Paris : des "taxis volants" sur la Seine dès 2020

24 septembre 2019 à 09h43
0
Taxis Paris Seine
© MAXPPP/Le Parisien

La préfecture de la région Île-de-France a validé, plus tôt en septembre, une dérogation pour la reprise des essais des SeaBubbles, ces « taxis volants » devant apporter une nouvelle solution de mobilité dans la capitale.

La région envisage une exploitation commerciale de ces appareils à partir du printemps 2020.

Une nouvelle alternative à la route

Les SeaBubbles se présentent comme des modèles au look futuriste. Ce sont des hydroptères, c'est-à-dire des appareils s'élevant hors de l'eau grâce à la portance d'ailes immergées (« foils »<), une idée née à la fin du XIXe siècle. Un test a déjà été effectué à la parution de cet article : il a eu lieu le 16 septembre et l'appareil a réalisé un aller-retour entre Issy-les-Moulineaux et Bercy.


D'après le P.-D.G. de SeaBubbles, Anders Bringdal, ces appareils à propulsion électrique sont désormais prêts pour une utilisation commerciale. Ils doivent constituer une alternative à la route et aux embouteillages de la région parisienne. Cette commercialisation a cependant pris du retard à cause de « lourdeurs administratives ». Pour pouvoir naviguer sur la Seine, les SeaBubbles ont en effet dû prouver leur conformité avec la réglementation en vigueur. SeaBubbles a ainsi dû obtenir un titre de navigation pour son appareil, puis une autorisation d'accostage au port de Bercy.

Mais pour Anders Bringdal, aujourd'hui, « l'ensemble des signaux semble effectivement passer au vert pour un début d'opération commerciale de nos taxis dès le premier trimestre 2020 ». De son côté, la préfecture avait déjà donné son aval avant le test, « si celui-ci se révélait concluant » ; c'est désormais chose faite.

Source : Ouest France
Modifié le 24/09/2019 à 09h44
12
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top