Vélo électrique : le moteur capable de récupérer de l'énergie au freinage est une réalité

27 juillet 2019 à 10h29
12
GMAC moteur vélo

Grin Technologies, en collaboration avec MAC Motor, a développé un nouveau type de moteur pour vélos électriques. Il s'agit d'une combinaison entre un moteur pédalier et un moteur dans la roue, qui permet d'intégrer la récupération de l'énergie au freinage dans un modèle plus léger, plus efficace et plus résistant. Le moteur GMAC apparaît dans le catalogue 2019 du constructeur, pour 475 dollars.

Cette innovation technologique représente un bond en avant colossal dans le domaine des vélos électriques, qui seraient une meilleure option en ville que la voiture électrique.

Moteur pédalier ou moteur dans la roue ?

Lorsque l'on souhaite acheter un vélo électrique, cette question se pose : quel moteur choisir entre le moteur pédalier et le moteur dans la roue ? Les premiers, beaucoup plus légers, offrent l'assistance la plus efficace et sont bien plus résistants. Les seconds, néanmoins, offrent plus de puissance brute, et certains modèles intègrent la régénération, ce système permettant de récupérer l'énergie perdue au freinage.

Encore limitée, la régénération permet un gain de 5% d'autonomie en milieu urbain. Toutefois, la conception de ces moteurs est moins fiable : ils nécessitent en effet une maintenance importante et résistent moins bien dans le temps.

GMAC : un moteur électrique puissant qui intègre la régénération

Le fabriquant de pièces pour vélos électriques Grin Technologies, basé à Vancouver, s'est associé au fabricant chinois MAC Motor pour développer le GMAC, un moteur moyeu - pour roue arrière - qui combine les avantages des deux types principaux de moteurs.

Contrairement aux moteurs dans la roue classiques, la conception de celui-ci le rend beaucoup plus léger et extrêmement résistant.

Le GMAC nécessite beaucoup moins d'entretien et améliore la maniabilité du véhicule. De plus, il est capable d'immobiliser le vélo électrique, sans avoir recours aux freins de ce dernier, économisant donc leur entretien. Et bien sûr, il intègre la régénération.

Le GMAC offre donc un excellent rendement et réalise un bond en avant dans l'industrie du vélo électrique. Cependant, comme il s'agit d'une nouveauté qui inclut les coûts de développement, il n'est pas bon marché. Ce moteur moyeu nouvelle génération a ainsi intégré le catalogue 2019 de Grin Technologies avec un prix affiché de 475 dollars.



Source : Electrek
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
jfachal
Parfait pour ceux qui freinent ! Perso j’ai un VAE et c’est Exceptionnellement que je freine , avant de recharger la batterie , il faudra que je monte le vélo au col de l’iseran en voiture , par exemple et que je me fasse la descente ! Bon mais après faudra aller récupérer la voiture , pas simple …
ares-team
Comment ça, “…est une réalité.” ?<br /> Ca fait des années que ça existe, surtout dans la F1.<br /> Clubic a toujours des titres sans sens chaque semaine.
jcc137
Tout le monde sait que ça existe depuis longtemps, sauf pour les moteurs électrique de vélo. D’ailleurs, il était temps que quelqu’un y pense.
Gegelo
Plus on freine dans les montées, plus on a de l’energie .<br /> Stupide mais il y a des journalistes et de futurs utilisateurs que cela va séduire
keyplus
cool chez moi c est tout en montés descentes<br /> l ideal en plus serait qu il fasse en plus limiteur de vitesse ( un peu comme le frein moteur d’une moto)car serrer les freins pendant 20km à la fin crampes aux mains
Francois92
Ce nouveau moteur semble intéressant par contre l’article et son titre sont confus:<br /> Un moteur vélos qui permet la régénération ça existe déjà depuis longtemps: c’est un moteur roue en prise directe. Et effectivement son inconvénient est qu’il doit être gros et lourd pour avoir du couple . Son avantage est qu’il n’y a pas mieux question fiabilité car très simple et aucun pignon .<br /> Il existe déjà aussi des moteurs roue avec pignon et roue libre intégrée: C’est effectivement moins lourd mais les pignons en plastique s’usent et la roue libre interne interdit la régénération.<br /> Enfin les moteurs pédalier n’ont rien à voir avec ce moteur: Ils sont légers fiables mais le pignon de sortie moteur et la chaîne s’usent et comme ils contiennent une roue libre interne ils ne permettent pas la régénération. Ils sont efficaces car ceux sont les seuls qui profitent des vitesses du dérailleur.<br /> Là ce nouveau moteur d’un quatrième type semble être intéressant car la roue libre n’est pas interne donc permet la régénération. Pour ce qui est de la fiabilité les pignons sont clairement en plastique donc il faudra les changer régulièrement . Le Bras de prise de couple (torq arm) semble d’un belle qualité effectivement<br /> Intéressant!
Francois92
Non ça existant depuis longtemps pour les vélos aussi mais uniquement pour les moteurs roue sans pignon de démultiplication ni roue libre intégrée: Là la particularité semble être un moteur à pignon et sans roue libre interne (mais un cassette) ce qui permet la régénération. L’article n’est pas clair, la vidéo du constructeur clarifie le truc.,
ares-team
Dans ce cas c’est plutôt:<br /> “La récupération d’énergie au freinnage arrive sur les vélo électrique.”<br /> Au lieu de leur titre qui fait croir que ca vient d’être créé.
blackdoor
heu , ce n’est pas une innovation. Le vélo électrique que j’ai acheté en 2010 ( batteries au plomb , désolé ) l’avait déjà . Ensuite sous prétexte d’économie et surtout d’augmentation des marges , cette fonction a été supprimée sur la plupart des vélos.
Silvio6
Un meilleur rendement. Meilleur de combien ?
Vishnu
Le souci margeur sur les vélos électriques est le système de stockage.<br /> Le recyclage des batteries au lithium est dangereux et complexe du fait des matériaux utilisés et de leur réactivité avec l’eau et d’autres composants de ce dernier.<br /> De plus, la chine et les pays sud américains sont les plus gros producteurs de métaux rares qui rentre dans la composant de fabrication de ces batteries. Énergétiquement, nous devenons dépendant de ces pays.<br /> Un article que vous aviez rédigé sur la start-up française U-feel en Mai 2019 (https://www.clubic.com/mobilie-urbaine-electrique/actualite-856202-ufeel-velo-electrique-sans-batterie.html), propose une alternative au système de batterie classique : les supercondensateurs; Qui ont une durée de vie doublé, voir triplé et dont le recyclage est plus simple et sûr.
giroman
bonjour, pourquoi ne pas recuperer de l’energie dans les deux roues avant et arrière avec un moteur pédalier?
FatmaEzzahra
Cela veut dire qu’on peut récupérer de l’énergie à partir d’un moteur avec roue libre ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pour ou Contre ? Un abonnement seulement mobile pour Netflix
🔥 Soldes Cdiscount : Notre sélection de téléviseurs pour tous les budgets
Bientôt une loi en Italie pour lutter contre l'addiction au smartphone et aux écrans ?
Amazon Key : la livraison dans votre coffre s'étend aux véhicules Honda
Vivo travaillerait sur un smartphone à écran intégral
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page