Face à de mauvais résultats financiers, Nissan va se séparer de 10% de ses employés

Mathieu Grumiaux Contributeur
26 juillet 2019 à 20h25
0
Nissan Logo

Le constructeur japonais a vu son bénéfice net fondre de 95 %, et commence déjà à supprimer des emplois et des usines principalement à l'étranger pour surmonter cette crise massive.

Nissan dans la tourmente. Le groupe automobile japonais, partenaire de Renault, a annoncé des résultats « très médiocres », selon les termes de son PDG Hiroto Saikawa pour le deuxième trimestre 2019.

Un bénéfice quasi-nul pour ce second trimestre


Le bénéfice net a fondu comme neige au soleil de près de 95 % à 6,4 milliards de yens (environ 52 millions d'euros) tandis que le chiffre d'affaires a reculé de 12,7 %, soit 2 372,4 milliards de yens, sur la période.

Hormis la Chine, où les ventes restent solides, tous les autres marchés sont en net repli. Nissan avance un contexte de ralentissement général du marché de l'automobile pour expliquer cette contre-performance quasiment historique pour le groupe.

« Nous devons admettre que ces chiffres sont en deçà de nos estimations, mais nous pensons que nous pouvons nous redresser », indique Hiroto Saikawa. Le constructeur va commencer par réduire ses coûts en supprimant 12 500 emplois (soit 7 % de son effectif) et réduire sa production de 10 % d'ici 2023.

Une importante restructuration et une diminution de la production pour sauver le groupe


Huit sites de production parmi ceux implantés en Espagne ou en Indonésie sont déjà visés par ces mesures et Nissan envisage de les poursuivre dans six usines supplémentaires. Plusieurs lignes jugées peu ou pas rentables vont être également supprimées, principalement celles fabriquant les voitures compactes du constructeur, boudées par les consommateurs au profit des SUV.

Hiroto Saikawa s'est également déchargé sur Carlos Ghosn, l'ancien PDG de l'alliance Renault-Nissan et aujourd'hui embourbé dans des affaires de détournement des fonds de l'entreprise pour son usage personnel. Il explique que les réformes initiées par son ex-supérieur étaient trop coûteuses et les investissements technologiques trop importants pour répondre aux nouvelles exigences gouvernementales.


Nissan vise toujours pour cette année 2019 un bénéfice net de 170 milliards de yens (− 46,7 %) et un chiffre d'affaires de 11 300 milliards de yens (− 2,4 %) avant de retrouver le chemin de la croissance après cette cure d'austérité.

Source : CNET
14 réponses
12 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top