Tesla rappelle 817 000 véhicules à cause d'un problème avec les ceintures de sécurité

Alexandre Schmid
Publié le 04 février 2022 à 16h55
© canadianPhotographer56 / Shutterstock.com
© canadianPhotographer56 / Shutterstock.com

Après les voitures autonomes qui ne s'arrêtent pas aux panneaux stop, le système de sécurité qui ne réagit pas quand la ceinture n'est pas attachée. Tesla a encore du pain sur la planche pour corriger les défauts sur ses véhicules.

Tesla est contraint de rappeler 817 000 véhicules aux États-Unis. Sont concernées des Model 3 commercialisées entre 2017 et 2022, des Model Y vendues entre 2020 et 2022, ainsi que des Model S et Model X de 2021 et 2022.

L'alarme ne se déclenche pas

Le souci concerne la ceinture de sécurité. Un système de carillon est censé sonner lorsque la voiture démarre et qu'un passager n'a pas encore attaché sa ceinture. Un défaut provoque le malfonctionnement de cette fonctionnalité dans certaines situations. Or, la législation américaine a rendu obligatoire ce type de système dans les véhicules.

C'est un institut de test et de certification automobile en Corée du Sud qui a détecté le problème, le 6 janvier dernier. Tesla, qui est très observé par l'agence de sécurité routière des États-Unis, a alors lancé une enquête interne, qui a conclu à un rappel le 25 janvier.

Notez qu'un « rappel » ne signifie pas forcément que les véhicules doivent retourner à l'usine ou faire un tour en atelier, ce terme est aussi utilisé pour indiquer que les clients doivent être informés du défaut constaté afin qu'ils adaptent leur comportement, voire arrêtent d'utiliser le produit, le temps qu'une solution soit trouvée.

Une mise à jour logicielle est prévue

Dans ce cas, Tesla va pouvoir réparer le problème en déployant une mise à jour logicielle over-the-air (OTA), donc à distance. Celle-ci est prévue pour le début de ce mois de février, sans plus de précision pour le moment.

Le constructeur automobile enchaîne les déconvenues en ce moment puisqu'il a dû rappeler 54 000 véhicules à cause d'une fonctionnalité du pack de conduite autonome Full Self Driving. Appelée rolling stop, elle permet de passer un panneau stop sans s'arrêter dans certaines conditions, ce qui n'a pas été du goût des autorités américaines. Là encore, une mise à jour doit suspendre cette option.

Source : CNBC

Alexandre Schmid
Par Alexandre Schmid

Gamer et tech enthusiast, j’ai fait de mes passions mon métier. Diplômé d’un Master en RNG sur Hearthstone. Rigole aux blagues d’Alexa.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
MisterDams

Insupportable ce capteur dans la Model S, il se déclenche pour le siège du milieu quand tu t’appuies dessus avec la main alors que t’es attaché sur une place latérale…

malak

Pfff… quelle idée d’avoir une Tesla aussi ^^

Il détecte aussi un manteau, un bagage ou il différencie les poids « morts » ?

SPH

Il faudrait qu’il se déclenche au dessus de 20 (20?) kilos ! :smirk:

spip74

C’est quoi ce titre racoleur ? A quand un « Microsoft rappelle 1 milliard d’ordinateurs » avant la diffusion d’un patch.
Si ce n’est pas un problème matériel ce n’est pas un rappel.

ABC

En tout cas, ce type de commentaire aigri ressemble beaucoup à ceux qui pullulent actuellement sur les réseaux où certains ne font que se défouler gratuitement. Trop facile…

Surtout que l’article explique très bien de quoi il en retourne.

Et Clubic est un site de haute tenue pour ceux qui souhaitent entretenir une veille technologique. J’apprends énormément de choses. Bravo au rédacteur et à l’équipe !

TAURUS31

On voit de suite la réaction des fanboys…Une mise a jour peut très bien être considéré comme l’équivalent d’un rappel matériel !=
Surtout quand on voit la proportion et l’importance que prennent les algorythmes dans la conception des voitures actuels et encore plus dans une Tesla,dont c’est l’argument commercial principal.
Leur défaillance peut être aussi dangereuse que celle d’une pièce mécanique sinon plus.

tfpsly

La NHTSA impose bien à Tesla un rappel. Tesla peut le faire comme ils le désirent, à distance si pb purement soft, ou par un rappel « physique » si matos, ou si certaines voitures n’ont pu être màj (sous-sol, loin d’un réseau pendant les confinements…).
L’ordre de rappel en question : NHTSA.gov - Part 573 Safety Recall Report

Cleindori

Tesla a longtemps été le seul, et est le premier, à faire des mises à jour et des correctifs à distance.
Logiciels, évidemment, hein.

Donc ce terme de « rappel » est adapté à 99,3% de l’industrie automobile qui fait bien des rappels physiques pour corriger physiquement des problèmes ou même implémenter physiquement en concession des mises à jour.

Ce terme de rappel, sous-entendant un retour au garage physiquement, est donc tout à fait malvenu et même faux quand il s’agit de Tesla.

Mais pour ça, il faut savoir de quoi on parle, ne pas chercher le clickbait et évidemment, quand on se fait corriger, avoir l’intelligence et l’humilité de le reconnaitre, rédacteur comme commentateurs… :wink:

MattS32

Et sinon, en tant que commentateur, ça serait bien aussi de lire intégralement les articles avant de commenter, plutôt que de ne lire que le titre.

Parce que l’article précise bien qu’un « rappel » ne signifie pas nécessairement un retour à l’atelier… Mais c’est le terme désignant officiellement et légalement ce type d’opération, même si ça ne nécessite aucune intervention physique.

Yorgmald

Sans pinailler sur le terme, ce que je retiens c’est est ce qu’une maj est vraiment suffisante ? Mais surtout, depuis quelque temps, il y a beaucoup de raté chez Tesla et on dirait qu’il y a une course à la livraison sans contrôle qualité correcte.
C’est le point inquiétant de l’affaire.