Google voudrait "coller" les piétons à la voiture en cas d'accident


Imaginez un accident où un piéton est percuté par une voiture : la collision dans ce genre d'accident est souvent synonyme de blessures plus ou moins graves selon de multiples paramètres - angle de la collision, vitesse du véhicule... - mais la situation peut devenir encore plus dramatique si le piéton est ensuite projeté plus loin sur la route, voire sur d'autres véhicules. C'est ce qu'un récent brevet déposé par Google cherche à éviter.

L'entreprise imagine en effet une nouvelle technologie qui rendrait « collante » la surface du capot d'une voiture. L'objectif est simple : en cas de collision avec une personne, cette dernière resterait donc collée sur le capot, et ne serait pas projetée. « Idéalement, le revêtement adhésif situé sur la partie avant du véhicule devrait pouvoir être activé au contact, et adhérer au piéton presque instantanément » explique le brevet, accordé le 17 mai aux Etats-Unis.

« Cette action instantanée ou quasi-instantanée pourrait aider à limiter les mouvements du piéton, qui peut être projeté à l'avant du véhicule, jusqu'à ce que le conducteur - ou le véhicule lui-même, dans le cas d'une voiture autonome - réagisse à l'accident » ajoute le document.

0258000008448074-photo-google-brevet-voiture.jpg

Comme l'indique l'illustration ci-dessus et comme l'explicite Google dans son brevet, cette technologie est en réflexion avant tout pour les véhicules autonomes, mais rien n'empêcherait de l'appliquer à d'autres voitures. Ce n'est pas la première fois que Google réfléchit à une façon d'atténuer les impacts d'accidents avec ses voitures : l'entreprise a notamment déjà déposé un brevet pour des airbags extérieurs, situés sur les pare-chocs. Là encore, l'idée serait de protéger les piétons.

Les véhicules autonomes de Google continuent de sillonner les routes aux Etats-Unis et aucun accident grave les impliquant n'est à signaler. Néanmoins, la sécurité est l'un des éléments qui préoccupe le plus l'entreprise, pour une raison logique : une telle technologie, qui en est encore à ses balbutiements, doit convaincre le grand public de sa fiabilité et des dangers limités en cas de souci. C'est clairement pour cette raison que Google explore de nombreuses pistes visant à sécuriser ses voitures, même si, comme d'habitude, on ne sait pas si la technologie présentée dans le brevet sera appliquée à l'avenir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

The Division : Ubisoft annonce un opus free-to-play et un épisode mobile
Lastpass : que vaut cette solution de gestion de mots de passe automatique ?
Compteurs Linky : la CNIL met fin à la mise en demeure qui visait l'entreprise Engie
Metro Exodus : la mise à niveau PS5 / Xbox Series X|S arrive le 18 juin
Google Docs et Slides s’ouvrent à votre bibliothèque Adobe Creative Cloud
Les meilleures applications pour faire de votre iPad un ordinateur
Comment protéger un dossier par mot de passe sous Windows et macOS ?
Galaxy Tab A7 : Où acheter la tablette tactile de Samsung au meilleur prix ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft
Haut de page