Google voudrait "coller" les piétons à la voiture en cas d'accident

20 mai 2016 à 11h04
0

Imaginez un accident où un piéton est percuté par une voiture : la collision dans ce genre d'accident est souvent synonyme de blessures plus ou moins graves selon de multiples paramètres - angle de la collision, vitesse du véhicule... - mais la situation peut devenir encore plus dramatique si le piéton est ensuite projeté plus loin sur la route, voire sur d'autres véhicules. C'est ce qu'un récent brevet déposé par Google cherche à éviter.

L'entreprise imagine en effet une nouvelle technologie qui rendrait « collante » la surface du capot d'une voiture. L'objectif est simple : en cas de collision avec une personne, cette dernière resterait donc collée sur le capot, et ne serait pas projetée. « Idéalement, le revêtement adhésif situé sur la partie avant du véhicule devrait pouvoir être activé au contact, et adhérer au piéton presque instantanément » explique le brevet, accordé le 17 mai aux Etats-Unis.

« Cette action instantanée ou quasi-instantanée pourrait aider à limiter les mouvements du piéton, qui peut être projeté à l'avant du véhicule, jusqu'à ce que le conducteur - ou le véhicule lui-même, dans le cas d'une voiture autonome - réagisse à l'accident » ajoute le document.

0258000008448074-photo-google-brevet-voiture.jpg

Comme l'indique l'illustration ci-dessus et comme l'explicite Google dans son brevet, cette technologie est en réflexion avant tout pour les véhicules autonomes, mais rien n'empêcherait de l'appliquer à d'autres voitures. Ce n'est pas la première fois que Google réfléchit à une façon d'atténuer les impacts d'accidents avec ses voitures : l'entreprise a notamment déjà déposé un brevet pour des airbags extérieurs, situés sur les pare-chocs. Là encore, l'idée serait de protéger les piétons.

Les véhicules autonomes de Google continuent de sillonner les routes aux Etats-Unis et aucun accident grave les impliquant n'est à signaler. Néanmoins, la sécurité est l'un des éléments qui préoccupe le plus l'entreprise, pour une raison logique : une telle technologie, qui en est encore à ses balbutiements, doit convaincre le grand public de sa fiabilité et des dangers limités en cas de souci. C'est clairement pour cette raison que Google explore de nombreuses pistes visant à sécuriser ses voitures, même si, comme d'habitude, on ne sait pas si la technologie présentée dans le brevet sera appliquée à l'avenir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top