iOS 14 permettrait de choisir ses applications par défaut

21 février 2020 à 16h10
8
iPhone 11

Apple pourrait prochainement permettre à ses utilisateurs de donner plus de place aux applications tierces. Une première, pour un écosystème qui favorise largement ses applications natives.

Le nouvel OS, qui équipera les iPhone et les iPad ne se dévoilera pas avant plusieurs mois. Pour l'heure, Bloomberg indique qu'Apple souhaite revoir son système d'application par défaut, y compris sur ses HomePod.

Plus de liberté pour l'utilisateur

Actuellement, si des applications concurrentes sont proposées par l'OS, l'écosystème d'Apple reste systématiquement prioritaire. Il semble que la donne évoluera avec iOS 14, qui permettrait par exemple de changer sa boîte de messagerie ou son navigateur Internet par défaut. Mail et Safari perdront donc leur hégémonie.

Cela signifie en outre qu'il sera désormais envisageable de supprimer ces applications natives sans perdre de fonctionnalités - actuellement, si vous cliquez sur un lien sans disposer de l'application Mail, vous êtes cordialement invité à la réinstaller.

Les HomePod profiteraient également d'une démocratisation des services. Les plateformes musicales (et concurrents) autres qu'Apple Music, comme Deezer et Spotify seront enfin compatibles avec l'enceinte connectée. Siri pourrait aussi utiliser ces concurrents comme lecteur de musique par défaut.

Source : Neowin
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
ABC
Et choisir des applications macOS, connecté à un écran externe par exemple ? Comme le fait le Surface capable de faire tourner de vraies applications Windows.<br /> Passe encore sur un iPhone, mais la version iPad (iOS trafiqué rebrandé iPadOS) devrait au minimum pouvoir faire tourner toutes les vraies applications mac en plus des apps iOS.<br /> Tant que Apple essaiera de vendre un iPad + un mac, peu de chance que les choses avancent. Ils auraient trop à perdre en vendant un seul appareil — un iPad par exemple — qui pourrait tout faire pour 90% des utilisateurs, y compris les pros qui utilisent des suites mac.
Azasel
C’est une révolution ! lol
Nehi
Les apps macOS sont compilés pour tourner sur du x86_64, tu fais comment pour les faire tourner sur du ARM ?
jedi1973
eh ben je savais meme pas que le mode " par defaut" n’existaient pas sur IOS !!! Quel choc !!! Je comprend mieux pourquoi je suis pas Apple !!!
jvachez
Manque toujours l’essentiel : la possibilité d’installer des applications sans passer par le store.
boboss29200
La surface c’est un PC au format tablette, pas vraiment une tablette, là où l’ipad est une vrai tablette, avec un OS tablette etc… Chaque machine son usage. Le mac est un PC (portable ou bureau), à l’instar d’un windows, pour de gros logiciel qui n’ont pas leur place sur un Ipad. Idem pour dessiner, je trouve le trio Ipad/Procreate/Apple Pencil, vraiment top et simple à utiliser, grace à l’interface dépouillée de IpadOs (Ios). Rajouter une couche Mac Os sur un Ipad, ça serait le rendre complexe pour rien. De plus l’ipad communique très bien avec le Mac (icloud, airdrop, etc…) pourquoi vouloir changer ça ? Pour n’avoir qu’un seul appareil un peu bâtard , et aussi complexe qu’un ordi de bureau ? Etonnement jene vois pas beaucoup de Surface quand des gens veulent utiliser une tablette, alors que l’Ipad est vraiment un outil qui s’est démocratisé tant son utilisation est simple et naturelle…
notolik
Tout a fait d’accord !!<br /> Il y a rien de mieux qu’une surface (ou un iPad) pour développer ou pour du web design…<br /> Les PC ou les Mac on devrait les détruire dès leur sortie d’usine !!!
notolik
C’est vrai. Devoir se connecter et utiliser obligatoirement l’App Store c’est parfois très chiant.<br /> Mais c’est aussi une façon de limiter la contamination par des malwares (et pour Apple de garder la main).<br /> L’un dans l’autre je trouve que c’est un mal nécessaire.
notolik
Ton lien est totalement juste : les utilisateurs Mac paient les années d’insouciance qui les ont conduit à ne pas mettre de mot de passe à leur session, ne pas utiliser d’AV, …<br /> Mais c’est un hors sujet car il était question d’iOS, pas de Mac OS.<br /> Sur Mac OS tu peux installer ce que tu veux, d’ou tu veux, quand tu veux, sans forcement passer par l’App Store. Les application ne tournent pas en Sandbox, et effectivement, si l’utilisateur est « fragile », c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres .<br /> Mais sur un iOS officiel (non jaillbreaké) tu ne peux pas : les App doivent obligatoirement être installées à partir de l’App Store.<br /> Je ne sais pas si c’est suffisant pour être plus sécurisé qu’Android, mais jusqu’à présent ça semble avoir bien fonctionné…
juju251
notolik:<br /> Je ne sais pas si c’est suffisant pour être plus sécurisé qu’Android, mais jusqu’à présent ça semble avoir bien fonctionné…<br /> Sans doute pas (du moins pas totalement).<br /> Le gros avantage d’iOS sur Android en termes de sécurité est, selon moi, le fait que Apple gère la partie OS aussi bien que la partie matérielle, ce qui permet des années de support et de mises à jour, notamment de sécurité pour l’OS, ce qui est plus compliqué sur Android, puisque les mises à jour proposées par Google dépendent du bon vouloir des fabricants pour être installées sur leurs terminaux.<br /> Ceci dit, depuis Android 10, avec le projet Mainline, Google déplace certains composants du système vers les Play services qui peuvent être mis à jour depuis le playstore pour que lesdits composants puissent être mis à jour comme tout application et ne dépendent plus du bon vouloir des constructeurs de pousser ou non les mises à jours systèmes sur les terminaux déjà en circulation.
notolik
Content d’apprendre que Google cherche à s’assurer par lui même de la continuité des upgrades : ça redonne espoir.<br /> Merci du tuyau.<br /> Sinon faire le gendarme sur le store n’est évidement pas suffisant pour sécuriser un smartphone, mais c’est une étape nécessaire. Google le fait aussi :<br /> Clubic.com – 21 Feb 20<br /> Play Store: Google retire des centaines d’apps pour leurs publicités<br /> Google hausse le ton. Près de 600 applications ont été supprimées du , en raison de leurs publicités envahissantes. La plupart des développeurs ne respecteraient pas la politique d'utilisation du magasin d'application.<br /> Enfin ils ont compris que laisser ces applications toxiques facilement disponibles leur était profondément préjudiciable.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page