La NASA croit encore aux chances de « réveil » du rover martien Opportunity

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
16 octobre 2018 à 13h43
1
Opportunity NASA Mars

Pris dans une tempête de sable, le rover Opportunity n'a plus envoyé de signaux depuis le 10 juin 2018, mais cela pourrait éventuellement venir à changer dans les semaines à venir.

Sur Mars depuis 2004, Opportunity est parvenue (oui, les rovers de la NASA portent des noms féminins) à largement dépasser son objectif initial qui était d'explorer la planète rouge pendant 90 jours martiens. Par ailleurs, Spirit, sa jumelle lancée 3 semaines plus tôt, n'émet plus aucun signal depuis 2010. Toutefois, la NASA estime que la mission d'Oppy (le petit surnom d'Opportunity), qui a duré jusque là 14 ans, pourrait bien reprendre.

Des nouvelles d'Opportunity

Prise dans une tempête de poussière gigantesque qui s'est étalée sur pratiquement toute la planète et qui a duré plusieurs mois, Opportunity n'a plus émis de signaux depuis juin dernier. En effet, l'astromobile à l'origine de la première découverte extra-terrestre d'une météorite est alimenté uniquement grâce aux rayons du soleil via ses panneaux photovoltaïques. Par conséquent, bloqué par la poussière, le rover est dans l'incapacité de recharger ses batteries. Mais peut-être plus pour longtemps !

La météo martienne annonce une saison venteuse à venir

Depuis la fin de la tempête de poussière, la NASA guettait la moindre trace du rover jusqu'à ce que leur recherche porte ses fruits. Opportunity a en effet été repérée mi-septembre grâce à HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment), une caméra haute résolution à bord de la sonde spatiale MRO (Mars Reconnaissance Orbiter). L'équipe de chercheurs est optimiste, car le cliché obtenu par HiRISE montre que l'astromobile n'est pas complètement enseveli par la poussière, ce qui aurait pu être probable.

L'espoir est donc permis, surtout que, comme l'a annoncé la NASA dans un communiqué jeudi dernier, une saison de grands vents est annoncée sur la planète rouge et pourrait contribuer à éliminer la poussière qui obstrue les panneaux solaires d'Oppy !

« Le soleil traverse la brume au-dessus de la vallée de la Persévérance, et bientôt, il y aura suffisamment de lumière solaire pour qu'Opportunity puisse se ressourcer », a déclaré John Callas, responsable du projet Opportunity pour le laboratoire JPL de la NASA (Jet Propulsion Laboratory). Il ajoute : « Lorsque le niveau de tau tombera au-dessous de 1,5, nous entamerons une période de tentative active de communication avec le rover en lui envoyant des commandes via les antennes du réseau Deep Space de la NASA ».

Reste plus qu'à espérer qu'Oppy réponde aux appels des chercheurs du JPL. Peut-être que les nombreux messages de soutien n'auront pas été écrit pour rien !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le nouveau GPU-Z averti les utlisateurs si leur GPU est un faux
Winamp va renaître de ses cendres en 2019
Vers un système de reconnaissance faciale dans les aéroports US ?
Bon plan : Caméra de surveillance sur IP Xiaomi MiJia à 29€
Typekit devient Adobe Font et intègre la suite Creative Cloud
RGPD : la CNIL lance une certification pour les Data Protection Officer
Bien que concurrents, Intel et ARM s'associent pour plancher sur l'Internet des Objets
🔴 RED by SFR : le forfait 40Go à 10€ & 60Go pour 15€ par mois à vie
Le HTC Exodus, avec la technologie blockchain, sera dévoilé le 22 octobre
Pilotes de drone : un marché du travail sur-saturé
Haut de page