Les voitures électriques sont encore trop sujettes aux dysfonctionnements, d'après une étude

29 mars 2022 à 13h43
14
Voiture électrique
© Shutterstock

Dans son rapport annuel portant sur les dysfonctionnements des véhicules en Grande-Bretagne, Which? ne fait pas la part belle aux voitures électriques , et ce sont les logiciels qui posent le plus problème.

Pourtant, si les Tesla sont pointées du doigt, le Kia e-Niro est, par exemple, désigné comme le SUV le plus fiable, tous types de motorisation confondus.

Près d'un quart des voitures électriques possédées par les sondés sont des Tesla

Les résultats d'une enquête de grande ampleur viennent d'être publiés, et cela ne va pas motiver les sceptiques à l'égard des véhicules électriques à changer d'avis. Which? a interrogé 48 034 Britanniques possédant au total 56 853 véhicules sur la fiabilité de leur moyen de locomotion en 2021. Et au palmarès des pannes les plus fréquentes comme des jours d'arrêts consécutifs, les voitures électriques trônent en tête.

Celles-ci cumulent 31,4 % des pannes subies par les sondés au cours des 12 derniers mois, devant les véhicules diesel avec 29,1 %, et les hybrides rechargeables qui comptent pour 27,5 %. Les véhicules essence, avec seulement 18,1 % des pannes, sont loin derrière. Plus encore, les voitures électriques sont celles qui restent immobilisées le plus longtemps du fait d'une panne, avec une moyenne de 5,1 jours, devant les hybrides rechargeables et les « full » hybrides, avec respectivement 4,2 et 3,9 jours sur le flanc. Les essences, avec seulement 3 jours de panne en moyenne, sont celles qui retrouvent le plus vite les routes.

Enfin, les voitures électriques sont celles qui connaissent le plus de problèmes au démarrage, constatés au moins une fois dans l'année par 8,1 % des sondés, devant les modèles diesel avec 6,9 %, et les full hybrides, comptant pour 5,6 % des répondants. Mais curieusement, ce ne sont pas les moteurs ou encore les batteries qui causent tant de tort aux véhicules électriques.

Près d'un quart des voitures électriques possédées par les sondés sont des Tesla

En effet, 23 % des répondants qui possèdent un véhicule électrique disposent d'une Tesla, tous modèles confondus. Et il faut dire, comme le constate l'expert auto Adrian Porter en charge de l'enquête, que la firme n'est pas réputée pour sa fiabilité en termes de logiciel, que ce soit au niveau des écrans ou même de la ceinture de sécurité . Car, au-delà de Tesla, c'est bien le logiciel interne qui cause le plus de pannes sur les véhicules électriques. On trouve d'ailleurs une continuité dans les chiffres entre les véhicules âgés de zéro à quatre ans, et ceux âgés de quatre à neuf ans.

Heureusement, le Kia e-Niro redore le blason des modèles électriques. Le constructeur sud-coréen est parvenu à mettre sur roue, selon l'enquête, le SUV le plus fiable du marché, toutes motorisations confondues. En effet, seulement 1 % des sondés déclare avoir connu un problème de démarrage avec son e-Niro en 2021, et 6,2 % ont signalé un défaut au cours des douze derniers mois. Toujours selon Which?, 11,1 % des Britanniques interrogés possèdent un véhicule électrique Kia, ce qui place la firme en troisième position, derrière Nissan (14,5 %).

Malgré le développement rapide des technologies, l’autonomie est toujours l’une des pierres angulaires pour les acheteurs de voitures électriques, qui redoutent la panne sèche. Pour rassurer les automobilistes, les constructeurs en font un argument de communication de poids. Et certaines valeurs crèvent le plafond. Voici notre classement.
Lire la suite

Source : Which?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
11
Bretwa
« Près d’un quart des voitures électriques possédées par les sondés sont des Tesla » X2
sigzegv
voila… mais comme indiqué, c’est d’apres « d’après une étude », qui ne représente meme pas le marché francais, et de ce fait qui ne mentionne pas de voiture francaises, qui ont potentielement une fiabilité différente.<br /> Donc rien qui ne permette de tirer des conclusions sur rien tant qu’il n’y aura pas plus d’études …
toast
Faut voir aussi la gravité des problèmes logiciels remontés dans les 31,4%.<br /> Perso, ma dernière « panne », c’est quand Spotify n’affichait plus les couvertures des titres joués…<br /> Ça c’est plus intéressant déjà : « Enfin, les voitures électriques sont celles qui connaissent le plus de problèmes au démarrage, constatés au moins une fois dans l’année par 8,1 % des sondés, devant les modèles diesel avec 6,9 %, et les full hybrides, comptant pour 5,6 % des répondants. »
DakJim
néologisme : « t’arrives pas à démarrer ta voiture ? T’as rebooté ? T’as téléchargé la dernière mise à jour ? »<br /> Espérons que ce type de néologisme n’arrivera pas à 130 km/h sur l’autoroute.
vidarusny
vu le nombre de sondé je pense que l’étude est intéressante… En tout cas plus que certains sondage français avec 1000 sondés…
vidarusny
Alors sur la gravité je ne sais pas. Mais l’explication est clair et n’enfonce pas les voitures électrique…<br /> Puisque les tesla sont fortement représenter, et que l’article semble dénoncer un manque de rigueur niveau logiciel de leur côté…<br /> Quoiqu’il en soit le type de problème est connu : « c’est bien le logiciel interne qui cause le plus de pannes sur les véhicules électriques ». Ca me semble qd même moins grave qu’un problème de turbo, joint de culasse, courroie de distribution…
toast
Je n’ai jamais dit qu’il enfonçait les VE. Je trouve, au contraire, ces informations intéressantes mais manquent de détail pour avoir un avis objectif.<br /> Un problème de logiciel interne ne veut rien dire en soi. Quand ce logiciel interne, à cause d’un bug t’empêche de recharger et te cloue à une station et quand ce même logiciel interne empêche d’ouvrir la fenêtre arrière droite, les conséquences ne sont pas exactement les mêmes.<br /> Et comme c’est un sondage, le mec qui perd l’affichage des pochettes Spotify va sûrement cocher la case « J’ai eu un problème avec le logiciel interne », le taux de panne n’est pas très parlant.<br /> C’est pour ça que je notais ensuite que c’était plus intéressant d’avoir des infos sur les voitures qui restent immobilisées par une panne. C’est plus parlant et plus clair pour les sondés.
vidarusny
Certes mais juger de la qualité d’une étude en lisant un résumé Français sur un résumé d’une étude anglaise …
toast
Non, j’ai été lire l’article en anglais, merci…qui dit d’ailleurs que c’est le résultat de leur sondage, pas une étude. Donc bon…
Kratof_Muller
Les voitures Wish et une étude McKinsey, j’ai bon ?
EnLighter
Intéressant.<br /> Moi qui espérait que l’électrique rebatterait certaines cartes sur la fiabilité des véhicules, je constate qu’il n’en est peut être rien. Il faudra voir si cela se confirme dans les palmarès annuels des taux de pannes.
Blackalf
En même temps ça n’a rien de bien étonnant, puisqu’une part non négligeables des pannes des VT concernent l’électronique, et il y en a aussi pas mal dans les VE.
sources
Il faut séparer fiabilité de la partie mécanique des véhicule et fiabilité de la partie électronique. C’est d’ailleurs souvent là que le bas blesse, peu importe le modèle. A partir du moment ou une voiture est bien entretenue et qu’elle n’est pas faite en carton, elle est relativement épargnée. Par contre, quand l’électronique lâche, ça pardonne pas. Et il faut rajouter à ça la partie informatique. Dans mon cas, jamais un seul problème avec ma Leaf sur 70000 km. Par contre, l’ordinateur de bord est une vraie merde. Si je fournissais des pc avec autant de bug, mes clients me les rapporteraient par wagons. Et je ne parle pas de l’assistant à la conduite qui décide de piler par ce qu’il n’est pas capable d’estimer correctement les distances avec les autres véhicules/usagers.
Laurent_Marandet
L’étude des centres de contrôle allemands (Tüv) parue récemment est bien plus intéressante. On y apprend que la voiture électrique la plus fiable est la Smart ED et la pire la Tesla Model 3 (problèmes de suspension arrière assez graves).<br /> Je peux confirmer personnellement, ayant trois véhicules électriques simultanément, qu’il y a d’excellentes affaires avec les électriques d’occasion, qui décotent énormément à cause de la peur des acheteurs pour le vieillissement de la batterie.<br /> Sur les SMART ED des années 2014-2016, la batterie est en location à 65 euros par mois, en kilométrage illimité. De plus, on trouve ces voitures dans des concessions Mercédès qui offrent une garantie de 2 ans sur les occasions. je n’ai eu à déplorer qu’une réparation de dalle tactile du GPS (prise en garantie) qui était décalée: on tapait un « A » sur le répertoire téléphonique et cela donnait un « Z » ! A 65000 km sur chacune des deux SMART, juste des remplacements de pneus, car les accélérations puissantes usent les pneus, mais cela reste correct (30 000 km à l’arrière).<br /> Recharger chez soi, ne plus aller voir une station-service ni un réparateur, cela fait des vacances quand on a connu les frais ruineux d’utilisation de deux Volvo S80 et V70 diesel où en dehors du moteur, embrayage, boite, amortisseurs, carrosserie, qui sont increvables, tout le reste tombe en panne à partir de 200 000 km, contrairement à la réputation usurpée de la marque (silents-blocs à remplacer tous les 120 000km, compteur de vitesse en panne, sièges électriques, climatisation, gps, radio-hifi dont les soudures sèchent, alternateur, servo-frein, pompe à carburant).<br /> L’autre bonne affaire du moment en électrique, pour ceux qui, comme moi, font le contraire de tout le monde, c’est la Mercedes Classe B 250 electric drive. Ce modèle totalement inconnu et relativement rare, date de l’époque des accords Daimler - Tesla entre 2015 et 1017. La batterie et le moteur sont d’origine Tesla, tout le reste Mercédès.<br /> Comme l’autonomie WLTP est de 220 km et, en réel sur autoroute 120 km en hiver, ce véhicule a fait un bide commercial lors de sa sortie au prix de 46 000 euros pour le modèle avec toutes les options possibles. On peut maintenant s’en offrir une pour 17 000 euros, première-main, 30 000 km, garantie 2 ans, batterie garantie 8 ans.<br /> Lorsque l’on fait entre 40km et 90 km pour aller travailler et que à accès à une borne publique de recharge triphasée 11Kw, la batterie est chargée en 3h (contre 10h sur prise domestique), cette voiture est un régal de douceur et de tenue de route avec ses 180 Ch DIN (136 Ch en mode éco). La finition est luxueuse pour une voiture de ce segement, rien à voir avec la Zoe.<br /> J’en vois m’objecter que l’on ne peut pas partir en vacances avec. C’est exact, et c’est pour cela qu’il faut conserver une vieille classe E, qui ne s’encrassera plus à faire de petits trajets à froid et qui, de fait, durera des centaines de milliers de kilomètres en ne faisant plus que de l’autoroute, le moteur étant à bonne température et à régime constant.<br /> Ca fait beaucoup de voitures pour une famille, mais en faisant plus de 60 000 km par an, cela fait sens.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Harley-Davidson a vendu toutes ses motos LiveWire Del Mar S2 Launch Edition en un temps record (spoiler : ça se compte en minutes)
Volkswagen Aero B : la future rivale de la Tesla Model 3 se prépare pour son lancement en 2023
Seuls deux constructeurs automobiles sont en phase avec les objectifs climatiques, découvrez lesquels
Encore une hausse de prix pour la Tesla Model 3, quand cela va-t-il s'arrêter ?
Cet aventurier va parcourir 27 000 km du pôle Nord au pôle Sud en voiture électrique
L’avènement des voitures électriques pourrait renforcer le risque de pénurie de semi-conducteurs
Votre catalogue Apple Music est désormais accessible sur votre appli Waze
Un roadster électrique en approche chez Alfa Romeo !
Vision AMG : un concept de supersportive 100 % électrique signé Mercedes
Tesla veut casser l'ennui pendant la recharge en projetant des films courts à ses clients
Haut de page