Face à de mauvais résultats financiers, Nissan va se séparer de 10% de ses employés

26 juillet 2019 à 20h25
14
Nissan Logo

Le constructeur japonais a vu son bénéfice net fondre de 95 %, et commence déjà à supprimer des emplois et des usines principalement à l'étranger pour surmonter cette crise massive.

Nissan dans la tourmente. Le groupe automobile japonais, partenaire de Renault, a annoncé des résultats « très médiocres », selon les termes de son PDG Hiroto Saikawa pour le deuxième trimestre 2019.

Un bénéfice quasi-nul pour ce second trimestre

Le bénéfice net a fondu comme neige au soleil de près de 95 % à 6,4 milliards de yens (environ 52 millions d'euros) tandis que le chiffre d'affaires a reculé de 12,7 %, soit 2 372,4 milliards de yens, sur la période.

Hormis la Chine, où les ventes restent solides, tous les autres marchés sont en net repli. Nissan avance un contexte de ralentissement général du marché de l'automobile pour expliquer cette contre-performance quasiment historique pour le groupe.

« Nous devons admettre que ces chiffres sont en deçà de nos estimations, mais nous pensons que nous pouvons nous redresser », indique Hiroto Saikawa. Le constructeur va commencer par réduire ses coûts en supprimant 12 500 emplois (soit 7 % de son effectif) et réduire sa production de 10 % d'ici 2023.

Une importante restructuration et une diminution de la production pour sauver le groupe

Huit sites de production parmi ceux implantés en Espagne ou en Indonésie sont déjà visés par ces mesures et Nissan envisage de les poursuivre dans six usines supplémentaires. Plusieurs lignes jugées peu ou pas rentables vont être également supprimées, principalement celles fabriquant les voitures compactes du constructeur, boudées par les consommateurs au profit des SUV.

Hiroto Saikawa s'est également déchargé sur Carlos Ghosn, l'ancien PDG de l'alliance Renault-Nissan et aujourd'hui embourbé dans des affaires de détournement des fonds de l'entreprise pour son usage personnel. Il explique que les réformes initiées par son ex-supérieur étaient trop coûteuses et les investissements technologiques trop importants pour répondre aux nouvelles exigences gouvernementales.


Nissan vise toujours pour cette année 2019 un bénéfice net de 170 milliards de yens (− 46,7 %) et un chiffre d'affaires de 11 300 milliards de yens (− 2,4 %) avant de retrouver le chemin de la croissance après cette cure d'austérité.

Source : CNET
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

HDR10, HDR10+, Dolby Vision : quel est le meilleur format d'image ?
Audi RS e-tron GT : nos premières impressions au volant de la cousine du Porsche Taycan
Cette batterie externe sans fil Anker en promo est idéale pour votre iPhone ou votre Samsung Galaxy !
Test Audeze Penrose X : le casque planaire métamorphose le jeu vidéo
Road Avenger : le jeu SEGA MEGA CD par excellence ?
Routeur 4G, répéteur Wi-Fi ou prise CPL... Comment améliorer votre débit Wi-Fi ?
Test BenQ X1300i : un vidéoprojecteur taillé pour le gaming ?
Surfshark VPN frappe fort avec son offre VPN à moins 81 %
Sony dépose un brevet permettant de créer des manettes avec des objets domestiques comme... des bananes
Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Haut de page