Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille

18 octobre 2019 à 14h49
21
Lime
© VDB Photos / Shutterstock.com

Après neuf mois d'activité dans la cité phocéenne, l'opérateur a annoncé le retrait de la totalité de sa flotte avant le lundi 21 octobre.

Il y a une quinzaine de jours, Jean-Luc Ricca, Adjoint à la mairie de Marseille chargé de la circulation et du stationnement, confirmait dans nos colonnes avoir décidé de retenir trois exploitants de trottinettes électriques pour la ville : Bird, Circ et Voi. Un opérateur emblématique a été écarté. Lime, pourtant la première société à s'être installée dans la cité phocéenne, a ainsi officialisé, ce jeudi, son retrait total avant le 21 octobre, minuit.

50 collaborateurs vont perdre leur activité

« Lime a pris acte de la décision de la commission d'appel d'offres de la Ville de Marseille qui a privilégié trois autres opérateurs afin d'opérer dans la ville. Notre déception est à la hauteur de l'engagement et des efforts déployés par la société depuis 9 mois », regrette l'opérateur le plus sollicité par les Marseillais.


Le service de trottinettes électriques en libre-service, premier arrivé à Marseille, a enregistré 2,5 millions de kilomètres parcourus par ses 230 000 utilisateurs sur 1,5 million de trajets. Mais surtout, la société comptait, outre de nombreux partenaires, une cinquantaine de collaborateurs dans la ville, collaborateurs qui pourraient tous perdre leur activité. Même si Lime indique être en train de « chercher des solutions » pour leur offrir « des perspectives dans un court délai », la compagnie leur souhaite « de trouver un emploi au plus vite ». Difficile de mieux faire.

Marseille a redessiné le marché de la trottinette électrique

Marseille a décidé de réduire le nombre d'acteurs du marché local des trottinettes électriques en free-floating à trois exploitants. Alors qu'il y aurait actuellement autour de 4 700 engins dans la ville, les trois acteurs qui se partageront le marché à compter du 21 octobre pourront chacun exploiter jusqu'à 2 000 trottinettes électriques, soit un total de 6 000 sur toute la cité, au grand maximum. Et ce pour trois ans.


Concernant les revenus engendrés par la mairie grâce à ce marché, chaque trottinette électrique en circulation lui rapporte 90 centimes d'euro par mois. À partir de l'année prochaine, les opérateurs devront aussi reverser une part de leur chiffre d'affaires annuel à la ville. Lime n'était sans doute pas parmi les plus généreux...

Source : communiqué de presse
Modifié le 18/10/2019 à 15h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
16
nicgrover
Combien sous la table ? Euh vous savez les pots de vin…
D_Sponge
Est-ce qu’ils vont également retirer les trottinettes qui doivent, j’imagine, joncher les fonds près des côtes ? Ah ben non, c’est la communauté qui paiera pour dépolluer tout ça. Ou pas…
molotofmezcal
Dommage pour Lime. A mon avis il y avait le temps pour plus réglementer/restreindre le marché, le temps que ces nouveaux modes de circulations soient pleinement adoptés et ancrés dans les mœurs.<br /> D’autant que tous ces acteurs privés compensent le manque d’efforts des collectivités pour créer des alternatives viables à la voiture en ville. Mais non, en bon français nous préférons nous plaindre au moindre changement, plutôt que d’avoir une vision à plus long terme pour servir l’Intérêt commun.
iksarfighter
Les idiots les jetaient dans le vieux port, notre “civilisation” pas prête pour ça.
GRITI
Notre civilisation ou les français?
zeebix
Ça ce fait dans tout les pays ce genre d’actes Idiot…
juju251
molotofmezcal:<br /> Mais non, en bon français nous préférons nous plaindre au moindre changement, plutôt que d’avoir une vision à plus long terme pour servir l’Intérêt commun.<br /> Autant je suis favorable au développement de parcs de vélos attachés à des stations, autant je suis opposé au parcs de trotinettes (ou autre) que l’on peut poser absolument n’importe où.<br /> Quand il y en a en vrac sur les trottoirs, ça pose de réel problèmes.<br /> Alors, oui, perso, je peux déplacer une trotinette qui me gène pour passer, mais, honnêtement j’ai autre chose à faire que de subir / corriger le manque de civisme de certains et surtout, il y a des personnes pour qui cela s’avère réellement problématique, je pense notamment à des personnes avec des poussettes ou pire encore, en fauteuil roulant.<br /> Alors, le changement pour des parcs de véhicules à mobilité dites douce ou électrique, ok, mais il faut impérativement que ce soit cadré, parce que si cela n’est pas le cas, compter sur le civisme des gens n’est clairement pas viable.
juju251
zeebix:<br /> Ça ce fait dans tout les pays ce genre d’actes Idiot…<br /> Probablement, mais le fait que l’utilisateur n’ait pas à remettre le véhicule dans une station physique pour que la location s’arrête est un acte favorisant (ou en tout cas n’aidant pas à lutter contre) ce genre d’actes.
zomurn
Ce manque a gagner pour Lime. C’est lui qui a essuyé les plâtres avec les cassos qui faisaient des concours de plongeons en trotinette dans la mer. Et il s’est fait éjecté. Il n’a probablement pas été assez gentil avec le maire, car d’un point de vue compétitivité, il n’y en a aucune : les locations sont toutes au même prix.
nirgal76
Je pense que si les utilisateurs de ces trottinettes étaient plus respectueux (ne pas les laisser trainer n’importe comment après usage et les conduire de manière civilisé en respectant les autres), les actes d’incivilités envers ces véhicules diminueraient grandement. En résumé, je pense que les idiots “incivilisés” ont d’abord été au guidon de ces engins.
zeebix
Ah c’est possible jamais dit le contraire
molotofmezcal
Moi je suis de bordeaux, donc à priori moins de trottinettes.<br /> Vu tous les commentaires à ce sujet (trottinettes 'garées n’importent ou et n’importe comment) lorsque je suis monté à Paris il y a peu je m’attendais vraiment à ce qu’il y ait un gros dawa … ben en fait je n’ai rien trouvé d’anormal , à moins que les choses aient beaucoup changées ces dernières semaines je ne comprends pas trop cet acharnement à vrai dire.<br /> Moi aussi à vrai dire l’incivisme et les véhicules circulant n’importent tout ne me fait pas non plus plaisir. Mais je réfléchis plus globalement, et voire des voitures inondés les centres villes me choque beaucoup plus que de voire une jungle de trottinettes. Et je n’ai pas de parti pris partisan, j’utilise également la voiture dont j’ai besoin au jour le jour en ville (ca ne m’empêche pas de penser que ce moyen de locomotion est une absurdité<br /> dans les villes françaises).
Maga83
Il ne vous ait pas venu à l’idée que le problème… c’était Marseille ?<br /> Quand l’on connait la ville… des trottinettes en libre service… voilà quoi.
GRITI
De ce que j’ai vu à Lyon pour la journée Clubic, même si Marseille c’est pire, ce n’était quand même pas génial de mon point de vue.
Cassin
Pour en avoir croisées à Namur il y a deux mois, il y en a effectivement partout, mais pas n’importe comment non plus, pas eu de soucis avec ça.<br /> Le soucis vient peut-être du français moyen en fait
ariakas
J’ai été à Paris aussi et c’est le bordel.<br /> À Nantes, idem.<br /> Les gens font n’importe quoi.<br /> Alors comme c’est clubic, on trouve toujours<br /> « L’anti-France » chère à certains.<br /> Alors que le problème est généralisé et n’a rien à voir avec un peuple.<br /> Il faut évidement comme pour tout, réguler!<br /> Sinon c’est l’anarchie et la trottinette en est un exemple parfait.<br /> Objet régressif, comportement régressif.<br /> Absence de régulation, absence de bon sens.<br /> C’est surtout le nombre d’accident en hausse et de comportements abusif qui impose cela.<br /> Les trottinettes laissées sur les trottoirs n’importe comment, les gens qui en font sur les trottoirs et rues piétonnes et qui se permettent en plus d’être excédés si on leur bloque le chemin.<br /> A la base, ce ne devrait même pas être autorisé.
nirgal76
C’est pas juste français, quand tu vois le nombre d’interdiction aux USA par exemple suite aux incivilités en tout genre, c’est plus le genre humain dans sa globalité qui est en cause.
Mrpolnar
Il doit y en avoir une bonne vingtaine au fond de la Meuse
Maga83
Petit joueur… dans le vieux port y’en a au moins 100 et je compte pas les cadis de chez carrouf, les scooters et même des voitures… on a peur de rien dans le sud… on balance tout à la mer.
2012jpg71
Les 2
Talentire
Je me trompe peut-être, mais ce n’est pas Lime qui a jeté ces trotinettes dans le port.<br /> Les questions à se poser sont:<br /> Pour ce qui concerne spécifiquement Marseille, a-t-on enquêté sur d’éventuels chantage exercer sur Lime pour éviter que ses trotinettes “tombent” dans le port ?<br /> Doit sanctionner plus sévèrement l’incivisme, l’irrespect et le manque de savoir-vivre quand des crevures jettent des produits contenant des batteries dans l’océan ou que d’autres brûlent des pneus malgré tous les messages alarmants sur la pollution en général ?<br /> Doit-on couper les allocs aux familles des porcs qui ont jeté ces trotinettes à l’eau à Marseille ou ailleurs , et accessoirement couper la main aux auteurs histoire de se rapprocher de leur indigence intellectuelle, culturelle et sociétale ?<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Firefox 70 : les certificats seront moins visibles, le chiffrement HTTPS le sera plus
Le président du Venezuela insiste : son pays aura sa propre cryptomonnaie
Google et Facebook absorbent plus de trois quarts du marché de la pub en ligne en France
Les indépendantistes catalans utilisent une application mobile qui les empêche d'être tracés
L'application de sauvegarde de données Datally abandonnée par Google
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
IBM et Red Hat affichent un premier trimestre... compliqué
Passer l'aspirateur ne sera plus une corvée grâce à cet aspirateur robot Xiaomi en promotion
Tesla reçoit officiellement l'autorisation de démarrer sa production en Chine
Haut de page