus de 200 MHz sur la RAM pour jusqu'à 10% de performances en plus) et à une RTX 2080 SUPER flambant neuve.

Côté écran principal, on retrouve une dalle Full HD de 15,6 pouces (certifiée Pantone et calibrée d'usine, nous a-t-on promis) avec rafraichissement 300 Hz et 3 ms de temps de réponse. Une dalle qui va vite donc. Il faut enfin compter sur du stockage en RAID 0 (via deux slots M.2 disponibles) pour 2 To de SSD maximum, sur une puce Wifi 6 et sur une (grosse) batterie de 90 Wh. À titre indicatif, le MacBook Pro 16 d'Apple embarque pour sa part une batterie de 100 Wh, qui est le maximum autorisé par la FAA (autorités aériennes américaines). ASUS ne se paye donc pas la tête des joueurs. Reste à savoir si l'autonomie est au rendez-vous. Vu la gourmandise des composants installés sur la carte mère... nous ne sommes pas particulièrement optimistes.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4952-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notes bien que les conditions de la prise en main du produit ne nous ont pas permis d'essayer l'appareil en jeu. Il nous faudra donc attendre de recevoir le produit en test pour vous donner des nouvelles de ses performances en eSport ou sur les derniers triple A. À priori aucune raison de se faire de souci de ce côté toutefois, ASUS nous expliquait notamment avoir été surpris de constater le gain de performances qu'Intel avait été capable d'extraire (une fois encore) de son vieux procédé gravure en 14nm. Les RTX SUPER MaxQ devraient elles aussi faire un excellent travail, avec un niveau de puissance estimé supérieur aux RTX « non SUPER » de bureau. Du potentiel donc, beaucoup de potentiel.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4965-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Les modèles existants mis à jour et légèrement remaniés pour plus de « sobriété »

Probablement conscient que le « délire » gamer est peut-être parti un peu trop loin, ASUS promet qu'il sera plus sage à partir de maintenant en termes de design. Le nouveau leitmotiv du groupe est ainsi de proposer des ordinateurs portables gaming « moins flashy et plus neutres ». Il y a du boulot de ce point de vue avec la gamme ROG. Pour avoir vu en personne les ROG Zephyrus S15, Strix G15 et Strix Scar 15, nous dirons qu'il y a encore une bonne marge de manoeuvre de ce côté, même si ASUS semble en effet avoir fait un petit effort.

Reste que la principale nouveauté sur ces appareils qui existaient déjà (à l'exception de nouveaux coloris, dont un rose, pour le ROG Strix G15), vient surtout de l'ajout de nouveaux composants. Ici encore, c'est Intel et NVIDIA qui raflent la mise. Voici la liste et les spécifications principales des « refresh » annoncés.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4953-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4962-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

  • Sur l'entrée de gamme, le TUF Gaming F15 cible toujours le bon rapport performances prix. Il table ici sur des Intel Core i7-10750, sur une NVIDIA GTX 1660, un écran 144 Hz, du Wifi 6 et une batterie, là aussi, de 90 Wh.
  • Vient ensuite le nouveau ROG Zephyrus S17 (GX735). On y trouve un Core i7-10875H (8 cores / 16 threads), une RTX 2080 SUPER et un écran 300 Hz / 3 ms NVIDIA G-Sync.
  • Le ROG Zephyrus S15 (GX532) mise sur le même processeur (Core i7-10875H), la même carte graphique (RTX 2080 SUPER) et le même écran (300 Hz / 3 ms), mais en optant pour un format un peu plus compact. Il s'agit par ailleurs (selon nous) de l'appareil le plus « sobre » du lineup d'ASUS à l'heure actuelle. Avis aux amateurs.
  • Le ROG Zephyrus M15 GU532 profite d'un design en partie renouvelé par rapport à l'ancien modèle. ASUS a choisi un châssis en magnésium renforcé de 18,9 mm d'épaisseur pour 1,9 kilo sur la balance. Côté composants, on hérite ici de deux écrans proposés au choix : un premier pour les créateurs (une dalle IPS 4K certifiée Pantone mais avec une couverture Adobe RGB seulement), un autre pour les joueurs (300 Hz / 3 ms / Pantone) ; mais aussi d'un Core i7-10875H et d'une RTX 2070 MaxQ (capable d'un excellent rapport performances / consommation / prix). Le support du RAID 0 est enfin évoqué au même titre qu'un DAC ESS Sabre, qui devrait permettre une restitution sonore fidèle.
  • Les ROG Strix G15 (G512) et G17 (G712) profitent quant à eux du même Core i7, d'une RTX 2070 SUPER, d'écrans IPS 240 Hz / 3ms mais de trois emplacements M.2.
  • Concluons avec les ROG Strix Scar 15 (G532) et 17 (G732). On hérite cette fois d'un Core i9, de trois slots M.2, d'une RTX 2070 SUPER et d'un écran 300 Hz / 3 ms... un type de dalles qu'ASUS veut décidément généraliser à travers ses gammes. Particularité de ce produit : la présence d'une KeyStone 2.0, qui permet par exemple de « cacher » le stockage pour n'en permettre l'accès que lorsque la clé est branchée sur l'appareil. Pourquoi pas. Plus intéressant, ASUS décline ce produit en une version spéciale. Un peu plus épaisse (plus ou moins 1 mm de plus), elle dispose d'une solution de refroidissement plus costaude (basée sur quatre caloducs), pensée pour accueillir une RTX 2080 SUPER en plus du Core i9.

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4959-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4960-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un créneau de lancement qui reste à fixer

Au-delà des performances qui mériteront d'être vérifiées en test, la grande inconnue touche à la question du lancement de l'ensemble de cette gamme ROG renouvelée. Question hautement épineuse en ces temps de contagion, tout particulièrement dans le monde de l'informatique très touché par la baisse de régime de l'industrie chinoise.

La réponse viendra en grande partie de la capacité des chaines d'assemblage chinoises à reprendre leur vitesse de croisière. La difficulté d'expédier et réceptionner des composants en Chine pèse évidemment aussi dans l'équation. Les représentants français d'ASUS évoquent pour l'instant un créneau compris, au jugé, entre avril et mai. L'arrivée de ces nouvelles machines sur le marché serait donc une affaire de semaines, mais ASUS reste prudent et promet de nous tenir au courant.

Notons par ailleurs que si ASUS table beaucoup sur les processeurs Intel de 10ème génération, la firme n'en oublie pas pour autant les nouveaux processeurs AMD, que nous évoquions en détail dans deux articles publiés à l'issue de notre visite chez les rouges, en leur Campus d'Austin (disponibles ici et ).

ASUS Laptop gaming 2020 lineup_4957-min.jpeg
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L'introduction des Ryzen de quatrième génération dans l'offre d'ASUS se fera toutefois essentiellement au travers de laptops exclusifs à AMD, conçus en partenariat étroit avec eux. C'est notamment le cas du très compact ROG G14 que nous allons recevoir en test dans les prochains jours. Ce dernier est équipé du gratin de chez AMD : le Ryzen 9 4900HS. Une puce très prometteuse, mais qui ne parviendrait pas, selon les premiers tests indépendants, à égaler tout à fait l'offre de dixième génération d'Intel, tout du moins en single core. Nous aurons sans aucun doute l'occasion de vous en parler sur Clubic dans les prochaines semaines.
Modifié le 02/06/2020 à 14h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Prepa_mp
Vous avez oublié de dire que l’écran est :<br /> Soit en Full HD 300Hz<br /> Soit en 4k UHD 60Hz (peut être Oled mais pas sûr)<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Jeep vise le 0 à 100 en moins de 6s pour que ses électriques battent les thermiques
La Smart TV TCL 4K UHD Ultra Slim 43
Notre sélection de jeux Xbox One pas chers pour passer le temps
Blade 15 « refresh » : Razer dynamise son portable gaming de référence
Lineage OS, les premières ROM Android 10 sont de sortie
Aérien : la compagnie Emirates va recevoir le soutien de Dubaï, et dans les autres pays ?
Uncharted 4 et DiRT Rally 2.0 débarquent en avril sur le Playstation+
L'appli Houseparty offre 1 million à qui prouvera qu'elle est victime d'une campagne de dénigrement
Bethesda ne fera pas de présentation vidéo en juin pour dévoiler ses nouveautés
YouTube travaille à un concurrent de TikTok (et qui se nommerait Shorts)
Haut de page