Enquête sur le système de freinage automatique de Nissan après plusieurs incidents

16 septembre 2019 à 13h14
0
Nissan Rogue
© Stefan Bernhard Shutterstock.com

Le gouvernement américain a lancé une vaste enquête au sujet de potentielles défaillances d'une technologie d'aide à la conduite de Nissan. Plusieurs centaines de plaintes auraient été enregistrées, relevant une défectuosité du freinage automatique d'urgence.

Le Nissan Rogue est un SUV jouissant d'une certaine popularité aux États-Unis. Il s'agit même du modèle du constructeur japonais le plus vendu sur le territoire américain. Pour convaincre les futurs acheteurs, le véhicule mise notamment sur des systèmes d'aide à la conduite, mais l'un d'entre eux présenterait des dysfonctionnements potentiellement dangereux.

Plus de 550 000 voitures concernées

Revenons quelques mois en arrière. Au printemps dernier, un groupe de défense des consommateurs a demandé à la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l'agence américaine chargée de la sécurité routière, d'ouvrir une enquête de défectuosité. L'association avait en effet reçu 87 plaintes portant sur le système de freinage automatique d'urgence de Nissan. Ce qui avait alors conduit l'organisme fédéral à simplement demander des informations à l'entreprise.


Mais depuis, les dénonciations se sont multipliées. La NHTSA a ainsi enregistré un total de 843 plaintes individuelles, concernant des Nissan Rogue mis sur le marché en 2017 et 2018. Dans certains cas, la défaillance a conduit à des accidents et cinq personnes ont été blessées au total.

Par conséquent, l'agence américaine a décidé d'ouvrir une enquête d'une ampleur inédite : elle porte sur plus de 550 000 véhicules de ce modèle.

Freinage enclenché à pleine vitesse sur l'autoroute

Le principe du système de freinage automatique d'urgence est assez limpide : via un radar à l'avant, la voiture peut détecter des risques éventuels de collision et, le cas échéant, activer les freins. Mais d'après les plaignants, la technologie aurait parfois tendance à repérer un danger alors qu'il n'y en a aucun, entraînant alors un arrêt brutal des plus dangereux sur l'autoroute ou un passage à niveau, par exemple.


De son côté, Nissan a également mené l'enquête et apparemment identifié l'origine du problème. Le constructeur a ainsi invité l'ensemble des propriétaires de Nissan Rogue 2017 et 2018 à se rendre chez un concessionnaire de la marque, afin d'obtenir une mise à jour gratuite du système de freinage automatique.

Source : Wall Street Journal
9
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top