La voiture sans conducteur de Google pourrait disposer d'airbags à l'extérieur

25 mars 2015 à 11h26
0
La voiture sans conducteur de Google pourrait s'enrichir d'une nouveauté destinée à protéger non pas les passagers du véhicule, mais les piétons aux environs : un système d'airbags extérieurs.

Les airbags intégrés à l'intérieur d'une voiture sont aujourd'hui de série au sein de la très grande majorité des véhicules proposés sur le marché. Néanmoins, les airbags extérieurs restent, eux, inédits. Google souhaite vraisemblablement remédier à la situation : l'entreprise a déposé un brevet qui décrit un pare-chocs bardé de « sacs d'air » capables de se gonfler automatiquement et très rapidement dans certaines situations, à l'image d'un airbag destiné à protéger les passagers du véhicule.

Une protection pour les piétons

Fixés à l'avant du véhicule, ces airbags extérieurs seraient principalement destinés à protéger les piétons qui pourraient se faire percuter par le véhicule au niveau des jambes. Le brevet est d'ailleurs intitulé « Système de protection des jambes des piétons lors d'un impact avec un véhicule », ce qui résume parfaitement la mécanique décrite au sein du document.

07970493-photo-google-airbags.jpg

Le brevet implique bien, en outre, une voiture dotée d'un équipement de détection située sur le toit. On revient donc au système autonome conçu par Google pour sa voiture sans conducteur : la technologie en place serait en mesure de prévenir un accident avec un autre véhicule ou un impact imminent avec un piéton, ce qui lui permettrait de déployer immédiatement les airbags extérieurs.

Les airbags seraient différents de ceux que l'on trouve dans les automobiles, et seraient, ici, constitués d'un « matériau viscoélastique » capable d'absorber les chocs, pour limiter les risques de voir le piéton « rebondir » suite à l'impact.

07970495-photo-google-airbags.jpg

Rassurer les sceptiques

Les prototypes de voitures autonomes de Google circulent en Californie depuis plusieurs années, et aucun incident important n'a été relevé jusque-là. Cependant, cela n'empêche pas de nombreux observateurs de s'inquiéter concernant les risques liés à ce genre de véhicule.

Il n'est donc pas étonnant que l'entreprise cherche à renforcer au maximum la sécurité de ses voitures autonomes : de telles innovations pourraient, par ailleurs, trouver un intérêt au-delà des seuls véhicules sans conducteur.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top