Après la Norvège, le constructeur chinois NIO arriverait en Allemagne en 2022

Arnaud Marchal
Par Arnaud Marchal, Spécialiste automobile.
Publié le 15 juin 2021 à 12h50
© NIO
© NIO

Récemment arrivé en Europe via la Norvège, terre d’accueil des véhicules électriques depuis de nombreuses années, NIO, le constructeur chinois de voitures électriques, élargit son marché en débarquant en Allemagne dès l’année prochaine.

Si l’information n’est pas encore officielle, plusieurs sources supposent que l’Allemagne serait envisagée par NIO pour une implantation en 2022, marchant doucement sur les platebandes de Tesla en pleine construction d’une Gigafactory près de Berlin.

Sur les traces de Tesla

NIO, l’un des plus importants constructeurs de voitures électriques en Chine, a fait son entrée sur le marché européen en s’attaquant en premier à la Norvège en mai dernier. Le pays nordique est friand de véhicules électriques et le gouvernement soutient l’engouement de la population avec une fiscalité avantageuse.

La rumeur, issue de plusieurs sources assez proches du constructeur, laisse entendre que NIO pourrait suivre Tesla en investissant prochainement en Allemagne. Une stratégie qui va permettre de pérenniser les activités du constructeur chinois.

NIO suit également la stratégie de son homologue américain Tesla en préparant secrètement une voiture électrique abordable comme le révèle un récent rapport interne. Le prix de ce nouveau modèle serait de 31 300 dollars, mais pour le moment aucune information complémentaire n’a filtré de ce projet. On peut toutefois imaginer une fiche technique assez proche de la Model 3 de Tesla.

Malgré des pertes, les investisseurs soutiennent NIO

Lors du premier trimestre 2021, le constructeur chinois a enregistré des pertes de 68,8 millions de dollars. Cependant, cette situation n’inquiète pas les investisseurs. Le cours de l’action est en hausse de 46 % depuis un mois.

Cela est probablement lié à la confiance des investisseurs face aux projets de développement et d’expansion du constructeur, confortés par une marge sur les véhicules s’élevant à plus de 21 % au cours du premier trimestre 2021. Si la marge sur un futur modèle plus abordable sera probablement plus faible, l’expansion mondiale de l’entreprise devrait lui permettre d’éponger rapidement ses pertes passées.

Source : WCCFTech

Arnaud Marchal
Par Arnaud Marchal
Spécialiste automobile

Passionné d'automobile depuis toujours et d'informatique depuis l'Amiga 500 jusqu'à nos jours !

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Aristote76

Ouais en fait ils viennent prendre des photos pour mieux copier :slight_smile:

Lawliet02

On va maintenant laisser le PCC faire du dumping sur un marché majeur pour les européens, et sur nos terres en plus. On est quand même sympa en Europe.
J’ai hâte de voir de plus en plus de voitures chinoises dans nos rues. :grinning:

jlbiset

Le retard est déjà pris. Les chinois construisent l’électronique, les écrans, les moteurs et les batteries. Il ne restait plus qu’à assembler tout ça…

jlbiset

Perso, je viens de commander un AIWAYS U5, c’est du Tesla, mais en mieux…
J’attends les commentaires, ça risque de défourailler…

patb49

Cela fait un bon moment que les chinois ne copient plus et j’envisage un vehicule chinois tres prochainement, moi ce sera la cs 35 je pense

ARTUSA

si leurs voitures sont au niveau de leurs escalators il faut vraiment haïr sa femme et ses enfants pour acheter un tel engin, pour un mec solo suicidaire pourquoi pas s’il hait vraiment la vie

aladin_78

Si la maintenance de ces véhicules est au niveau de Huawei, on va s’amuser… car il n’y en a plus du tout après la 1ere année, ni soft ni hard.
A propos, ces voitures ont elles été homologuées en Europe?

zeebix

Non, elles vont être vendues avec une cape magique pour passer sous le radars.

jvachez

Abordable pour le moment. Au final ils vont surement nous faire le même coup que Huawei et Xiaomi : une fois connus du public les prix seront au niveau des concurrents.

grosgourdin

pour l’avoir testé plusieurs semaines pour moi c’est du niveau de Dacia (no troll)