La Chine et l'Argentine relancent leur plan commun de conquête spatiale

11 août 2020 à 19h20
7
Tianwen-1 atterrisseur rover Chine Mars © CNSA

L'Argentine a profité de la nomination d'un nouveau gouvernement pour relancer ses plans communs de conquête spatiale avec la Chine, alors que les deux nations avaient déjà collaboré à ce sujet, plus tôt dans la décennie.

Les deux pays travailleront sur des projets d'exploration pacifique de l'espace et développeront plusieurs instruments et infrastructures visant à lancer des futures missions.

Une station spatiale en Patagonie

L'accord liant l'Argentine à la Chine a été publié dans le journal officiel du pays d'Amérique du Sud vendredi dernier, mais est effectif depuis le 24 juillet, et le ministre des Affaires Étrangères a confirmé que la collaboration était déjà en action. Celle-ci doit impérativement être pacifiste, selon les termes validés, et inclura la création de navettes, d'instruments pour l'exploration spatiale, ainsi que d'infrastructures sur Terre pour lancer et contrôler les missions d'exploration.

Les deux pays échangeront des données et les résultats de leurs recherches communes, et créeront un comité mené par des officiels chinois et argentins. Les agences spatiales des deux pays, respectivement nommées CNSA et CONAE, collaboreront ensemble, et la première décision prise a été d'autoriser la Chine à utiliser un espace pour construire la station spatiale sino-argentine en Patagonie, dans la Province de Neuquén.

Deux nations déjà unies par le passé

L'endroit désigné pour l'établissement de ces infrastructures n'est toutefois pas un cadeau récent de la part de l'Argentine, puisque la parcelle de terrain en question avait été cédée à la Chine en 2012, pour une durée de 50 ans. Ce premier accord signé il y a huit ans avait été suivi d'un second contrat en 2015, mais lorsque le gouvernement de Cristina Fernandez de Kirchner a été remplacé, l'administration du Président Mauricio Macri avait coupé les liens avec la Chine.

Celui-ci voulait en effet soigner ses relations avec les États-Unis et s'était éloigné de l'Empire du Milieu, mais Fernandez de Kirchner est désormais de retour à la tête du pays dans le rôle de vice-présidente, et elle a tenu à relancer les accords avec la Chine, dont celui sur l'exploration spatiale. Un autre, concernant des échanges financiers, a également été renouvelé, mais le ministère des Affaires Étrangères a assuré qu'il n'y avait aucun lien entre ces deux annonces distinctes.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Labarthe
Donc l’Argentine copierait son rival brésilien, puissance majeure du Sud (dont toutes les tentatives pour créer des infrastructures spatiales ont échoué), qualifiée par de Gaulle de pays d’avenir, et appelé à le rester !
Element_n90
Vu l’état dans lequel ils sont, ils n’ont vraiment que ça à foutre de viser l’espace ??
Ipoire
Effectivement, leur économie est proche du Venezuela, avec un salaire d’ingénieur a 400e par mois, on ce demande ou ils vont trouver cet argent pour développer un vaisseau spacial! A part un investissement agrissif chinois contre une base ou un terrain permanent peut etre… Ils vont se faire plumer.
RM59
Que savent tous ces dirigeants des pays même en voie de développement que nous ne savons pas pour précipiter ainsi leur conquête spatiale qui coûte pourtant extrêmement cher ?
chrisr_gis_1_1
La mission des dirigeants devraient être avant tout le bonheur des citoyens. L’argentine va participer a envoyer un homme sur la lune et enverra elle même des centaines de milliers de pauvres « Ad patres ». Quelle belle conquête.
ebottlaender
Il y a visiblement quelques informations qui se sont perdues en traduction successives. Il y a bien accord entre la CNSA et la CONAE mais ça concerne le partage de données spatiales et surtout l’utilisation d’une parcelle pour que la Chine y construise une grande antenne, c’est à dire une station de suivi pour ses missions au long cours.<br /> Il n’est pas question de navettes ou de stations spatiales communes, mais d’échanges de données en retour de l’installation des chinois qui vont lourdement investir sur place.
Skoleras
Mais c’est pas l’Argentine qui vit une grave crise économique depuis 2008, avec une inflation de 40% par an et où le taux de pauvreté atteint 30% ? Et leurs dirigeants politiques veulent lancer un programme spatial ? La belle blague…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

The Last of Us Part II : la mort permanente et d'autres nouveautés arrivent
L'électricité sans fil ne serait bientôt plus un mythe
Halo Infinite finalement repoussé à 2021
Xbox Series X : la console sortira en novembre
Tesla veut devenir un fournisseur d'électricité en Europe
Le fondateur d'Arkane Studio revient sur son départ du studio et les ambitions de son prochain jeu
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Disney abandonne définitivement le nom
Belle promo sur l'aspirateur robot iRobot Roomba 975 avec ce code promo
Moins 260€ sur le PC OMEN by HP sous Ryzen 7 et une RTX 2060 Super
Haut de page