PSA vient de lancer Free2Move, son service d'autopartage, à Washington

30 octobre 2018 à 09h01
0
MEDIA F2M Washington.jpg

Le groupe français PSA a officiellement lancé son service de mobilité aux États-Unis, Free2Move, dans la capitale Washington, avec l'ambition de se faire un nom outre-Atlantique.

Déjà disponible dans plusieurs pays d'Europe comme la France, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Autriche et la Suède, le lancement de l'application Free2Move Carsharing sur le sol des États-Unis marque l'entrée du groupe PSA sur le marché nord-américain. Le constructeur automobile français pose la première pierre d'un projet de déploiement qui devrait s'établir sur une dizaine d'années. Proposé en « free-floating », le service d'autopartage Free2Move a déjà convaincu plus d'1,5 million d'utilisateurs dans une douzaine de pays, avec une flotte conséquente de 65 000 véhicules, voitures, scooters et vélos confondus.

Free2Move fait tout pour séduire

Depuis quelques jours, ce sont quelque 600 véhicules qui sont stationnés dans les rues des huit arrondissements de Washington DC. Les utilisateurs y ont accès 24h/24 7j/7 via l'application d'autopartage Free2Move. Pour pouvoir en profiter, il faut être titulaire d'un permis de conduire en cours de validité et payer les frais de souscription au service, soit 10 dollars (aux alentours de 9 euros) pour réserver une voiture et effectuer un trajet d'un point A à un point B, que ce soit pour une course de quelques minutes, une location ou une virée de plusieurs jours.

À l'instar de la version européenne, l'application Free2Move Carsharing fournit toutes les informations utiles qui permettent de localiser le véhicule le plus proche de sa position. On peut réserver, payer la location et bien sûr déverrouiller/verrouiller via l'appli. Elle se charge aussi de calculer automatiquement la formule la plus avantageuse pour le conducteur. Ainsi, il n'y a pas de frais de déplacement ou d'assurance ni de pénalités de retard. L'offre couvre une distance pouvant atteindre les 800 kilomètres. Les conducteurs âgés de 21 ans ou plus apprécieront, puisque les frais de stationnement, d'assurance et de carburant sont inclus dans le prix.

PSA veut donner vie à ses ambitions de mobilité

PSA, qui ambitionne de devenir le fournisseur préféré de mobilité au monde d'ici 2030, n'entend pas s'arrêter à Washington, comme nous le précise le directeur de l'entité Autopartage du groupe en Amérique du Nord : « Dès que notre service aura trouvé sa place dans l'univers de la capitale, notre expérience nous permettra de proposer notre offre dans d'autres villes. »


4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top