Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies "noires"

18 août 2019 à 17h32
18
Observatoire téléscope

À peine découvertes, elles suscitent déjà de nombreuses questions. Les 39 galaxies révélées dans une étude publiée le 8 août 2019 dans Nature ont toutes un point commun : elles sont « noires », c'est-à-dire invisibles aux yeux du télescope spatial Hubble. De par leur nombre et leur âge, ces galaxies remettent en question des a priori sur la formation et l'évolution de l'Univers.

Cette trouvaille aura également montré le besoin d'avoir recours à des télescopes toujours plus performants, l'équipe internationale à l'origine de la découverte ayant eu recours à l'ALMA, le plus puissant au monde.

Les galaxies noires comme chaînon manquant

Si l'on en croit David Elbaz, astronome au laboratoire AIM, les « galaxies détectées constituent probablement la première population de galaxies elliptiques massives formées dans l'Univers jeune » (soit la période entre quelques centaines de millions d'années et deux milliards d'années après le Big Bang). Mais ces galaxies sont trop nombreuses : elles seraient en effet dix fois plus nombreuses que les galaxies observables par le télescope Hubble. En outre, elles donnent à leur tour naissance à jusqu'à 100 fois plus d'étoiles que les galaxies visibles.

C'est ici que cette découverte surprend les experts : en moins d'un milliard d'années, l'Univers serait parvenu à créer des galaxies au moins aussi massives que la nôtre, et en grand nombre. Jusqu'à récemment, l'existence des galaxies noires relevait davantage de l'hypothèse. Désormais, elles pourraient constituer un élément central dans la compréhension de la formation de l'Univers. Cela dit, les modèles actuels ne permettent pas d'expliquer une formation aussi rapide, et dans une telle quantité, de galaxies massives.

Hubble n'aura pas suffi

Au-delà de la découverte des galaxies en elles-mêmes, cette étude aura montré les limites du télescope spatial Hubble. Ci-dessous, l'image présente cinq exemples parmi les 39 galaxies noires découvertes. La première ligne montre l'observation réalisée avec Hubble : les galaxies y sont invisibles, puisque le satellite se cantonne au champ du visible. C'est un autre satellite, appelé Spitzer, qui a mis en évidence des points lumineux (deuxième ligne). Et surtout, c'est le télescope chilien ALMA, le plus puissant au monde, qui aura finalement confirmé la découverte de ces galaxies (troisième ligne).

galaxies noires ALMA
Magazine Nature

Hubble, qui soufflera ses 30 bougies en 2020, a déjà beaucoup aidé à la compréhension de l'Univers. Mais l'observation des galaxies noires aura nécessité le recours à l'ALMA et à l'interférométrie, une technique utilisant plusieurs télescopes pour gagner en précision. Elle aura souligné le besoin pour les scientifiques de ne plus seulement s'intéresser aux domaines du visible et du proche infrarouge. Pour aller plus loin dans la compréhension de l'univers, il faudra désormais s'aventurer dans l'invisible.

Source : CEA
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
18
Vanilla
Ou est ironman quand on a besoin de lui ???
dapoussin
Intéressant, merci pour l’article. Petit précision: ALMA est un radiotélescope, pas un télescope, et, bien qu’installé au Chili, il appartient à l’ESO (Europe), la NRAO (USA) et la NAOJ (Japon).
quiquelaga
C’est Fantomas qui l’a fumé !
utada_hikaru
la-television-capte-mal-comment-y-remedier-750x410.jpg750×410 51.5 KB<br />
Rumpelstiltskin
J’ai jamais compris comment ils arrivaient à donner autant d’indications , d’informations sur des photos pareils ! Pire ils sont même pas sûr qu’il y a de l’eau à certains endroits de notre système solaire …
F6IQA
Peut on imaginer un quelconque lien avec la matière noire manquante?
Badulesia
Ces galaxies sont très éloignées (dans l’espace et le temps) : elles ont un tel redshift que leur lumière est principalement dans le domaine infrarouge lointain, domaine pour lequel le télescope Hubble n’est pas étudié (un peu l’infrarouge proche). Il n’y a donc aucune surprise à ce que Hubble ne soit pas capable de les voir. C’est justement pour cela que les scientifiques ont utilisé ALMA qui peut voir ce domaine.<br /> Le terme de “galaxie noire” n’a aucune signification scientifique : ces objets donnent de la lumière, qui n’est juste pas dans le domaine visible. Cette information a plusieurs jours : vous avez recopié un texte déja lui-même copié et faux, conçu un titre raccoleur, et présenté le tout comme un article. C’est de la désinformation.
Blues_Blanche
Mon radiologue aussi, et pourtant il ne se trompe pas
noar78
Pour ma part , je trouve cet article intéréssant .Merci clubic.<br /> PS: A Badulesia: Clubic n’est pas un site scientifique à proprement parler, alors soyez un peu plus respectueux , ou passez votre chemin.
ZeBigBoss
Il ne faut pas se limiter à nos pauvres yeux qui ne captent qu’une petite partie du spectre électromagnétique. Il y a plein d’instruments qui “voient” dans l’infrarouge ou d’autres fréquences radio.
TAURUS31
Je rejoins le commentaire précédent… Tu as des sites spécialisés pour ce type d’info si seront sûrement assoiffer ton ego.<br /> On a bien compris que tu étais trop intelligent pour un site comme Clubic en faisant étalage de ta connaissance…<br /> Clubic est un site qui parle de techno, science de façon générale, est ce que ta haute intelligence peut comprendre cela ?
carinae
30 ans déjà pour hubble … punaise … j’ai pas vu le temps passer moi …
Gerald
Cette découverte apporte du sens à l’hypothèse d’un Univers incréé. Il est là ! Le BigBang n’est qu’un phénomène singulier qui concerne notre environnement accessible… Mais au-delà de la limite des 13.5 md d’AL il y a tjrs de l’Univers. Que l’on parle de multivers ou d’univers l’hypothèse tient. C’est la mienne, ça m’évite d’avoir à faire à un créateur. Et ça renforce le jeu entre matière et énergie, et aussi entre espace quantique et espace non-quantique.
gnola
@Taurus31 @Noar78<br /> Vous devriez au contraire remercier badulesia de vous donner en un seul commentaire incisif ce qu’il faut penser de la “nouvelle”.<br /> Votre notion d’“intéressant” se résume donc à l’adjectif “noir” donné improprement à ce qui vous “intéresse” ? Et bien félicitations, elle belle la France… .
Mrpolnar
On ne vous retient pas. Le monde est vaste. Vous pouvez même vous proposer pour un voyage sur Mars.
carinae
je n’ai peut être pas tout compris mais je ne pense pas qu’il faille attendre un commentaire pour se faire une opinion sur un article. Quant-a la notion intéressante … désolé mais même si c’est une 'image" personnellement elle me va très bien… on parle de naine noire pourquoi pas de Galaxie ?.. Et personnellement j’ai trouvé l’article très intéressant d’autant plus que je ne savais pas qu’il y avait eu ce type de découverte … je me coucherai moins bête ce soir …
mostal
Je rejoins Gnola, Badulesia donne un avis constructif sur le phénomène et tend à faire comprendre que la nouvelle s’explique autrement et permet de relativiser certains aspects de la news.<br /> Quand un site émet une information, elle se doit de facto d’en assumer un minimum son contenu. Alors que là on comprend vite, grâce à des commentaires critiques et avisés qu’on tente de racoler en donnant une part de ‘sensationnalisme’.<br /> N’importe quel astronome professionnel ou amateur sait pertinemment que le visible n’est qu’une petite partie du spectre lumineux. Et Badulesia nous explique que la cécité de Hubble est normale car ses instruments ne sont pas faits pour étudier le décalage dans l’infrarouge lointain.<br /> Je ne comprends pas également pourquoi ‘taper’ sur une personne qui donne un avis pour le moins intéressant.<br /> Cela me fait penser aux grosses brutes dans les écoles qui ne comprennent rien à rien et qui maltraitent les ‘grosses têtes’ à cause de leur frustration et limitation intellectuelle.
Alain2
Le titre est trompeur: cette observations ne remet aucunement en question “l’évolution de l’univers” mais les modèles d’évolution des galaxies. Le fait qu’elles soient invisibles en optique avec le télescope spatial implique que leur lumière est complètement absorbée par des poussières. Cette énergie se retrouve à d’autres longueurs d’onde en particulier en IR. Sinon, même avec l’effet de redshift elles seraient visible au HST.
Nycko69
Super, espérons qu’avec le temps et plus de relevés on pourra en apprendre plus
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le 27 juin, Hubble a pris sa plus belle photo de Jupiter
Google Chrome : malgré l'optimisation du mode incognito, certains sites le détectent toujours
Des MacBook Pro interdits de vol à cause de problèmes de batterie
Non, Nintendo ne propose pas d’échanger gratuitement votre Switch contre un nouveau modèle
La machine à voter impiratable de la DARPA victime d'un bug à la Defcon
Détecter les deepfakes audio grâce aux souris : une piste qui pourrait porter ses fruits
Des essaims de drones, prochaine étape de la reconnaissance en test par l'armée américaine
La Nouvelle-Zélande considère désormais les revenus en Bitcoin comme légaux (et imposables)
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Haut de page