Insolite : HitchBot, un robot auto-stoppeur qui fait le tour du Canada

07 août 2014 à 15h44
0
L'Université Ryerson de Toronto a donné le coup d'envoi, fin juillet, d'une étonnante expérience visant à faire traverser le Canada à un petit robot auto-stoppeur. Comment réagiriez-vous face à HitchBot ?

00C8000007547189-photo-hitchbot.jpg
Avec son look étrange - ses bras et ses jambes sont conçus à base de frites en mousse qu'on trouve généralement dans les piscines - le HitchBot ne passe pas inaperçu. Et c'est tant mieux, car ce robot, créé par deux étudiants de l'Université Ryerson de Toronto, est destiné à faire de l'auto-stop. Mieux vaut donc qu'il attire les automobilistes avec son pouce levé.

HitchBot n'est pas aussi technologiquement évolué que les nombreux humanoïdes développés par les grandes entreprises de robotique : il est cependant capable de parler et d'afficher des messages et expressions sur les écrans de sa tête. De quoi interpeller les personnes qui s'arrêtent sur les bords de routes, et dont certaines n'hésitent pas à le faire monter dans leur voiture, sans oublier de lui passer une ceinture de sécurité. Parti d'Halifax le 27 juillet dernier, HitchBot doit rallier Victoria pour arriver au bout de son voyage, soit environ 6000 kilomètres.



L'objectif de ses créateurs est surtout de connaître la réaction des gens qui accompagnent HitchBot dans son périple : « Nous sommes généralement intéressés de savoir si nous pouvons faire confiance aux robots » explique Frauke Zeller, qui a participé à la conception d'HitchBot. La question est aussi de savoir « si les robots peuvent faire confiance aux humains » : en somme, il s'agit d'une expérience centrée sur la relation entre l'homme et la machine. « Une fois son voyage terminé, nous analyserons ses interactions, les sentiments des individus à son encontre, les avis. Notre objectif est d'alimenter la discussion dans la société à propos de notre relation avec la technologie et les robots, ainsi que les notions de sécurité et de confiance. »

Une saga sur le Web

Depuis son départ, HitchBot fait parler de lui sur la Toile : un compte Twitter lui est d'ailleurs dédié. Le robot peut poster lui-même des photos sur les réseaux sociaux, mais les personnes qui le croisent tout le long de son voyage peuvent également contribuer à étoffer son album en envoyant leurs propres clichés.




Médias et internautes suivent le parcours du robot au gré des publications et témoignages publiés sur les réseaux sociaux. Le National Post fait partie des sites qui publient des mises à jour fréquentes sur le voyage d'HitchBot, cartes à l'appui. On y apprend notamment que le robot a participé au festival Pow-Wow, organisé chaque année dans l'Ontario dans la réserve indienne de Wikwemikong.




En cette période estivale, l'aventure vécue par HitchBot intrigue et captive les internautes à travers le monde, tandis que les Canadiens n'hésitent pas à s'interroger, sur Facebook et Twitter, sur sa localisation, espérant le croiser sur leur route. Cet auto-stoppeur pas comme les autres ne devrait avoir aucun mal à arriver à destination !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top