Google se rapproche de partenaires pour produire sa voiture autonome

15 janvier 2015 à 17h05
0
Google teste sa voiture autonome depuis plusieurs années déjà et le géant californien a désormais amorcé des discussions avec les constructeurs automobiles de Detroit.

En 2020, les voitures autonomes seront en circulation selon Google. La société dévoilait ses projets en octobre 2010 et a travaillé avec plusieurs acteurs de l'industrie afin de mener à bien une série de tests, d'abord sur des routes désertes puis, plus récemment, en ville.

0226000007857827-photo-google-voiture-autonome.jpg


Dans l'une de ses dernières dépêches, Reuters rapporte les propos de Chris Urmson, responsable du projet, qui affirme : « Nous serions négligents de ne pas approcher... les plus gros constructeurs de voitures ». Il fait notamment mention de General Motors, Ford, Toyota, Daimler et Volkswagen. Bien que la société Google n'ait pas encore décidé si elle construira son propre véhicule autonome, M. Urmson estime qu'il serait arrogant de penser pouvoir faire mieux que les spécialistes en la matière.

En début de semaine, Jon Lauckner, le directeur technologique de General Motor a affirmé être partant pour travailler avec Google. Verrons-nous des véhicules autonome en 2020 ? Rien est moins sûr et le principal frein pourrait se trouver du côté des dispositions légales dans chaque pays. Google travaille déjà très étroitement avec la NHTSA, l'agence américaine chargée de la sécurité routière. « La pire chose que l'on pourrait faire serait de les surprendre », déclare ainsi Urmson.

Le géant californien est actuellement entrain de perfectionner son système de navigation ainsi que les composants actuellement fournis par Continental AG, Robert Bosch, ZF, LG Electronics ainsi que Nvidia pour le processeur. Prochainement, la société produira de nouveaux prototypes sans frein, ni accélérateur ou volant.

0226000005625680-photo-continental.jpg


Côté technologique, chez Continental, l'on estime qu'en 2020 les voitures permettront au chauffeur d'ôter les yeux de la route pour rédiger un SMS par exemple, mais ce dernier devra toujours être en mesure de reprendre le volant. Le pilotage automatique n'est pas attendu avant 2025. Toutefois, dès l'année prochaine la société entend proposer des systèmes partiellement automatisés pour assister le conducteur dans certaines situations, sur autoroute ou à faible vitesse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top