Renault et Fiat Chrysler discutent d'une fusion destinée à former un géant mondial

Alexandre Boero Contributeur
27 mai 2019 à 16h11
0
Renault
IgorGolovniov / Shutterstock.com

L'hypothétique fusion des deux homologues aurait pour conséquence de créer l'un des tout premiers constructeurs automobiles mondiaux.

Le monde de l'automobile pourrait bientôt être bouleversé par l'association de deux acteurs de poids. Dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 mai, le constructeur Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a adressé une lettre à Renault dans laquelle il propose tout à fait officiellement une fusion des deux groupes, parfaitement équitable à 50-50, pour former l'un des mastodontes du secteur. Les discussions sont ouvertes.

La possibilité de devenir le premier constructeur auto mondial


Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler souhaiterait fusionner avec le groupe français Renault, ce qui permettrait, en l'état, de créer le troisième groupe automobile mondial avec quelque 8,7 millions de véhicules vendus chaque année et un chiffre d'affaires de 170 milliards d'euros, d'après un communiqué publié ce lundi 27 mai.

Dans l'idée de constituer « un portefeuille de marques large et complémentaire offrant une couverture complète du marché, du luxe au grand public », la fusion des deux groupes pourrait même déboucher sur la naissance du tout premier constructeur mondial automobile (et de loin !) si Fiat Chrysler venait à s'associer avec Renault, mais aussi avec les deux autres membres de son alliance, Nissan et Mitsubishi. La fusion pèserait alors pour près de 15 millions de véhicules, bien loin devant les deux leaders mondiaux du secteur, Volkswagen et Toyota (entre 10 et 11 millions d'unités écoulées chacun en 2018).

Renault accepte officiellement de discuter


L'un des objectifs affichés de Fiat Chrysler est par ailleurs de devenir un leader mondial qui placerait les technologiques dites de « transformation » au cœur de l'attention, en développant massivement les véhicules électriques et les concepts autonomes. Les synergies attendues seraient de l'ordre de 5 milliards d'euros pour FCA et Renault. Sur le plan salarial, cette fusion pourrait ravir les employés actuels des deux parties, puisque l'union hypothétique ne serait pas synonyme pas de fermetures d'usines, assure Fiat Chrysler dans son communiqué.

Lundi en fin de matinée et après la réunion de son conseil d'administration, Renault a adressé sa réponse à FCA et indique avoir décidé d'étudier la proposition d'une éventuelle fusion 50/50 entre les deux sociétés.

Le 29 mai, le prochain conseil de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi sera l'occasion d'en savoir plus sur la façon dont les Japonais appréhendent cette possible fusion.
Modifié le 27/05/2019 à 17h24
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top