Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille

18 octobre 2019 à 14h49
0
Lime
© VDB Photos / Shutterstock.com

Après neuf mois d'activité dans la cité phocéenne, l'opérateur a annoncé le retrait de la totalité de sa flotte avant le lundi 21 octobre.

Il y a une quinzaine de jours, Jean-Luc Ricca, Adjoint à la mairie de Marseille chargé de la circulation et du stationnement, confirmait dans nos colonnes avoir décidé de retenir trois exploitants de trottinettes électriques pour la ville : Bird, Circ et Voi. Un opérateur emblématique a été écarté. Lime, pourtant la première société à s'être installée dans la cité phocéenne, a ainsi officialisé, ce jeudi, son retrait total avant le 21 octobre, minuit.

50 collaborateurs vont perdre leur activité

« Lime a pris acte de la décision de la commission d'appel d'offres de la Ville de Marseille qui a privilégié trois autres opérateurs afin d'opérer dans la ville. Notre déception est à la hauteur de l'engagement et des efforts déployés par la société depuis 9 mois », regrette l'opérateur le plus sollicité par les Marseillais.


Le service de trottinettes électriques en libre-service, premier arrivé à Marseille, a enregistré 2,5 millions de kilomètres parcourus par ses 230 000 utilisateurs sur 1,5 million de trajets. Mais surtout, la société comptait, outre de nombreux partenaires, une cinquantaine de collaborateurs dans la ville, collaborateurs qui pourraient tous perdre leur activité. Même si Lime indique être en train de « chercher des solutions » pour leur offrir « des perspectives dans un court délai », la compagnie leur souhaite « de trouver un emploi au plus vite ». Difficile de mieux faire.

Marseille a redessiné le marché de la trottinette électrique

Marseille a décidé de réduire le nombre d'acteurs du marché local des trottinettes électriques en free-floating à trois exploitants. Alors qu'il y aurait actuellement autour de 4 700 engins dans la ville, les trois acteurs qui se partageront le marché à compter du 21 octobre pourront chacun exploiter jusqu'à 2 000 trottinettes électriques, soit un total de 6 000 sur toute la cité, au grand maximum. Et ce pour trois ans.


Concernant les revenus engendrés par la mairie grâce à ce marché, chaque trottinette électrique en circulation lui rapporte 90 centimes d'euro par mois. À partir de l'année prochaine, les opérateurs devront aussi reverser une part de leur chiffre d'affaires annuel à la ville. Lime n'était sans doute pas parmi les plus généreux...

Source : communiqué de presse
Modifié le 18/10/2019 à 15h58
21
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top