Spektr-RG : l'observatoire spatial destiné à mieux comprendre les mystères de notre Univers

Matthieu Legouge Contributeur
15 juillet 2019 à 17h34
0
Proton Bloc DM-03
Lancement de la fusée Proton Bloc DM-03, le 13 juillet 2019 à Baïkonour, Kazakhstan

Mission accomplie pour la fusée Proton-M qui a été lancée le 13 juillet depuis le cosmodrome de Baïkonour, emportant avec elle Spektr-RG, un véritable observatoire spatial dont l'objectif sera de recenser les sources de rayonnement X et d'étudier, notamment, amas de galaxies, étoiles et trous noirs.

Initialement prévu le 21 juin et finalement reporté à deux reprises, ce lancement permet à la Roscosmos, l'agence spatiale russe, de recoller avec ses ambitions dans le domaine de l'observation spatial après la perte de son seul et unique radiotélescope en janvier dernier, Spektr-R, plus souvent appelé RadioAstron.

Une mission prioritaire pour le Roscosmos


Après avoir fait face à un développement chaotique du projet, maintes fois retardé, annulé, puis repris avec des objectifs scientifiques revus à la baisse en raison de problèmes budgétaires, Spektr-RG est finalement devenu l'une des priorités du Roscosmos en matière d'observation spatiale, notamment depuis la perte de l'un des plus grands radiotélescopes en orbite, RadioAstron.

Ce nouvel observatoire spatial a été conçu en collaboration avec l'Allemagne, qui fournit, via le Max-Planck-Institute for extraterrestrial Physics, le principal instrument scientifique de ce projet, à savoir le télescope eROSITA. Le deuxième télescope, ART-XC, a quant à lui été conçu et élaboré par les Russes avec l'appui du Marshall Space Flight Center de la NASA.

Formation de trous noirs, énergie sombre et matière noire


Chacun équipé de sept miroirs, ces deux télescopes travailleront en tandem pour effectuer une cartographie complète des sources de rayons X dans le cosmos, une grande première puisqu'ils seront en mesure d'en établir un catalogue relativement exhaustif avec un niveau de détails jamais atteint auparavant. Les données recueillies par eROSITA seront complétées par ART-XC, qui aura certes un champ de vision réduit par rapport à l'instrument allemand, mais sera capable d'analyser le rayonnement sur une longueur d'ondes supérieure avec une plage plus étendue.

Maquette de Spektr-RG présentée au salon du Bourget 2011
Maquette de Spektr-RG présentée au salon du Bourget 2011 ©Pline

De cette manière les chercheurs russes et allemands entendent recenser plus de 100 000 amas de galaxies dans les sept années à venir, mais aussi plus de 3 millions de trous noirs supermassifs, de nombreuses étoiles, et bien d'autres objets. Selon la Roscosmos, cette analyse approfondie du ciel permettra également aux scientifiques de mener de nouvelles études, afin d'en apprendre plus sur les très mystérieuses matière noire et énergie sombre et peut-être répondre à des questions fondamentales comme celles ayant rapport à l'accélération de l'expansion de l'Univers.

L'agence spatiale russe annonce également que si les quatre premières années de cette mission seront consacrées à scruter en détail le ciel étoilé, la communauté scientifique mondiale sera ensuite consultée afin d'observer ponctuellement des objets remarquables à la demande.

Rendez-vous dans 100 jours


Correctement déployé en orbite, l'engin a entamé son périple d'environ 100 jours vers sa destination finale : il se positionnera sur une orbite héliocentrique autour du point de Lagrange L2.

Une fois en place dans cet environnement stable, Spektr-RG pourra débuter ses observations et « scanner » avec précision le ciel, d'ici octobre 2019.

Source : Roscosmos.ru, Engadget
Modifié le 16/07/2019 à 13h41
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top