Apple déchaîne sa colère contre une startup qui propose des répliques exactes d'iOS

Nathan Le Gohlisse Contributeur
19 août 2019 à 17h21
0
iOS-iPhoneX.jpg
© Maulik Sutariya // Unsplash

Ce jeudi, Apple a engagé des poursuites contre la startup Corellium. Cette dernière propose des versions virtuelles d'iOS, accessibles via un navigateur Web afin de permettre, par exemple, la recherche de failles de sécurité. Sans surprise, ce service déplaît très fortement à la firme de Cupertino.

Peu connue pour son ouverture ou pour le partage de ses services et systèmes d'exploitation avec des tiers, Apple s'en prenait la semaine dernière à Corellium. Spécialisée dans la virtualisation, la startup propose aux développeurs et chercheurs en sécurité des versions émulées (sur serveurs ARM) d'iOS.

Apple n'a pas accordé de licence d'exploitation à Corellium

Le service, payant, permet notamment de faire fonctionner depuis un navigateur Web n'importe quelle mouture du système d'exploitation mobile d'Apple, afin de pouvoir en tester la sécurité ou développer des programmes et applications adaptés. Ces versions d'iOS peuvent aussi être lancées virtuellement, et toujours depuis un navigateur, sur n'importe quel iPhone grâce à des répliques émulées.

Le principal reproche formulé par Apple à l'encontre de Corellium et ses activités porte sur l'absence de licence d'exploitation : Apple n'a pas accordé à Corellium le droit d'exploiter, d'une manière ou d'une autre, iOS. Dans sa plainte, formulée cette semaine, la firme fait donc état d'une violation de propriétés intellectuelles.

« L'activité de Corellium repose entièrement sur la commercialisation de la copie illégale du système d'exploitation et des applications, protégés par le droit d'auteur, qui s'exécutent sur iPhone, iPad et d'autres appareils d'Apple », explique le groupe dans le dossier déposé cette semaine auprès de la cour du district sud de Floride.

« Il n'y aucune raison pour que Corellium vende un produit qui permet la création de répliques, présentées comme parfaites, d'appareils Apple », poursuit le géant californien. Corellium, pour sa part, assure dans sa politique de confidentialité (mise à jour en juillet dernier, précise Business Insider), « respecter les droits de propriété intellectuelle d'autrui et attendre de ses utilisateurs qu'ils fassent de même ».


« Trop, c'est trop », Apple joue aussi sur le contexte géopolitique actuel

Si Apple se défend bien de vouloir décourager le hacking white hat (piratage informatique « bienfaisant », visant à déceler des failles de sécurité pour pouvoir les corriger ultérieurement), l'utilisation des services proposés par Corellium irait au-delà de ce qui est décrit comme de la « recherche en sécurité de bonne foi ». D'après Apple, Corellium encouragerait des comportements numériques néfastes.

« Loin d'aider à corriger les vulnérabilités, Corellium encourage ses utilisateurs à vendre toute information découverte sur le marché libre au plus offrant », argue Apple, qui ponctue sa déposition d'un évocateur « trop, c'est trop ».

Plus intrigant, la marque à la pomme fait vibrer la corde géopolitique après des juristes américains. D'après le groupe, Azimuth, l'un des clients de Corellium spécialisé dans la sécurité, comporterait dans sa propre clientèle « des gouvernements étrangers, y compris des organismes de renseignement étrangers ».


Contactés par Business Insider, Apple et Corellium n'ont pas encore souhaité donner de commentaires sur cette affaire.

Source : BusinessInsider
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top