De la mousse et des cellules souches en route pour l'ISS

11 juillet 2019 à 08h13
0
Cellules NASA ISS
© NASA/Dominic Hart

Pour les scientifiques du monde entier, l'ISS est un laboratoire. Un endroit où l'on peut réaliser des expériences de toutes sortes, dans des conditions souvent uniques. Cette fois, ce sont des échantillons de mousse et des cellules souches qui s'apprêtent à être envoyées sur la station.

Ainsi, trois des expérimentations prévues prochainement concernent des cellules organiques, dont des cellules souches. Une autre porte le nom de Space Moss, un nom suffisamment évocateur. D'autres, enfin, consistent à apporter du nouveau matériel expérimental à bord de l'ISS.

Des cellules en orbite

L'ISS a besoin d'être approvisionnée régulièrement en nourriture et en pièces détachées. Les voyages commerciaux s'en chargent. Mais le 18ème CRS (pour Commercial Resupply Service) de SpaceX apporte également un matériel nécessaire à des expérimentations organiques. Lancé le 21 juillet, ce CRS y déposera, entre autres, des cellules souches et de la mousse.


Une expérience concerne ainsi directement les cellules souches. Elle consistera à observer leur comportement et leur croissance dans des cultures en trois dimensions, sous l'effet de la microgravité (autrement dit, dans un milieu à la pesanteur fortement réduite). L'enjeu : modifier les traitements des personnes envoyées pour de longues missions dans l'espace. Mais aussi donner des pistes sur le fonctionnement de certains maux, notamment la maladie de Parkinson et certaines scléroses.

Toujours dans le secteur des cellules, une seconde expérimentation doit tester la capacité de régénération des cellules osseuses. Là aussi, il s'agira de mettre au point des traitements en cas d'os cassés dans l'espace. Heureusement, ces cas sont très rares.

Enfin, une troisième expérimentation concerne l'impression 3D d'organes synthétiques dans l'espace. Si cette technologie est déjà bien engagée sur Terre, une hypothèse veut que de telles impressions seraient plus faciles dans l'espace.

Microbe Biorock
© UK Centre for Astrobiology/University of Edinburgh


Entre mousse et microbes

Côté mousse, l'expérience Space Moss doit étudier la croissance de tels organismes dans un environnement en microgravité. Si l'on sait que la mousse croît plus rapidement en situation d'hypergravité, va-t-elle, à l'inverse, prospérer plus lentement en cas de microgravité ? Space Moss va ainsi comparer l'évolution de la mousse de l'ISS avec celle d'autres, testées sur Terre.

Ajoutons que le 18ème CRS doit aussi apporter d'autres expériences. Une expérimentation baptisée BioRock doit ainsi permettre de tester le potentiel de trois microbes dans le secteur du bio-minage. Cette méthode devrait aider les explorateurs à trouver des matériaux utiles sur la Lune, et même sur Mars.

L'ISS profitera aussi de l'occasion fournie par le 18ème CRS pour ajouter un nouvel élément à son installation : un IDA-3. Les IDA sont des pièces d'amarrage : elles comprennent des éléments utiles aux départs et aux arrivées sur la station.

Source : TechCrunch, NASA
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Le partage de comptes coûte chaque année des milliards de dollars à Netflix, Amazon, HBO et Hulu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Adieu, Windows 7, tu seras longtemps resté le meilleur...
Le P.-D.G. de Peugeot sous-entend la fin de ses moteurs à combustion d'ici 2030
Vente de voitures électriques en France en 2019 : Renault ZOE, Tesla Model 3 et Nissan Leaf en tête
L'UE dévoile son projet de
Le diesel n'est pas mort : il se tourne vers les SUV américains et européens
La série Code Quantum pourrait-être ressuscitée par NBC
La 5G, une aberration écologique… et économique ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top