Pour la première fois, des scientifiques découvrent du dioxygène en dehors de notre galaxie

25 février 2020 à 16h08
0
Galaxie

En observant la galaxie Markarian 231, des astronomes chinois ont repéré des signes d'oxygène moléculaire, élément indispensable à la vie sur Terre. Une grande première en dehors de la Voie Lactée, qui ne suffirait toutefois pas à rendre cet endroit de l'espace habitable.

L'oxygène constitue l'un des éléments les plus abondants de l'Univers, derrière l'hydrogène et l'hélium. Et sous sa forme moléculaire (dioxygène), il est tout simplement indispensable pour la respiration des humains, et plus généralement de tous les êtres vivants. Enfin, presque tous.

De l'oxygène moléculaire en grande quantité

Cependant, jusqu'à présent, il n'avait été observé qu'à quelques endroits de notre galaxie. Mais des scientifiques de l'Observatoire astronomique de Shanghai sont parvenus à en détecter beaucoup plus loin dans l'espace, au sein de la galaxie Markarian 231, découverte en 1969.

Pour cela, ils ont étudié le rayonnement issu de cette partie de l'Univers, au moyen de radiotélescopes, des dispositifs utilisés pour capter les ondes radioélectriques émises par les astres. Et dans le spectre observé, ils ont distingué des radiations présentant une longueur d'onde caractéristique du dioxygène.

C'est donc la première fois que cet élément est repéré au-delà de la Voie Lactée. Mieux que cela : Markarian 231 contiendrait une quantité inédite d'oxygène moléculaire pour une région située en dehors de notre système solaire.

Une galaxie lointaine, très lointaine

Mais ne préparez pas vos valises tout de suite. En effet, Markarian 231 est distante de quelque 581 millions d'années-lumière de la Terre... Même en partant tôt, vous n'êtes donc pas près d'arriver à destination.

Et quand bien même vous parviendriez à effectuer le voyage, l'atmosphère présente sur place ne vous permettrait pas de profiter du dioxygène. Car certains gaz nécessaires à la respiration, présents sur Terre, ne se retrouvent pas dans la galaxie en question.

Néanmoins, les auteurs de l'étude affirment que leur découverte va permettre de mieux comprendre la façon dont l'oxygène se comporte dans diverses conditions rencontrées dans l'espace. Et peut-être de détecter l'élément dans d'autres régions de l'Univers, plus accessibles et plus accueillantes.

Source : The Independent
Modifié le 25/02/2020 à 16h08
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top