Mozilla et Brave côte à côte dans l'initative pour la vie privée Global Privacy Control

Les deux navigateurs web s'associent au sein d'un consortium en faveur de la protection de la vie privée des utilisateurs.

Avec le RGPD et le CCPA, la protection de la vie privée en ligne dispose aujourd'hui de cadres juridiques. Le Global Privacy Control veut assurer l'application de ces nouveaux droits. Comment ? En développant un outil facile d'utilisation.

Rendre les règlements numériques concrets pour les utilisateurs

Une nouvelle initiative pour la vie privée en ligne a vu le jour cette semaine. Navigateurs web (Brave , Mozilla ), moteur de recherche (DuckDuckGo ), outils de protection de la vie privée (Abine, Disconnect), médias (The Washington Post, The New York Times, Financial Times), chercheurs (Ashkan Soltani, Sebastian Zimmeck) et associations (Digital Content Next, Consumer Reports, Electronic Frontier Foundation) se sont réunis pour lancer le Global Privacy Control

L’objectif de ce consortium ? Permettre aux utilisateurs de faire valoir leur droit à ne pas être traqués en ligne. L’initiative vise ainsi à rendre concrètes les évolutions des règlements numériques : le Règlement général sur la protection des données (RGPD) et le California Consumer Privacy Act (CCPA). En effet ces textes de loi affirment de nouveaux droits pour les résidents européens et californiens, notamment en termes de respect de la vie privée et de traitement des données personnelles. 

« Les droits des personnes en matière de données personnelles doivent être reconnus et respectés, et [cette initiative] est un pas dans la bonne direction », déclare Selena Deckelmann, vice-présidente de Firefox Desktop.

Global Privacy Control disponible sur Brave

Pour participer à la phase expérimentale, les utilisateurs peuvent utiliser un navigateur ou une extension parmi les suivantes :

Après avoir choisi un de ces services, Global Privacy Control permet aux utilisateurs de renseigner les sites avec lesquels ils acceptent de partager leurs données, et ceux pour lesquels ils refusent.

Une seconde phase visera à étendre ce dispositif à davantage d’organisations : « Nous sommes impatients de travailler avec le reste de la communauté des standards du web pour étendre ces protections à tout le monde », annonce Selena Deckelmann.

« Le Web a besoin de ces standards pour rester ce qu'il est censé être », annonce Brendan Eich, P.-D.G de Brave, « nous sommes impatients de diffuser largement le Global Privacy Control aux éditeurs de contenus et aux technologies grand public, et ce afin d'étendre la vague en faveur de la vie privée ».

Source : NeoWin

Modifié le 09/10/2020 à 10h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Facebook va vous demander de lire un article avant de le partager, comme Twitter
Windows 10 : Microsoft élimine les derniers bugs critiques de la mise à jour de mai 2021 à venir
Sur iPhone et iPad, Chrome 90 introduit un widget avec le petit jeu Chrome Dino
Les processeurs AMD Ryzen continuent leur remontada, atteignant près de 30 % des joueurs Steam
Ford officialise son pick-up électrique F-150, baptisé Lightning
PlayStation VR : le modèle PS5 compatible 4K et intégrerait le suivi du mouvement des yeux
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
YouTube teste la traduction des titres des vidéos
TSMC va produire des puces en 5 nm dédiées au minage crypto
ASUS passe aux processeurs Intel de 11ème génération avec ces nouveaux ROG Zephyrus
Haut de page